BOOKMAKERS

4 bookmakers pour parier sur le Esport

Voici 4 bookmakers accessibles depuis n’importe quel pays (même la France) pour parier sur le Esport (Lol, CSGO, Dota 2, NBA2K, FIFA…)

Cette vidéo fait suite aux 2 précédentes dans lesquelles on a vu « Comment parier sur le Esport »

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Depuis mardi on parle de value bet.

Au cas où tu découvres ça en cours de route, ou si ce n’est pas encore clair pour toi, je t’invite à relire les deux articles précédents.

Parce qu’aujourd’hui, je vais te parler des bookmakers que tu dois avoir si tu veux parier sur des valuebets.

 

Alors faut-il avoir obligatoirement des bookmakers étrangers ?

Ou ceux de ton pays sont suffisants ?

La réponse dans quelques instants…

 

Les bookmakers étrangers (ou bookmakers.com)

Les bookmakers étrangers ont la réputation d’avoir de meilleures cotes que nos bookmakers locaux.

C’est vrai et faux à la fois.

 

Dans la 95% des cas, les cotes sur les sites de paris étrangers sont meilleures.

Mais pas sur tout.

Et surtout, elles ne sont pas systématiquement meilleures chez un seul d’entre eux.

 

Régulièrement, quand un nouveau bookmaker apparaît sur le marché, il se démarque en offrant des cotes supérieures à tous ses concurrents.

Le truc c’est que, selon le pays dans lequel on se trouve, impossible d’accéder à ces sites là.

 

En gros, depuis la France, la Belgique ou la Suisse, les meilleurs auxquels on peut accéder sont Pinnacle, Betfair et Asianodds.

 

Pourquoi je dis les meilleurs bookmakers ?

Car ce sont les seuls sites de paris qui ne limiteront jamais les parieurs gagnants.

Même s’ils gagnent énormément d’argent.

Car oui, tous les autres bookmakers étrangers limitent les joueurs gagnants.

Et qu’avec ces 3 bookmakers là, tu auras les meilleures cotes dans 95% des cas.

Mais comment y accéder ?

 

La solution : le broker

Malheureusement on ne peut pas accéder à ces sites directement.

Il faut passer par un broker, un agent qui va ouvrir un compte pour nous.

C’est totalement légal si tu te demandes.

Et ce n’est pas réservé qu’aux parieurs qui ont un capital énorme (les mises minimales sont de 5-6e par pari)

Si tu veux en savoir plus, je t’explique tout à ce sujet dans cet article privé

 

Et les bookmakers classiques alors

C’est vrai que quand on commence à parier, on ne se pose pas la question.

Enfin si, on se demande si on va aller chez Betclic, Unibet, Parions Sport ou Winamax…

Et quel bonus de bienvenue on peut encore récupérer.

Mais pas plus.

 

Le problème de ces sites de paris ?

Le problème, c’est que les cotes sur les paris alternatifs (autres que le 1X2) sont généralement très basses.

Et que certains paris comme les handicaps asiatiques ou over under asiatiques ne sont pas proposés.

Alors que ce sont pourtant les types de paris les plus rentables sur certains sports, comme le basket notamment.

Et on a aussi des dizaines de sports et de championnats qui ne sont tout simplement pas proposés.

L’offre est 5 à 10 fois plus large sur certains marchés de paris et très restreinte à la fois d’une manière globale.

Sans parler bien sûr des limitations des joueurs gagnants.

 

Et les valuebets alors ?

Comme tu le sais maintenant, le value bet est une erreur de cotation de la part d’un bookmaker.

C’est une cote qui est trop haute par rapport à ce qu’elle devrait.

 

Comparateur de cotes

Tout le monde fait des erreurs !

Ce qui est intéressant, c’est que plus il y a de bookmakers, plus il y a d’erreurs.

Car ils en font tous !

Aussi bien les bookmakers de ton pays que les bookmakers étrangers.

Sans exception.

 

Il faut juste avoir assez d’expertise (ou une bonne méthode) pour les repérer.

 

Qu’est-ce qu’on trouve et où alors ?

Le truc c’est que tu trouveras des valuebets sur certaines catégories de paris uniquement chez chaque bookmaker.

 

Par exemple, tu ne trouveras pas de valuebets sur un Over/Under en football chez Winamax.

Car les cotes sont systématiquement plus faibles que sur les bookmakers.com.

 

Mais par contre, tu trouveras régulièrement des valuebets sur les performances des joueurs en NBA chez Betclic.

Ou sur des paris long terme chez Winamax ou bwin.

 

Pour du 1X2 ou du handicap, tu en trouveras plus chez Asianodds que chez Pinnacle.

En tennis, tu en trouveras souvent chez Betfair

 

Et je te parle seulement de ce que je connais !

Les possibilités sont illimitées en fait.

 

Au plus tu as de choix, au plus tu auras d’opportunités.

C’est la magie du web car tu n’es pas obligé de te contenter d’un seul site de paris.

D’ailleurs si tu fais ça aujourd’hui (à moins d’utiliser seulement Pinnacle car considéré comme le meilleur), c’est comme si tu refusais de gagner de l’argent alors que tu sais que tu peux en gagner.

 

Oui mais je ne veux pas risquer d’être limité !

Et pour les excuses de bookmakers qui limitent, et bien profites-en tant que tu n’es pas limité.

Pourquoi se priver ?

C’est comme si tu me disais que tu ne vas pas dans une boite de nuit car tu risques d’être recalé à l’entrée.

Tant que tu peux parier sans problème, fonce, profite des occasions de gagner de l’argent là où elles sont.

Je te recommande donc d’avoir des comptes au plus d’endroits possible.

 

OK, mais je n’ai pas envie d’avoir de l’argent sur 15 sites différents.

Ça se comprend aussi.

A titre personnel, sache que j’ai plus de 20 comptes de bookmaker différents et je n’ai même pas la moitié de mon capital chez eux.

Il suffit de faire des dépôts à la volée, c’est instantané et de retirer dès qu’on a fini chez ceux qu’on utilise très rarement.

 

Pas envie de te casser la tête pour quelques centimes…

Certains diront toujours que pour quelques centimes en plus ça ne vaut pas le coup.

Ok, mais dès que ton capital augmentera, les quelques centimes se transformeront en euros et au long terme, ça fait une différence de taille !

 

Pense que le Livret A rapporte moins de 1% par an et les gens râlent pour ça.

Quand on fait des paris sportifs, on a l’occasion de pouvoir parier sur des cotes 3, 5, 10 voire même 30% plus élevées !

Et on se dit que ce n’est pas grave sous prétexte qu’on mise 2 ou 5€ par pari !

 

Penser à long terme !

Si tu fais 500 paris par an à 5€, ça fait 2500€ de mise totale.

C’est comme si on avait investi cette somme quelque part.

Et même 1% de bénéfice en plus grâce à des cotes plus élevées, c’est pas négligeable du tout.

C’est sur que si on réfléchit au bénéfice sur chaque pari, ça fait une misère…

C’est pour ça qu’il faut penser long terme, ça change tout.

Surtout si on n’est pas encore un parieur gagnant.

 

Conclusion

Donc en gros pour conclure, tu l’auras compris, il y a des bookmakers qui sont mieux que d’autres.

Surtout si on a un gros capital.

Mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Et pour profiter des valuebets, pas besoin d’avoir un gros capital.

Il suffit d’avoir des comptes chez le plus grand nombre de bookmakers possible.

Histoire de saisir toutes les opportunités qui se présentent pour maximiser tes bénéfices sur le long terme.

 

Pour les sites de ton pays c’est facile.

Pour accéder aux bookmakers.com, je t’explique tout sur cette page

 

 

Paris-sportifs-Gagner-à-tous-les-coups-avec-les-paris-gratuits.png

Tout le monde aimerait gagner à tous les coups dans les paris sportifs !
Mais 100% de réussite ça n’existe pas.

Par contre il existe des astuces pour tirer un bénéfice sur chacun de tes paris sportifs.
Et c’est l’une d’entre elles que j’aimerais te montrer aujourd’hui.

Elle fonctionne vraiment et je vais te montrer toutes les étapes à suivre et les conditions pour que ça fonctionne.

Dans moins de 7 minutes, tu sauras exactement comment faire.
Pour un bénéfice assuré.

Sans analyse, ni connaissance.

Et c’est totalement gratuit (au cas où il faille le préciser).

Je te montre tout ça dans ma nouvelle vidéo

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Comment-les-bookmakers-essaient-de-t’arnaquer.png

Il y a plusieurs manières chez les bookmakers pour faire perdre de l’argent à un parieur.

L’appâter en lui faisant croire qu’il va gagner beaucoup et facilement.

Le rassurer en mettant en avant des joueurs gagnants et des personnalités connues.

L’encourager avec des offres, des bonus et promotions difficiles à refuser.

 

Mais il y a encore plus simple que ça et les novices tombent facilement dans le piège.

C’est ce qu’on va voir dans la 2e vidéo de la série Paris sportifs : Petits écarts, énormes différences !

Et aujourd’hui, on va voir comment les bookmakers essaient de t’arnaquer.

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

+10% grâce aux erreurs des bookmakers

Tous les bookmakers font des erreurs.

Sans ça, pas de valuebet et aucun parieur ne ferait de bénéfice au long terme.

Et parfois, il y a des bookmakers (même les meilleurs) qui font de très grosses erreurs.

Je voudrais te montrer comment en profiter et ce que ça peut te rapporter.

Et tu vas voir que c’est loin d’être négligeable.

Et en fin de vidéo, je te donnerai un truc en plus pour t’expliquer comment en profiter concrètement.

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Quels-types-de-paris-et-bookmakers-éviter.jpg

Dans les paris sportifs, il y a des règles de base qu’il faut connaître.

Malheureusement, trop de parieurs ne les connaissent pas et cela leur fait perdre de l’argent presque tous les jours sans qu’il s’en rendent compte.

La plus grosse erreur, c’est de continuer sur des types de paris ou bookmakers qui les empêche de gagner de l’argent.

Dans ma nouvelle vidéo, je te montre comment te rendre compte avec un fichier simple à utiliser (et gratuit) si tu es dans le vrai ou si tu es dans le faux dans tes paris sportifs.

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo

CADEAU

Tous les outils que j’utilise dans mes paris sportifs
Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c’est gratuit 😉

Lavantage-des-paris-sportifs-par-rapport-aux-paris-hippiques.jpg

Dans mon dernier enregistrement, j’aimerais te parler de paris sportifs et de paris hippiques.

Je ne dis pas que l’un est mieux que l’autre (surtout que je ne connais pas assez le turf pour ça).

Mais il y a des différences dont une en particulier qui me fait dire que les paris sportifs sont plus avantageux.

Je vais donc t’expliquer pourquoi et cela me permettra de te parler d’une notion essentielle dans les paris sportifs si tu veux être rentable au long terme.

Je t’explique tout ça dans ce nouveau podcast.

Clique sur l’image ci-dessous pour lancer la vidéo

CADEAU
Tous les outils que j’utilise dans mes paris sportifs
Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c’est gratuit 😉

Faut-il parier sur des petites cotes

Qui n’a jamais parié sur des petites cotes ?

Il doit bien y en avoir quelques-uns c’est sûr…

Mais la grande majorité des parieurs l’a fait et continue de le faire.

Pour le côté safe sûrement…

 

Les petites cotes, ça a des avantages…

Une cote reflète une probabilité, je ne t’apprends rien… (enfin il vaudrait mieux pour toi, sinon c’est que tu dois retourner à la base des paris sportifs)

Plus elle est faible, plus l’événement a de grandes chances de se produire. En théorie.

Donc avec les petites cotes, le taux de réussite devrait en toute logique être assez élevé.

On a tendance à se dire que ça peut passer à l’aise et que c’est des gains faciles.

Sauf que…

 

Les petites cotes, ça a des inconvénients…

Maintenir un taux de réussite élevé, c’est difficile.

Et d’être rentable surtout.

Certains y arrivent, mais c’est très rare.

Ponctuellement, c’est largement possible.

 

Mais sur le long terme, est-ce vraiment rentable ?

Combien trouve-t-on de tipsters avec une cote moyenne de 1,20-30 sur des paris classiques qui sont rentables après plusieurs milliers de paris ?

Je te mets au défi de m’en citer 3…

 

Avec une cote de paris gagnants à 1,30, il faut avoir au minimum 77% de réussite pour être rentable au long terme.

Alors bien sûr on voit beaucoup de pages sur les réseaux sociaux qui annoncent des 80% de réussite et plus…

Le genre de pages que je ne perds pas de temps à regarder.

Si la cote moyenne est supérieure à 1,30, il y a de (très très très très très) grandes chances que ça soit du fake.

Et tous ceux qui parlent en taux de réussite, c’est pareil…

Un mec qui te dit seulement des 7/10, 3/4 etc… Il te parlerait de bénéfice et pas de paris gagnés si c’était rentable.

Et peu importe le sport.

 

 

Sans parler de la pression constante sous laquelle on doit être pour maintenir un taux de réussite aussi élevé…

Imagine, il faut gagner 8 paris sur 10 pour être rentable avec des cotes à 1.30.

Tu ne crois pas que c’est plus facile mentalement, de devoir seulement gagner 5-6 paris sur 10 pour faire des bénéfices avec des cotes entre 1,80 et 2,00 par exemple ?

Tu te crois vraiment incapable de réussir à passer des cotes entre 1,80 et 2,00 ?

Hors combinés bien sûr.

 

 

 

Cela reste du sport et il y a beaucoup de facteurs qui rendent les choses incertaines.

 

Alors je ne te dis pas de ne jamais jouer de petites cotes.

Je pense que toutes les cotes valent la peine d’être jouées. Sauf les cotes inférieures à 1,10-1,15.

Mais parier uniquement des petites cotes, après des années d’expériences, je peux te dire que c’est le meilleur moyen pour te mettre en stress pour rien.

Les pertes sont plus douloureuses.

Et remonter la pente après une mauvaise série, ça peut être très très long…

D’ailleurs, au plus la cote moyenne est basse, au plus ça sera long et compliqué.

(Précision peut être inutile car logique, mais ça mange pas de pain de le rajouter)

 

Comme d’habitude, le meilleur moyen pour le savoir et le comprendre c’est d’essayer autre chose.

C’est pourquoi, si aujourd’hui, tu es bloqué sur des petites cotes.

Essaie d’aller taper plus haut.

Quand je dis plus haut, ne passe pas de cotes de 1,05 à 1,20, ou de 1,30 à 1,60.

Non, je dis plus haut.

Va taper dans les cotes à partir de 1.80.

Il faudra gagner beaucoup moins souvent.

Et au niveau gestion des émotions, tu devrais être beaucoup plus à l’aise et très vite.

Il te faudra certainement un temps d’adaptation, mais ça en vaudra très certainement la peine.

 

De plus en plus difficile de gagner dans les paris sportifs

Il y a quelques temps, j’ai reçu cette question de la part de Rémi :

« Bonjour,

Il y a une question qui me trotte dans la tête. Avant d’investir mon temps dans les paris sportifs sur du long terme, j’aimerai savoir si est ce qu’il sera toujours possible de gagner de l’argent aux paris sportifs car les bookmakers commette de moins en moins d’erreur donc il y a de moins en moins de value.

Merci d’avance pour votre réponse et vos conseils quotidiens que vous proposez. »

 

Me voilà bien embêté…

Mais je vais quand même essayer de répondre à cette question compliquée.

 

Les bookmakers existent depuis l’Antiquité.

A l’époque on pouvait déjà parier sur tout un tas de choses comme les combats de gladiateurs par exemple.

Au fil du temps, cette profession à continuer de prospérer et n’a jamais connu la crise.

Au contraire et en France seulement, ce secteur est en pleine essor avec une croissance folle.

 

Il y a donc presque toujours eu des parieurs et des bookmakers.

Il y a toujours eu très très peu de parieurs gagnants.

Ça n’a pas changé.

 

Ce qui a changé en revanche, ce sont les moyens à disposition de chacun (des bookmakers et des parieurs).

Aujourd’hui, on peut parier en ligne, on peut parier chez des bookmakers qui se trouve dans d’autres pays.

On peut parier sur tous les championnats qu’on veut ou presque (si on a les bons bookmakers).

 

Et surtout on peut avoir des informations sur tout et quasiment en temps réel.

Il y a encore quinze ou vingt ans, flash résultats ça n’existait pas, impossible de connaître le score en direct d’un match qui se joue au Japon…

Ou encore grâce aux réseaux sociaux, on peut avoir des informations bien avant les sites d’actualités, qui souvent se contentent simplement de recopier les infos.

On peut donc avoir un temps d’avance sur les bookmakers. Et sur les autres parieurs !

 

Mais cette évolution au niveau de la technologie a-t-elle eu un effet positif pour les bookmakers (et donc négatif pour les parieurs) ?

Les outils développés par les bookmakers aujourd’hui sont effectivement de plus en plus puissants et précis.

Les cotes sont mieux ajustées, leur réactivité s’est accrue, mais les erreurs sont toujours possibles.

Les cotes sont établies au départ avec des modèles statistiques et évoluent ensuite en fonction du comportement de parieurs et des informations.

D’où l’importance du temps d’avance même sur les autres parieurs.

 

Le truc, si on veut garder un avantage…

C’est d’anticiper les choses et d’avoir un temps d’avance sur le marché.

Les parieurs ne sont pas bêtes et réagiront souvent de la même manière à une information.

Autant faire partie des premiers.

 

Pour exemple, le match entre Celta Vigo et le FC Barcelone entre le match aller et retour de la demi-finale de Ligue des Champions 2018-2019.

Le Barça est déjà champion en Liga, s’est imposé 3-0 à domicile contre Liverpool en Ligue des Champions et va très certainement faire tourner pour ce match.

Mais même avant ce match, c’était prévisible car ils étaient déjà champion, n’avait plus rien à jouer en Liga.

Résultat, celui qui a anticipé la victoire du Celta Vigo avant même le match de Ligue des Champions avait la victoire du Celta cotée à 4.

Après le match de Ligue des Champions, la cote n’était plus que de 2,2.

Une belle et énorme erreur (valuebet) que les bookmakers continueront très certainement de faire.

 

Alors oui, ce genre de match ne se joue qu’une fois par an…

Mais des erreurs de la sorte il y en a tous les jours. Sur tous les sports.

Et c’est là que le parieur doit être assez affûté et spécialisé dans son marché pour pouvoir anticiper et repérer ce genre d’erreur qui arrive régulièrement.

Ou avoir un réseau lui permettant d’avoir ce genre d’information.

 

Les bookmakers sont de plus en plus forts, c’est un fait.

Mais les parieurs aussi évoluent (en tout cas les bons parieurs).

Et quand on a compris que c’est des erreurs des bookmakers qu’il faut profiter et pas essayer de deviner qui va gagner, on fait déjà un grand pas.

 

Ce qui pose problème à Rémi, et je n’ai pas la réponse là non plus, c’est que je pense qu’il s’intéresse au football.

Et au football, les possibilités de paris sont très faibles (bien que les bookmakers en proposent beaucoup) et forcément les erreurs aussi.

Si on prend un sport comme le basket et le pari Over/Under par exemple, il y a beaucoup plus de choix et donc plus de chances que le bookmaker fasse une erreur.

Au foot, en général dans un match on va avoir rarement plus de 4 buts alors qu’au basket on peut passer facilement les 200 points en NBA par exemple.

 

Pour conclure…

Je dirais que les bookmakers ont encore de beaux jours devant eux mais ils feront toujours des erreurs.

A nous parieurs, d’être suffisamment malins, informés, spécialisés et solidaires, pour dénicher les erreurs qu’ils peuvent faire et en profiter.

Et ce cocktail fonctionne aujourd’hui et fonctionnera toujours dans 10 ou 20 ans.

 

Donc il ne sera pas plus difficile (je pense) de gagner au fil du temps, ça sera juste toujours pareil.

Il y aura toujours ceux qui ne veulent pas évoluer, qui croiront toujours Père Noël et qui continueront de remplir les poches des bookmakers.

Et il y aura toujours les parieurs qui ont compris comment le système fonctionne, s’adapteront toujours et tireront leur épingle du jeu.

 

Parfois, dans nos paris sportifs, on a besoin de retrouver les cotes sur un match qui s’est terminé.

Juste pour savoir…

Pour tester des choses…

Pour connaître la cote de fermeture (ou d’ouverture)…

Pour comparer les cotes qu’on a joué en ARJEL avec les cotes en .com par exemple…

 

Bref, chacun y verra son intérêt.

J’utilise un site pour ça que je voudrais te faire découvrir pour que tu saches toi même comment retrouver les cotes d’un match terminé.

Je te montre tout ça dans ma nouvelle vidéo

 

Le site : https://www.oddsportal.com

 

Les prix - cotes psychologiques

Dans le commerce, tu as déjà surement du entendre parler des prix psychologiques.

Tu sais le 24,99€ pour ne pas dire 25€…

Car ainsi on a l’impression que c’est moins cher.

 

Et bien au niveau des cotes, dans les paris sportifs, je pense qu’on a le même phénomène.

Qu’on a des paliers psychologiques, au-delà ou en dessous desquels on a un blocage.

 

Pour certains cela va être de parier des cotes au dessus de 2,00.

Si la cote de l’équipe à domicile admettons est de 1,80, ils vont la jouer sans problème.

Mais si elle est à 2,15, ils ne vont pas la jouer.

Alors que l’analyse de départ est la même.

 

Evidemment, il y a aussi l’inverse, des personnes qui ne parieront jamais des cotes inférieures à 2,00.

On a ce phénomène pour toutes les plages de cotes.

 

Evidemment, tu me vois venir et je vais te dire que la cote n’est pas importante, seul le valuebet est important.

 

Mais même quand on est familier avec la notion de valuebet, on peut avoir du mal à jouer des cotes en dehors de nos limites, qui sont restreintes par nos émotions.

On peut donc être en présence d’une value sur une cote à 1,15 mais peut être qu’on ne parie jamais sur des cotes inférieures à 1,25…

On peut aussi être en présence d’une value sur une cote à 9,50 mais peut être qu’on ne parie jamais sur des cotes au-dessus de 3,00…

 

L’effet psychologique derrière est « simplement » que la douleur psychologique (et pas physique) ou la peur de la perte est plus importante que la possible satisfaction à long terme en cas de pari gagnant.

 

On n’est pas tous concerné par ce phénomène, mais on a tous un palier en tête.

Qu’il peut être très difficile d’outre passer.

Le tout est de savoir lequel pour ne pas te créer de frustration.

Et être à l’aise dans ce que tu fais car, des valuebets, il y en a sur toutes les plages de cotes.

Et il n’y a pas une meilleure cotes à jouer qu’une autre.

Mais pour un même pari, il y aura toujours un bookmaker qui te proposera une cote plus élevée, et jouer celle-là reste le plus important.

 

 

Asianodds

Lundi 15 avril 2019 21h, comme chaque début de semaine, je me connecte sur AsianOdds pour faire mon bilan.

 

Et là, j’ai eu une excellente surprise que je voudrais te partager.

 

Tout d’abord, AsianOdds, c’est quoi ?

AsianOdds, est un multibookmaker.

 

Et c’est quoi un multibookmaker…?

C’est une plateforme sur laquelle avec un seul compte, tu peux placer des paris chez 5 ou 6 bookmakers différents.

 

Dans le cas de AsianOdds, avec un compte là-bas, tu peux parier chez Pinnacle, Sbobet, IBCBet, BetISN ou encore GA288…

En gros, tu peux faire presque tous tes paris au même endroit, avec des cotes identiques aux bookmakers en question.

Je dis presque parce que le choix de paris est limité à l’essentiel, à savoir victoire, handicap et Over/Under. Et la même chose à la mi-temps.

Et seulement sur le football et le basketball.

Enfin jusqu’à lundi dernier 🙂

 

 

Et la petite révolution, c’est que depuis lundi (en tout cas je m’en suis aperçu ce jour-là), on peut maintenant parier sur le tennis, le foot US et le baseball.

Seules les cotes de chez Pinnacle sont proposées pour l’instant mais c’est déjà une belle évolution.

Une évolution d’un outil quasi indispensable pour ceux qui parient sur les books.com.

Voilà simplement ce que je voulais vous partager aujourd’hui.

 

Pour ceux souhaitant s’inscrire, tous les tutos vidéos étape par étape sont disponibles dans le groupe ou dans la formation Accès bookmakers.com

 

 

Ceux qui parient sur Pinnacle ont un gros problème auquel ils doivent faire face…

 

Certains paris comme les 2 équipes marquent ne sont disponibles que le jour du match et dans le meilleur des cas la veille du match.

 

Aujourd’hui, je voulais simplement te faire une petite vidéo pour te montrer un autre site de pari que tu peux utiliser si tu paries sur les bookmakers.com pour faire ce type de pari.

 

Et souvent avec une meilleure cote en plus…

 

Le broker : https://www.gagnerauxparissportifs.com/broker-pinnacle-betfair

Le groupe privé : https://www.gagnerauxparissportifs.com/le-groupe-prive-gagner-aux-paris-sportifs

La formation seule : https://www.gagnerauxparissportifs.com/comment-parier-chez-les-meilleurs-bookmakers-du-monde

Semaine spéciale

Si tu suis le foot, tu dois savoir qu’on vient d’entrer dans une trêve internationale pendant laquelle les championnats majeurs ne jouent pas.

 

J’aime bien ces périodes car ça permet de déconnecter un peu des paris sportifs (car j’évite les matchs internationaux et amicaux).

 

En général, j’utilise ces périodes pour faire le point sur mes bilans et sur mes paris sportifs en général.

 

Pour apprendre des choses.

 

Et je te recommande de faire de même.

 

 

C’est pourquoi, pendant les prochains jours, je vais faire chaque jour, une promo sur une formation en particulier.

 

Un jour = une promo sur une formation.

Le lendemain, ce sera une autre.

Etc jusqu’à la fin de la semaine.

 

Cela permettra de récompenser les lecteurs fidèles de mes emails, qui suivent mon travail et qui veulent avancer au quotidien.

 

Pour ceux qui arriveront trop tard, ce sera bien dommage…

 

 

Et on va commencer aujourd’hui avec un sujet dont je n’ai pas parlé depuis longtemps : le trading tennis.

 

Le trading dans les paris sportifs c’est quoi ?

 

C’est faire comme de la bourse mais pas avec des actions, juste avec des cotes.

 

En fait, on joue sur les variations de cotes en live pour faire des bénéfices (on peut aussi le faire en pré-match).

 

Tu ne peux faire ça que sur des sites comme Matchbook ou Betfair (un jeu d’enfants pour y accéder et je vais te montrer comment faire).

 

 

Il y a deux grands sports dans lesquels les traders sportifs font de l’argent : les chevaux et le tennis.

 

Pourquoi ?

 

Car ce sont les deux sports dans lesquels il y a le plus de variation de cotes.

Je vais te parler de tennis ici.

(On peut en faire sur le foot et le basket aussi mais honnêtement, je ne me suis pas penché dessus).

 

Le trading c’est utiliser ces variations pour acheter et revendre des cotes pour faire des bénéfices en live.

 

 

 

Les avantages du trading par rapport aux paris sportifs ?

 

D’abord, pour en vivre (il faut quand même du temps et du travail avant d’y arriver), il faut un capital 10 fois plus faible qu’avec les paris sportifs classique.

Imagine, un parieur pro qui a un capital compris entre 50000 et 100000€ n’aurait besoin que de 5000 à 10000€ avec le trading.

C’est un avantage non négligeable.

 

Ensuite, le plus gros avantage, c’est qu’il y a de vraies méthodes à utiliser (que je vais te donner) et qui fonctionnent.

 

Et enfin, c’est qu’on peut utiliser un logiciel de trading (gratuit que je vais te donner aussi) pour faire tout ça.

 

L’inconvénient ?

 

Parce que tu te doutes bien qu’il y en a…

Il ne peut pas y avoir de si gros avantages sans inconvénient.

 

Pour moi il y en a un majeur, c’est que c’est du live.

Il faut donc passer du temps devant ton écran.

Ce qui va freiner certaines personnes.

 

Ou alors donner envie à ceux qui aiment regarder du tennis de se lancer là-dedans…

Ou à ceux qui veulent essayer quelque chose de nouveau pendant l’été par exemple quand il n’y a pas de foot…

 

 

Si ça te branche, tout ça on en parle dans la formation « Trading Tennis » qui est en promo jusqu’à demain (mercredi 20 mars 2019) à midi avec le code promo TRADING

Accès direct : https://thomasdavid.kneo.me/form/35632c6d3f6d482.html

Revoir la présentation : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2018/06/gagner-en-live-avec-le-trading-la-methode-complete.html

 

Vérifie bien que le code à fonctionné.

 

 

Tu as vu le mail en retard ?

Désolé, je ne ferai AUCUNE exception cette semaine (pas la peine de m’écrire pour me demander non plus).

 

Faire son bilan c’est chiant, faut le reconnaître…

 

A titre perso, entre mes paris et ceux de mes tipsters, je fais une centaine de paris par semaine.

 

Et quand il faut faire les bilans, que je fais chaque semaine (sinon cela décourage…), j’y passe au moins 1 heure.

 

Donc 4 heures par mois, et avec la trêve pour certains sports l’été, on peut dire environ 30 heures par an.

 

Depuis plus d’un an maintenant, je cherchais une solution pour automatiser mon bilan car ces 30 heures, je préférerais les utiliser à autre chose…

 

Comme étudier mon bilan plutôt que faire des copier-coller.

Comme passer plus de temps sur mes propres paris.

Comme chercher des nouveaux tipsters.

Comme lire ou regarder des vidéos sur les paris sportifs pour progresser.

Comme discuter avec d’autres parieurs.

Etc…

 

Et dans mon groupe, je suis tombé sur une perle (il s’appelle Thomas aussi 🙂 )

 

Au cours d’une discussion avec Thomas, il m’a dit que c’était dans ses cordes.

 

Et bien il l’a fait, il a créé un fichier pour automatiser son bilan Pinnacle.

 

Il lui a fallu quand même 3 mois pour le développer, mais ça marche du tonnerre !

 

En gros, tu ouvres le fichier, tu exportes ton historique de chez Pinnacle, et il se met en forme dans mon tableau de gestion (légèrement modifié et amélioré) en quelques secondes.

 

Aujourd’hui, je passe environ 1 heure par mois sur mes bilans

 

Un gain de temps de malade !

Divisé par 4 !

 

Ça paraît tellement simple maintenant…

 

 

Donc si tu paries sur Pinnacle (via PS3838) et que tu fais tes bilans, je pense que c’est un outil qui devrait t’intéresser.

 

Pour te faire une idée, j’ai fait une petite vidéo de démo que tu peux voir juste ici

 

Et tu peux bien sûr retrouver tout ça sur son site web dans la partie OUTILS : https://tennisbettingvalue.wixsite.com/tennis

Il n’y a pas de petites économies.

 

Tu as surement déjà entendu ça.

 

Dans les paris sportifs, je te dirais qu’il n’y a pas de petits gains.

 

Et aujourd’hui, je voudrais te montrer une astuce pour te permettre de grappiller quelques euros par-ci par-là sur tes prochains pronostics.

 

 

Car quelques euros gagnés à droite à gauche peuvent vite faire une grosse différence en fin d’année.

 

Et non je ne parle pas d’utiliser un comparateur de cotes…

 

Ce dont je voudrais te parler aujourd’hui c’est d’une fonction proposée par un comparateur de cotes pour faire gentiment grimper tes bénéfices avec un simple coup d’œil.

 

 

Mais… parce qu’il y a un mais… Il faut que tu paries sur les bookmakers hors ARJEL pour profiter de cette astuce.

 

Car elle ne fonctionne pas (ou du moins n’existe pas à ma connaissance) pour les sites français.

 

 

En gros c’est quoi cette astuce…?

 

Tu fais peut être partie des gens qui attendent le dernier moment pour parier.

 

En attendant les compos d’équipe par exemple pour faire ton choix. Si c’est le cas, cette astuce n’est pas pour toi.

 

Par contre, si tu paries au dernier moment, par habitude ou parce que tu ne prends pas le temps de préparer tes paris à l’avance, cela devrait t’intéresser…

 

 

En fait, sur un site comme oddsportal, on te donne l’évolution de la cote en fonction du temps.

 

L’astuce consiste simplement à regarder si en prenant ton pari plus tôt, tu ne pourrais pas bénéficier d’une cote plus intéressante.

 

Car, si la compo tu t’en tapes, et que seul les blessés ou suspendus et les stats comptent, tu pourrais être surpris de voir que tu peux choper des cotes plus élevées.

 

 

Alors certains diront que du 1.75 à la place du 1.70 ça fait pas énorme…

 

Ça fait quand même 5€ de différence sur le bénéfice pour une mise de 100€.

 

Et quand on sait que les bons parieurs tournent à 5% de ROI en moyenne (ce qui veut dire 5€ de bénéfice par tranche de 100€ misés), on comprend vite que ce raisonnement ne tient pas la route…

Et qu’il devient même ridicule.

 

Voilà donc comment tu peux grappiller quelques euros supplémentaires en regardant déjà si tu aurais pu avoir une meilleure cote en t’y prenant plus tôt.

 

 

Certains diront que la cote peut aussi augmenter.

 

Effectivement.

Mais la logique veut que si tu joues un valuebet, elle diminue par la suite.

 

Sauf s’il y a une nouvelle absence importante etc… Mais cela peut aussi bien arriver pour l’autre équipe et ta cote baisser encore d’avantage…

 

 

Pour d’autres conseils pour progresser dans tes paris sportifs, c’est tous les jours à midi dans ta boite mail : https://www.gagnerauxparissportifs.com/contacts-wp

OM PSG paris sportifs

Aujourd’hui je ne vais pas me faire des copains.

 

En même temps ceux qui seront assez bêtes pour le prendre au premier degré, c’est qu’ils n’ont rien à faire ici.

 

Les novices qui débarquent dans les paris sportifs pensent souvent savoir beaucoup de choses et se prennent rapidement une baffe plus ou moins violente.

 

 

Ils connaissent plus ou moins le sport et pensent que c’est suffisant.

 

Et ne comprennent pas ou n’acceptent pas que certaines situations puissent se produire.

 

Certains pensent même qu’un gros favori qui perd c’est un match truqué…

 

 

Il faut se rappeler que dans le sport tout est possible (l’OM a bien gagné la Ligue des Champions…)

 

Et que même quand tous les voyants sont verts, on peut tout perdre.

 

Et cela arrive plus souvent que l’on croit.

 

 

Pour ça, je vais prendre l’exemple facile, très facile même, du PSG au foot.

 

En 2017, le PSG affronte Barcelone en 8e de finale de la Ligue des Champions.

Tout le monde voit Paris perdant mais les parisiens s’imposent 4-0 à domicile au match aller.

C’est un truc de dingue et à ce moment là, le PSG a mathématiquement 99.9% de chances de se qualifier.

 

Et puis, tout le monde connaît l’histoire de la remontada.

Comment est-ce possible ?

C’est sport tout simplement.

 

 

Est-ce que c’est exceptionnel ?

Apparemment non car le PSG nous l’a refait cette année contre Manchester United.

Ils se sont imposés à Manchester à la (presque) surprise générale et pourtant…

Après une défaite 2-0 à domicile au match aller, aucune équipe n’était jusque là parvenue à se qualifier.

Et bien Manchester United l’a fait, en gagnant 3-1 au Parc des Princes au match retour à la 90′.

 

Alors battre Barcelone et Manchester United ce sont de bons résultats, car tous les ans ils perdent des matchs. Mais ce n’est pas un exploit.

 

Par contre, retourner la situation quand les chances sont de l’adversaire sont de 99.9%, ça c’est un exploit.

Et cela montre bien que tout est possible.

 

 

Les paris sportifs n’échappent pas à la règle.

 

Le voir comme un jeu facile dans lequel il est facile de gagner est un piège dans lequel beaucoup se font prendre.

 

Donc il faut arrêter de croire qu’il y a des paris plus sûrs que d’autres, des cotes plus sûres que d’autres…

 

En fait il y a juste des probabilités plus ou moins grandes que l’événement se produise ou non.

 

 

Rien que ça devrait montrer aux novices la complexité des paris sportifs et qu’il y a beaucoup de choses à apprendre.

 

Et que pour battre les bookmakers il y a un minimum de travail à fournir et de compétences à avoir.

 

Les bookmakers existent depuis la nuit des temps et c’est pas le novice qui débarque qui va leur faire plier boutique.

 

C’est pourquoi avant de vouloir braquer la FDJ, il faut avoir un plan solide et un minimum de connaissances car….

Les braquages en général, t’as dû remarquer que ça ne se finit jamais très bien…

 

Et pour celui qui veut se former, l’idéal, c’est de commencer par ça : https://www.gagnerauxparissportifs.com/formation-gestion-pp

 

 

 

Est-ce-que-tu-aimes-te-faire-plumer.png

En ce moment, je traîne pas mal sur les réseaux sociaux.

 

J’ai d’ailleurs trouvé un site de stats sur le football plutôt sympa que je présenterai plus tard certainement.

 

C’est toujours aussi hallucinant le nombre de parieurs pros qui parient sur des sites qui limitent les joueurs gagnants (les books ARJEL pour ne pas les citer).

 

Pourtant, aujourd’hui, ce n’est pas les pipsters des réseaux sociaux après qui j’en ai.

 

C’est après l’état français.

 

 

Et notamment la politique de taxation sur les bookmakers ARJEL.

 

Car finalement tous le monde critique les bookmakers ARJEL mais c’est l’Etat qui fait qu’on les critique.

 

90% des bookmakers du monde entier limitent les joueurs gagnants.

 

Seule une poignée d’entre eux proposent les meilleures cotes et ne limitent personnes.

 

Les bookmakers ARJEL font juste comme tout le monde…

 

 

Alors pourquoi je critique l’Etat français aujourd’hui ?

 

J’aime la France attention.

 

Je lui dois tout.

 

L’école, les études, la santé, le cadre de vie.

 

Et tout ça, on le paye avec nos impôts.

 

Et vu que les paris sportifs occupent une part de plus en plus grande dans les pratiques des français, forcément la contribution des parieurs en ARJEL (et au tabac aussi) est de plus en plus grande.

 

Car les parieurs sont taxés très sévèrement.

 

Tu n’as jamais remarqué peut être…

 

C’est normal car tu n’es pas taxé sur tes gains, tu es taxé sur tes cotes.

 

 

Pourquoi les cotes sont plus faibles en France qu’ailleurs à ton avis ?

 

A cause du TRJ.

 

Le TRJ, c’est le taux de retour joueur.

 

C’est le montant qui est reversé par le bookmaker entre les joueurs pour chaque type de pari.

 

En France il est de 85% en moyenne, ce qui veut dire que pour 100€ misés par les parieurs, le bookmaker ne reverse que 85€ entre les joueurs.

Et les 15€ restant vont en grande partie dans la poche de l’Etat, avec une toute petite part pour le bookmaker.

 

A l’étranger, le taux de retour joueur est en moyenne de 95% et montre même jusqu’à 99% chez certains bookmakers.

 

 

Ce qui veut dire quoi ?

 

Ce qui veut dire qu’en France les cotes sont plus faibles et que les parieurs gagnent moins qu’ailleurs.

 

Logique, on paye moins aux parieurs qui gagnent pour donner à l’Etat sa grosse part du gâteau.

 

C’est pour ça qu’on va avoir par exemple du 1.65 pour les 2 équipes marquent en France et du 1.85 à l’étranger pour le même pari.

 

 

Et c’est aussi pour ça que les parieurs qui ont un gros capital fuient les bookmakers ARJEL.

 

Pas seulement pour gagner plus, mais pour gagner tout court, car c’est difficile d’être bénéficiaire avec des cotes entre 10 et 30% plus faibles.

 

Et surtout pour ne pas être limité à 10€ de mise quand on gagne (c’est ce qui arrive quand on gagne un peu trop).

 

Sans parler du fait qu’on reste illimité dans ses mises quand on perd (ben oui forcément, ça remplit les caisses…)

 

 

Alors qu’il serait tellement plus simple que l’Etat augmente le TRJ.

 

Cela ferait revenir de nombreux parieurs et empêcherait certains de partir.

 

Enfin c’est mon avis.

C’est juste du bon sens.

 

 

La très grande majorité des parieurs s’en accommodent et/ou ne se posent même pas la question.

 

Il faut juste savoir que continuer à parier en ARJEL dans ces conditions revient à se faire plumer et à perdre de l’argent sur chaque pari…

 

C’est un peu comme utiliser un comparateur de prix et acheter le plus cher.

 

Et si tu veux te rendre compte par toi même de ce que prend l’Etat sur ta pomme à chaque pari, tu peux utiliser le calculateur de TRJ ci-dessous : https://www.gagnerauxparissportifs.com/contacts-wp