Author: Thomas David

Gagner aux paris sportifs > Articles posted by Thomas David

Le lundi on a pris l’habitude de faire des messages motivants.

Cette semaine, il ne le sera pas.

Je vais tout de même te partager une citation aujourd’hui.

 

Elle est d’Abraham Maslow :

« La société parfaite est celle où la possibilité de la réalisation de soi serait offerte à tous les individus. »

 

Abraham Maslow est un psychologue américain connu pour son explication de la motivation par la hiérarchie des besoins, souvent représentée par la pyramide suivante :

 

 

Dans le contexte actuel (Coronavirus + confinement), cette pyramide s’est littéralement effondrée.

Le besoin d’accomplissement de soi est la dernière des préoccupations.

 

Il ne reste plus que les besoins physiologiques et le besoin de sécurité.

La base de la pyramide.

Le reste… Est passé à la trappe.

Surtout la réalisation de soi.

 

Et notamment les paris sportifs.

D’ailleurs les bookmakers commencent à vraiment en souffrir avec une baisse de plus de 90% de leur chiffre d’affaire.

Surtout en France où tous les sports et tous les championnats ne sont pas proposés.

Mais bon, chacun ses problèmes…

 

Depuis quelques semaines, même au niveau les conseils en paris sportifs intéressent de moins en moins.

On peut le voir au nombre de vues sur Youtube et au nombre de personnes qui lisent les mails que j’envoie.

Le nombre est divisé entre 2 et 4.

C’est considérable.

Mais ça se comprend.

 

C’est pourquoi, j’ai pris une décision qui ne me fait pas plaisir.

Je vais réduire le nombre de conseils hebdomadaire.

 

Au lieu de 5, je vais passer à 3.

Lundi, mercredi et vendredi.

Le temps que la situation revienne à la normale.

 

Prends soin de toi et à très vite.

4 bookmakers pour parier sur le Esport

Voici 4 bookmakers accessibles depuis n’importe quel pays (même la France) pour parier sur le Esport (Lol, CSGO, Dota 2, NBA2K, FIFA…)

Cette vidéo fait suite aux 2 précédentes dans lesquelles on a vu « Comment parier sur le Esport »

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Comment parier sur le Esport 2 (Avec Valentin tipster CS-GO)

Je vous propose d’apprendre comment parier sur le Esport avec les conseils de Valentin tipster spécialisé en CS-GO depuis 2018.

Le Esport devrait occuper une grande place dans le futur pour les parieurs.

(Et dans cette période de coronavirus, c’est presque le dernier sport sur lequel on peut encore parier)

Cette vidéo en 2 parties est faite pour ceux qui débutent et qui veulent apprendre les bases pour parier sur le Esport et sur CSGO.

Cet enregistrement est la deuxième partie de notre entretien

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Analyser son analyse

Un bon moyen de progresser dans les paris sportifs, c’est d’être capable de se remettre en question.

Se demander sans cesse si on est sur la bonne voie.

 

Analyser ce qu’on fait et analyser les choix qu’on fait.

Ce n’est pas une évidence pour tous les parieurs et c’est pourquoi je voudrais en parler aujourd’hui.

 

L’analyse de son bilan

C’est bien sûr la première chose.

Tenir un bilan pour pouvoir l’analyser et en tirer des enseignements pour progresser dans les paris sportifs.

Ou au moins éliminer nos principales erreurs, celles qui coûtent cher au long terme.

C’est la base.

 

Tenir un historique de tes paris sportifs et analyser ton bilan, c’est capital

Tu peux devenir un parieur gagnant juste avec ça.

Eh oui, sans gagner plus de pronostics, si tu supprimes tes erreurs les plus courantes, ton bilan peut facilement passer en positif !

 

Tu auras l’impression de gagner plus souvent, d’ailleurs ton taux de réussite va augmenter.

Mais en fait, tu auras simplement supprimé les erreurs qui revenaient le plus souvent.

Et puis on peut aller beaucoup plus loin.

Car repérer les erreurs après coup, c’est facile…

 

Ce qu’il faut c’est anticiper ses erreurs

Quand on y pense, là aussi c’est logique.

Que dirais-tu de pouvoir réaliser, avant de faire une erreur, que tu es en train de la faire ?

Ça serait plutôt sympa, non ?

 

C’est là la difficulté, mais quand tu as les moyens et outils pour y arriver, cela devient plus simple.

Et ça commence dès ton analyse.

D’où le titre.

 

Analyser son analyse

Avant de te remettre toi-même en question, il faut commencer par remettre tes analyses en questions.

Il suffit d’avoir une méthode qui te permet d’analyser tes choix.

 

Avec une palette d’outils qui te permettrait de :

🗸 Savoir prendre du recul sur l’analyse que tu es en train de faire.

🗸 Pouvoir identifier quand ton cerveau est en train de te jouer des tours et éviter ces pièges

🗸 Savoir si tu t’es simplement raconté un jolie histoire ou si ton choix de pronostic est vraiment pertinent

🗸 Voir ton analyse comme si c’était celle de quelqu’un d’autre et voir ce qu’elle t’inspire depuis un autre point de vue et si tu arrives toujours à te convaincre

🗸 Savoir à l’avance que tu n’auras aucun regret si ton pronostic est perdant car ce pronostic était une bonne décision

🗸 Savoir résister à la tentation de placer un pronostic, même quand il a de grandes chances de passer, car il n’y a pas de value. Et avoir zéro regret par la suite car tu savais que c’était LE bon choix.. Même s’il aurait été gagnant car…

🗸 Tu sais que les bonnes décisions que tu prends aujourd’hui ont des conséquences positives au long terme sur ton bilan. Alors que les les mauvais choix se paient cash, même quand il s’agit de gains qu’on peut croire faciles

🗸 Et bien sûr d’éviter le tilt…

 

Et pouvoir également adapter tous ces concepts à ta vie quotidienne et professionnelle.

🗸 Repérer et éviter les achats compulsifs…

🗸 Repérer et éviter les embrouilles ou les arnaques…

🗸 Mieux négocier…

🗸 Se rendre compte quand on a une décision vraiment importante à prendre et faire le meilleur choix possible…

🗸 Apprendre à vivre avec les bons ou les mauvais choix qu’on a pu faire…

🗸 Apprendre à dire NON

 

Beaucoup plus loin que la simple analyse

En fait ce n’est pas vraiment analyser ton analyse, mais analyser les choix et les possibilités qui s’offrent à toi et avoir les outils pour t’aider à prendre la meilleure décision à chaque fois.

 

Ça ne fonctionne pas à tous les coups, il faut être honnête, mais ça peut faire pencher la balance en ta faveur bien plus souvent.

Il y aura toujours une probabilité que ton pari ne passe pas, c’est les aléas du sport.

 

Mais quand on se remet en question, on finit toujours par progresser et faire beaucoup moins d’erreurs.

Et ça finit même par donner l’impression qu’on a plus de chance

Si si, je t’assure.

 

Bref, beaucoup de choses que ce message ne suffira pas à dire.

La bonne nouvelle, c’est que tous ces outils pour t’aider à faire de meilleurs choix, tu peux y accéder de suite.

Je les ai regroupés dans la formation « Comment faire les bons choix et prendre de meilleures décisions dans les paris sportifs« .

Que tu peux encore récupérer avec 40% de réduction jusqu’à dimanche.

Tu as tout le détail sur cette page

Comment parier sur le Esport 1 (Avec Valentin tipster CS-GO)

Je vous propose d’apprendre comment parier sur le Esport avec les conseils de Valentin tipster spécialisé en CS-GO depuis 2018.

Le Esport devrait occuper une grande place dans le futur pour les parieurs.

(Et dans cette période de coronavirus, c’est presque le dernier sport sur lequel on peut encore parier)

Cette vidéo en 2 parties est faite pour ceux qui débutent et qui veulent apprendre les bases pour parier sur le Esport et sur CSGO.

Cet enregistrement est la première partie de notre entretien.

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Psychologie du parieur _ comment éviter les pièges

Aujourd’hui, je voudrais te partager un passage d’un bouquin que je suis en train de lire.

 

Ce livre s’appelle Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée

Il parle de psychologie et des systèmes de fonctionnement du cerveau.

Et surtout des erreurs de jugement et des pièges dans lesquels on est programmés pour tomber.

 

Forcément, il y a de quoi faire un parallèle avec la psychologie du parieur

Surtout qu’un des points de départ du livre est de dire que le cerveau humain est nul pour estimer des probabilités.

Et dans les paris sportifs, c’est pile ce qu’on doit faire…

 

Te résumer tout le livre serait bien trop long.

C’est pourquoi, j’ai voulu te citer simplement un passage pour qu’il te fasse réfléchir.

 

Ce que j’aime dans Système 1 / Système 2

C’est que chaque chapitre et sous chapitre est organisé de la manière suivante :

  1. On nous présente un sujet d’étude du comportement, ce qu’on cherche à tester
  2. On nous raconte l’expérience réalisée sur des gens
  3. On nous présente les résultats du test
  4. Puis des conclusions et recommandations pour pouvoir essayer de repérer, d’éviter des pièges et prendre de meilleures décisions

 

Exemple et petite expérience pour toi

Jean a 85 ans, il est veuf. Il n’a pas été très actif toute sa vie, sa santé est fragile. Il tombe souvent malade et n’est plus autonome. Il a besoin de quelqu’un pour l’aider à faire sa toilette. Il a été fumeur pendant 35 ans mais il ne fume plus aujourd’hui. Il ne peut plus boire d’alcool à cause de ses traitements, alors qu’il a toujours bu un petit verre le soir.  Sa famille vient le voir très régulièrement. Ces visites et la télévision sont ses seuls plaisirs désormais. Même s’il a toujours été jovial et positif, son moral est maintenant au plus bas.

 

A ton avis, qu’est-ce qui est le plus probable ?

  • Jean est hospitalisé
  • Jean est hospitalisé à cause d’un cancer

Je te laisse y réfléchir…

 

Ton cerveau te trompe

En théorie, avec les éléments du texte qui précède, tu devrais pencher automatiquement vers la 2e solution.

Avant peut-être de changer d’avis.

Age avancé, santé fragile, tabac, alcool et moral à zéro…

Il devient facile de faire un raccourci et de se dire qu’il va mourir bientôt.

 

Rassure toi…

Ce genre de test a été effectué sur des centaines d’étudiants de grandes universités.

Même avec des textes différents et 85-90% sont tombés dans le panneau.

En fait, il y a plus de probabilité que Jean soit hospitalisé tout court.

Et oui, si on réfléchit 2 secondes Jean hospitalisé = Jean hospitalisé pour un cancer + Jean hospitalisé pour n’importe quel autre motif

Tu comprends le piège ?

 

Revenons en aux erreurs que notre cerveau peut nous jouer dans les paris sportifs

Un peu plus loin dans le livre, il y a un paragraphe sur l’excès de confiance en soi.

Et voici l’extrait que je voulais te partager :

« La confiance subjective en un jugement n’est pas une évaluation raisonnée de la probabilité que ce jugement soit correct. La confiance est un sentiment, qui reflète la cohérence de l’information et l’aisance cognitive du traitement de cette dernière. Il est sage de prendre au sérieux les aveux d’incertitude, mais les déclarations de grande confiance ne vous disent qu’une chose, c’est qu’un individu s’est fabriqué une histoire cohérente, pas forcément que cette histoire est vraie. »
D. Kahneman, Système 1 Système 2 : Les deux vitesses de la pensée

 

En gros, que peut-on en déduire ?

Si tu paries (ou si tu suis un tipster) en fonction d’un pourcentage de fiabilité ou de confiance, il y a de fortes chances pour que cette confiance soit biaisée.

Qu’elle repose sur ce qu’on a envie de voir plus que sur une réelle fiabilité.

C’est pour ça qu’il indispensable être conscient de l’importance de la psychologie dans les paris sportifs.

Car notre cerveau peut nous jouer des tours sans qu’on s’en aperçoive.

Et forcément, au niveau financier, ça peut vite faire mal…

 

Faire des meilleurs choix de pronostics

Se faire avoir par notre cerveau peut nous amener à prendre des mauvaises décisions et donc faire des pronostics qui, même s’ils nous semblent hautement probables, le sont beaucoup moins en réalité.

Les bookmakers le savent très bien et ils en profitent.

C’est seulement une fois qu’on est conscient des tours que peut nous jouer notre cerveau qu’on peut les éviter.

Voici pourquoi des livres comme Système 1 / Système 2 sont intéressants et très instructifs.

 

D’ailleurs je suis sûr que tu es capable de te souvenir d’au moins 3 paris perdus à cause d’erreurs de jugements ou d’une trop grande confiance en toi… Bref, à cause de ton cerveau qui t’a joué un tour.

 

Une solution…

Pour en savoir plus et progresser sur la psychologie du parieur, je pourrais te conseiller au moins une dizaine de livres.

Le truc, c’est qu’il te faudrait plusieurs semaines, voire plusieurs mois pour les lire tous.

Et tu n’as certainement pas envie d’attendre tout ce temps…

Autrement, pour éviter les nombreux pièges dans lesquels on peut tomber dans la prise de décision, et pour travailler sur le mental et la psychologie, voici un article spécial sur le sujet qui devrait t’intéresser dans lequel je te partage tout ce que j’ai appris sur le sujet.

Pour que tu puisses toi aussi faire de meilleur choix dans tes futurs paris sportifs, mais aussi dans ta vie personnelle.

Comment faire les bons choix et prendre de meilleures décisions dans les paris sportifs

Défi _ 20h pour apprendre et programmer en VBA (bilan du défi)

D’habitude, le vendredi je partage un pronostic public.

Mais pendant cette période de confinement, les championnats sur lesquels je parie sont à l’arrêt.

Du coup, je vous partage autre chose.

 

La semaine dernière je m’étais fixé un défi

Apprendre le langage VBA en 20 heures pour programmer et automatiser des tâches sous Excel.

Cette semaine je vais vous partager le bilan de cette expérience.

Après 2 semaines et environ 14h de formation et de pratique confondues.

 

Je comprends très bien la théorie

Les cours dispensés par OpenClassRooms où j’ai décidé d’apprendre sont plutôt clairs.

Je regrette quand même qu’il n’y ait pas d’exercices proposés pour la mise en pratique par soi-même.

 

Mais la pratique…

Quand on apprend, la pratique, ça démange…

Et une fois qu’on est devant ses modules de VBA, dur de démarrer seul…

Pour son propre projet je veux dire.

Car quand j’ai voulu commencer à mettre en pratique, je passais 95% de mon temps à chercher de l’aide.

Il existe des tas de forums pour trouver de l’aide mais ce n’est pas la solution.

Et surtout, je n’avançais absolument pas d’un poil !

 

Je me suis donc rendu compte de deux choses

La première…

L’objectif que je me suis fixé est clairement trop haut par rapport à mon niveau de départ.

Et à ce que je peux maîtriser en à peine 20 heures théorie + pratique confondues.

Donc soit je dois revoir mon objectif, soit me donner plus de temps.

 

La seconde…

J’adore bidouiller des choses sur Excel, faire des tableaux, exploiter des données etc…

Mais la programmation, ça n’a rien à voir avec Excel.

Ça ne me plaît pas du tout.

La programmation, ce n’est pas fait pour moi.

C’est pourquoi j’ai décidé de ne pas aller plus loin.

 

Ce n’est pas un abandon

Pourtant, on pourrait le croire, car je m’arrête aux deux tiers du chemin.

Mais non, il m’a fallu 14 heures pour réaliser que ça ne me plaira pas au long terme même si ça peut être très utile.

 

On pourrait aussi se dire que j’ai manqué de persévérance car j’ai galéré en pratique.

Mais non, car parfois même si on galère, on aime se qu’on fait (comme le bricolage par exemple) mais là, à aucun moment je n’ai pris du plaisir.

 

On pourrait se dire pourquoi faire tout ce cinéma pour arrêter en cours de route.

Et bien je vais te le dire…

 

Pour te montrer qu’on peut tirer du positif d’un échec

Car oui, c’est un échec.

Et en même temps…

 

C’est la réponse à plein de questions en suspens

Ça faisait plusieurs années que je voulais apprendre le VBA pour essayer d’automatiser des tâches sous Excel.

J’avais l’impression qu’il me manquait quelque chose et que ça me pénalisait.

Enfin, je me suis lancé.

 

Et ce pas en avant m’a permis d’apprendre certaines choses.

En VBA et surtout sur moi même.

Et de me rendre compte, comme je l’ai déjà dit que ce n’est pas pour moi.

Donc maintenant, ce truc que j’avais dans la tête depuis des années va en sortir et laisser place à d’autres projets et objectifs.

 

On a tous des tas projets en tête

Comme monter sa boite ou partir vivre à l’étranger.

Des trucs qu’on garde dans un coin et qui peuvent parfois créer des frustrations car on ne les a pas faites.

On saura si c’est pour nous une fois seulement qu’on aura franchi le pas.

Et voir comment on se sent face à ça car c’est encore le plus important.

Car prendre du plaisir dans ce qu’on fait, c’est primordial.

 

Mon seul regret

C’est bien sûr de ne pas l’avoir fait avant.

Car j’aurais pu passer à autre chose plus tôt.

 

Ma satisfaction

Je n’ai passé que 14 heures sur ce projet.

Je réalise qu’avec quelques macros, je peux déjà faire la majeure partie dont j’ai besoin à l’heure actuelle.

Et j’ai tout de même réussi à faire le projet ce que je voulais faire sous Excel en 45 minutes avec l’utilisation classique et sans VBA.

D’une manière détournée, mais j’y suis arrivé.

Donc encore une autre satisfaction.

 

Voici un exemple de ce fichier qui analyse le face à face entre 2 équipes à partir du lien du match Flash Résultats

Projet Excel h2h

Une expérience surprenante (pour ceux qui mordent leurs stylos...)

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet particulier…

 

Je voudrais te partager les résultats d’une expérience psychologique qui est très intéressante.

Une expérience qui porte sur le feedback facial.

En gros et pour faire simple, le feedback facial, c’est comment les expressions de notre visage peuvent influencer notre humeur, notre caractère, nos résultats et notre santé.

 

En quoi consiste l’expérience (que tu peux d’ailleurs tester chez toi) ?

En gros elle consiste à faire tenir un stylo dans la bouche à deux groupes de participants.

Chaque groupe tient le stylo différemment.

On leur demande de réaliser certaines tâches.

On analyse les traits de leur visage (feedback facial).

Et on analyse ensuite les résultats ce chaque groupe.

 

Le groupe A

Chacun tient le stylo entre ses lèvres comme sur l’image ci-dessous, on les appelle des « boudeurs ».

Comme tu peux le voir facilement, le groupe A tient son stylo un peu comme une cigarette.

stylo-bouche

 

Le groupe B

Chacun tient le stylo entre ses dents, de cette manière. On les appelle les « rigolards« .

Et le groupe B donne l’impression de mordre le stylo.

crayonmigraine

 

Voyons les résultats de l’expérience maintenant…

Dans un premier temps, on a demandé aux deux groupes de noter des dessins.

Le groupe A a donné une note moyenne de 4,3 et e groupe B de 5,1 à la même série de dessin.

Le fait de sourire donne apparemment un côté plus sympa, plus enjoué.

 

Mais l’expérience ne s’arrête pas là…

Les conséquences vont beaucoup plus loin…

Je te passe tous les détails, on va aller à l’essentiel.

 

Pour les boudeurs, on a pu observer

En plus des traits du visage tirés et des sourcils foncés, une moins bonne humeur, moins de confiance, plus de difficultés à prendre des décisions…

Et surtout, plus de stress.

Avec les répercussions que ça peut avoir sur l’organisme.

Encore une raison de plus pour arrêter de fumer vu que les fumeurs tirent fort sur leurs cigarettes ou de se ronger les ongles…

On croit se déstresser alors qu’en réalité on accentue encore plus ces traits faciaux…

 

Alors que dans le cas des rigolards

Visage détendu, meilleur irrigation du cerveau, bonne humeur, plus grande créativité, plus de confiance en soi et d’optimisme.

Avec des effets positifs sur la santé.

Il a même été montré que cette manière de tenir ce stylo permet de soigner la migraine.

 

Bref, tu l’auras compris, si tu mordilles ton stylo, tu sais dans quel sens il vaut mieux le mettre…

Surtout si mords un stylo pendant que tu fais tes pronos, tes révisions, tes cours ou ton taf…

C’est pas grand chose mais en le sachant, ça pourrait peut être avoir une influence « indirectement » positive sur tout un tas d’autres choses.

A tester…

Ce matin, pendant que je lisais, je suis tombé sur une phrase sympa :

 

« Jamais de privation quand on est en quête de d’une libération »

 

Dans le bouquin, ça parlait de nourriture.

Et ça m’a fait repenser à une séance de coaching individuel de la semaine dernière avec un membre du groupe privé.

 

Ce membre avait un gros souci de gestion de ses émotions

Qui se répercute sur ses mises.

En temps normal, il mise déjà beaucoup sur chaque pari, entre 2 et 5%.

Et il a tendance à augmenter ses mises quand il enchaîne des mauvaises séries.

 

Identifier le problème c’est bien, mais pas suffisant

Mais quand on est face à un problème, l’identifier, ce n’est pas le solutionner.

Pour le résoudre, il faut trouver l’origine du problème.

 

Pourquoi ce parieur arrive au tilt ?

En creusant, ensemble, on est arrivés à déterminer que ce qui l’amène au tilt.

 

C’est la frustration

Revenons par exemple sur son dernier weekend de pronostics.

Il a vu 6 ou 7 paris possibles pour au final n’en poser que 2 ou 3.

Et évidemment, ceux qu’il a choisis ne sont pas passés et les autres ont été gagnants.

Ça, ça le ronge et ensuite il s’emballe.

Et parfois, il tilte et peut miser du 10 ou 20% sur un seul pari !

 

Je te laisse imaginer comment on se sent dans ces cas-là et les dégâts que ça peut faire…

 

Que faire si tu es dans le même cas ?

Evidemment, il n’y a pas qu’une seule solution mais voici ce que je lui ai suggéré :

 

Pourquoi se priver si ça peut te faire du mal ?

Pourquoi ne pas réduire ta mise et faire tous les paris que tu voulais faire ?

 

Par exemple :

Au lieu de miser 2% sur 3 paris.

Tu pourrais miser 1% sur 6 paris.

Au final , tu mises la même chose car 2×3 = 1×6.

 

Ça ne peut avoir que des avantages

De cette manière, on prend moins de risque, on lisse la variance en augmentant le nombre de paris et on élimine la frustration liée aux paris non pris.

Jamais de privation quand on est en quête d’une libération…

 

C’est la première étape pour progresser.

Résoudre son plus gros problème.

Une étape indispensable.

Car une fois ce problème résolu, on se sent 10 fois mieux et remotivé.

 

 

C’est comme ça qu’on devient un parieur gagnant

Il pourra se concentrer sur autre autre point à améliorer.

Pas à pas, en améliorant une chose à la fois.

 

Un problème qu’il traîne depuis un an

Seul, il lui aurait peut être fallu encore plusieurs mois pour identifier ce problème, voire des années.

Avec des conséquences qui pourrait être dramatiques sur son mental et son bilan.

D’ailleurs, même pas sûr que son bilan s’améliore après ça, il faut être honnête.

 

L’important, c’est que maintenant, au niveau mental, il va être beaucoup plus serein.

Car il ne sera plus frustré suite à un pari non pris et surtout, son capital ne fera plus le yoyo comme avant, car il devrait avoir une meilleure gestion de ses mises.

 

Evidemment le coaching ne s’est pas limité à ça…

On a abordé d’autres sujets, celui-ci n’est qu’un exemple

Impossible de résumer une heure de coaching dans un seul email.

 

C’est l’intérêt des séances de coaching individuel

Gagner du temps et mettre en place des actions pour résoudre des problèmes qui nous empêchent d’atteindre nos objectifs.

Cela a un coût au départ.

Mais le temps gagné par rapport à l’investissement est largement rentable.

 

Le calcul est simple, il suffit de se poser une seule question : combien j’ai déjà perdu à cause mon plus gros problème/défaut dans les paris sportifs ?

 

Si toi aussi tu as un problème récurrent

Et que tu n’es jamais arrivé à le résoudre seul,

Tu peux dès maintenant réserver ta séance de coaching individuel

 

Tous les détails sont sur cette page : https://www.gagnerauxparissportifs.com/coaching-individuel

Comme d’hab, on débute la semaine avec un mail de motivation ou de prise de conscience.

Cette semaine, on va partir d’une phrase qui est un peu un de mes crédos :

 

« Plus tard, c’est jamais ! »

 

Pourquoi cette phrase ?

Simplement parce qu’hier, j’ai reçu un message d’une personne avec qui on doit se voir depuis des mois.

Et devine quoi…?

On n’est pas prêts de se voir…

Sauf que cette fois-ci, on a une vraie excuse : le confinement pour éviter la propagation du COVID-19.

 

Je ne dis pas que les excuses habituelles ne sont pas bonnes.

Ni que je suis irréprochable là-dessus.

On a tous ce problème en ce moment.

Et ça permet de réaliser certaines choses.

 

Là, c’est un collègue, mais ça pourrait très bien être des personnes vraiment proches.

Et qui vont se sentir seules pendant cette période.

Comme ta grand-mère, ta soeur ou ta mère toutes seules chez elles.

Et qui pourraient vraiment souffrir de cet isolement.

 

Si toi aussi tu es dans ce cas, j’ai un petit conseil à te donner pour quand on sera sortis de cette merde.

Quand tu parles de se voir avec quelqu’un d’important pour toi, calez vous une date.

De suite.

Au moins un de vous deux a un agenda sur son téléphone et c’est un jeu d’enfant de caler un rappel.

 

Fini les « on s’appelle » pour ne jamais s’appeler.

Si l’autre ne le fait pas, rien ne t’empêche de toi-même te mettre un rappel pour y penser.

Dans 10 jours, 3 semaines ou 1 mois, peu importe…

Ça ne te coûte rien de te mettre un rappel.

Et au pire, un texto te prendra 2 secondes à écrire.

 

Au moins, toi, tu n’auras pas oublié.

Dans les relations, amoureuses, familiales, amicales ou même professionnelles, il y a au moins 2 personnes.

Faut arrêter de compter sur les autres pour faire les choses à sa place.

 

Prends l’initiative, même si l’autre ne le fait pas.

Ça fera plaisir à tous les deux.

Et au pire, tu n’auras rien à te reprocher.

Et si vous voulez vous voir : calez une date !

 

Si demain tu es malade ou que ton chauffe-eau pète…

Tu trouveras le temps d’aller voir le docteur ou de faire venir le plombier.

Alors arrêtes de te trouver des excuses pour les gens qui sont importants.

Et de repousser toujours à plus tard.

Plus tard, c’est jamais !

 

Et on peut aller même plus loin…

Il n’y a pas qu’au niveau social qu’on repousse des choses.

 

Pendant cette période de confinement, profite pour faire tout ce que tu repousses depuis des semaines, des mois, que tu peux faire dès maintenant et dans les prochains jours.

Prévois des moments pour faire des choses qui t’apporteront de la satisfaction une fois terminées.

Lire des livres…

Te former sur des sujets divers…

Jardiner, bricoler, réparer, nettoyer…

Passer des vrais coups de fils, parler avec des gens…

Etudier tes bilans de paris sportifs…

 

Jouer à FIFA, à Fortnite ou mater Netfix toute la journée, ça n’apporte aucune satisfaction…

Et passer ses journées à discuter sur facebook, Insta ou Snap, c’est pas comme parler en vrai désolé.

 

C’est pourtant simple

Il suffit de prendre un papier et de se poser pendant 5 à 10 minutes.

Seul(e).

Sans téléphone, ni TV, ni rien.

Et de noter tout ce que tu peux et as envie de faire.

De noter les noms de tous ceux de qui tu aimerais avoir des VRAIES nouvelles et/ou qui aimeraient en avoir de toi.

Et mets toi des alertes si besoin !

 

Car autrement tu vas repousser jusqu’à la fin de cette pandémie.

Tu n’auras appelé personne, tu n’auras rien fait et tu te diras encore que tu le feras plus tard.

Mais n’oublie pas, plus tard, c’est jamais.

C’est le meilleur moyen d’avoir des regrets.

 

Ce que je te demanderais, c’est d’essayer au moins une fois.

Soit de finir un truc qui traîne ou simplement faire une bonne action.

Tu verras que ça va créer en toi un sentiment de satisfaction

Et te faire te sentir mieux.

 

Quand on veut changer, le plus dur, c’est de faire le premier pas.

Alors à TOI de jouer.

Maintenant.

 

Bonne journée

Défi Apprendre et programmer une appli VBA en 20h

Je profite du confinement et du coronavirus pour me lancer le défi d’apprendre et de programmer une application sous Excel pour me faire gagner du temps dans mes analyses de paris sportifs.

 

Juste avant de t’en parler, je te rappelle que la promo sur la formation « Apprendre à épargner » avec jusqu’à 80€ de réduction est encore valable jusqu’à dimanche 23h juste ici : https://www.gagnerauxparissportifs.com/apprendre-a-epargner

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

C'est le moment de faire des économies

Beaucoup d’entre nous pendant cette période vont subir une perte de salaire.

Que ce soit les salariés en chômage partiel.

Ou bien les indépendants.

Au plus cette période va durer, au plus ça va être difficile.

Même avec les mesures d’aides proposées par le gouvernement (en France en tout cas).

 

Vu qu’on ne peut pas sortir, on va en même temps certainement dépenser moins d’argent.

Et c’est peut être le bon moment pour mettre le nez dans tes finances.

 

Pourquoi ne pas faire le bilan de tes finances personnelles ?

Un peu comme tu le ferais pour ton bilan de paris sportifs.

 

Et oui, c’est peut-être le moment pour changer, faire évoluer certaines choses que tu laisses traîner depuis trop longtemps.

Tu pourrais par exemple te créer un plan de dépenses intelligentes.

Ou un plan pour épargner et mettre plus d’argent de côté.

 

Car un bon moyen d’épargner de l’argent sans effort, c’est d’apprendre à mieux le dépenser.

Alors attention, je ne te dis pas de manger de la merde et de t’habiller d’occasion.

Si c’est ton délire de te flinguer la santé tu fais ce que tu veux.

Et si tu veux recycler des vêtements, c’est pas forcément un mauvaise chose, c’est aussi un choix.

 

Là, je te parle de trouver le compromis idéal entre économiser suffisamment et continuer de te faire plaisir en même temps.

 

Car il existe deux types de personnes.

Celles qui n’épargnent pas assez, car elles dépensent mal leur argent.

(Je ne parlerai pas de ceux qui ne gagnent pas assez pour y arriver, car si tu fais des paris sportifs c’est que tu as de l’argent à dépenser).

Et celles qui épargnent trop, qui en contre partie ne profitent pas assez de la vie.

 

Dans les deux cas, l’un et l’autre repoussent toujours les choses à plus tard.

Les premiers se disent qu’ils mettront plus d’argent de côté plus tard…

Et les autres qu’ils profiteront plus tard…

 

Il faut comprendre que bien souvent, plus tard c’est jamais !

Pourquoi ?

Car une fois qu’on a des habitudes (et encore plus en matière d’argent), c’est très difficile d’en changer.

 

Le vrai problème, commun à ces deux types de personnes ?

Elles n’ont pas de plan pour leur argent, pas d’objectif(s) clairement défini(s).

Quand on n’a pas d’objectif, on se disperse, on ne dirige pas son attention et ses efforts au bon endroit et au final on perd du temps.

Donc de l’argent dans notre cas.

 

Une des solutions consiste à analyser nos envies, besoins et objectifs à court, moyen et long terme et de les préparer avec de l’épargne et/ou de l’investissement.

Et d’optimiser sa gestion de l’argent avec un plan de dépenses pour atteindre ses objectifs et maintenir ou gagner en qualité de vie et continuer ou commencer à se faire plaisir.

La majorité des personnes ne pensent pas à tout ça, même celles qui pensent déjà épargner assez peuvent faire beaucoup mieux pour faire fructifier leur argent.

 

Personne n’a vraiment eu d’éducation financière.

 

C’est pourquoi j’aimerais te partager ma méthode pour :

  • Apprendre à mettre plus d’argent de côté, à épargner sans effort
  • Optimiser tes dépenses pour épargner et investir plus
  • Tout en continuant de te faire plaisir (pour plus tard car là t’es pas prêt de te faire un voyage…)
  • Sans perdre voire même en augmentant ta qualité de vie

 

Voici d’ailleurs un témoignage d’un membre du groupe.

 

Cette méthode, je n’ai jamais fait de promo dessus car elle se rentabilise toute seule en quelques heures à peine.

Mais vu le contexte, j’ai changé d’avis.

Comme ça, un maximum de monde pourra en profiter.

Par contre, elle s’arrêtera dimanche soir 23h.

Tu as tout le détail de ce que tu vas apprendre sur cette page : https://www.gagnerauxparissportifs.com/apprendre-a-epargner

 

Mettre cette période à profit

Comme je te le disais hier, parler de paris sportifs pendant cette période, c’est toujours faisable.

Mais ça ne me semble pas forcément bien approprié.

 

Donc dans les semaines à venir, on va parler de paris sportifs et de plein d’autres choses.

Pour essayer de mettre cette période à profit pour être encore plus forts et compétents par la suite !

 

Pourquoi ?

Tu pourrais avoir les meilleurs conseils ou astuces du monde, tu ne pourrais pas les appliquer de suite car il n’y a pas grand chose sur quoi parier.

 

S’occuper intelligemment en mettant à profit cette période

Je ne sais pas ce que tu as prévu durant cette période mais pour ma part, je vais passer du temps à me former.

A me former sur des choses que je reporte depuis longtemps et qui pourrait me faciliter et améliorer grandement le quotidien.

Des choses au niveau personnel et aussi au niveau professionnel.

 

Pour l’instant, il y a 2 sujets sur lesquels je vais me former ou continuer de me former pendant cette période :

  • La programmation en Virtual Basic sous Excel, pour pouvoir automatiser un maximum de tâches et gagner du temps dans mes analyses et bilans de paris sportifs
  • L’investissement en bourse de manière passive, pour savoir comment profiter au mieux de la crise qui se présente au lieu de s’en inquiéter

 

Comment je compte m’organiser ?

Nous avons 15 jours de confinement devant nous.

Si je consacre 1h30-2h par jour répartis entre la formation et la pratique, j’aurais passé entre 22 et 30 heures sur ces sujets-là.

Sachant que sur la bourse j’ai déjà commencé, le plus gros sera sur Excel et le langage de programmation VBA.

Largement suffisant je pense pour avoir de bonnes bases pour faire ce dont j’ai besoin.

 

Je vais partager ce que j’apprends

Comme c’est un sujet qui peut intéresser d’autres personnes, je vais partager ce que j’apprends là-aussi.

Certainement en vidéo.

 

Pour que tu puisses voir que certaines choses sont finalement beaucoup plus simples qu’on croit.

Et qu’il suffit juste de se lancer et d’avoir la bonne méthode pour apprendre.

 

Il existe des méthodes pour apprendre à apprendre.

Tu penses peut être que c’est bizarre, mais oui, il existe des méthodes pour ça.

 

Aucune indépendance dans l’apprentissage

On nous a toujours demandés de nous asseoir sur un banc à l’école et d’écouter le prof.

Personne ne nous a jamais appris à apprendre quelque chose par nous-mêmes et d’une manière efficace.

C’est pourquoi, en Europe, moins de 15% des adultes de 25 à 64 ans continuent de se former ou de s’éduquer tout au long de leur vie.

En 2016, ce taux était à peine de 9,8% chez les hommes…

Alors les gars, il faut se réveiller !

 

Pas besoin de devenir un expert

On ne parle pas de devenir expert dans un domaine, mais d’acquérir les compétences minimales pour faire ce qu’on a besoin.

Sans risque et avec des résultats satisfaisants en fonction de nos attentes.

 

Avec un maximum de pratique

C’est grâce à la pratique qu’on développe rapidement une compétence.

Et surtout grâce aux erreurs qu’on va faire et aux problèmes qu’on va réussir à résoudre.

Donc l’objectif est de consacrer un maximum de temps pour la pratique.

 

Enfin, le plus simple, ce sera que je te montre…

Je te tiens vite au courant.

 

Et toi, sur quoi tu as décidé de te former pendant cette période ?

Comment tu vas la mettre à profit ?

Je suis curieux de savoir….

 

Ca y est, on est confinés…

Mais la vie continue, n’est-ce pas !

Et les paris sportifs alors ?

Pendant cette période, ça va donner quoi ?

Sur quoi on va parier ?

Et ici, on va parler de quoi ?

Je te donne des réponses dans une courte vidéo que tu peux voir ici.

Et je t’en redonnerai très rapidement.

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

CHANCE PARIS SPORTIFS

C’est reparti cette semaine avec un petit message motivant.

Cette fois, on va parler de chance.

Dans les paris sportifs et ailleurs.

Et partir sur la citation suivante :

 

« La chance, c’est la rencontre de la préparation avec l’opportunité »

 

C’est Oprah Winfrey qui a dit ça.

Et il faut dire que je suis carrément d’accord avec elle.

 

Je ne sais pas comment s’est passé ton weekend niveau pronostics.

Chance, malchance…?

 

Pour le savoir il suffit de réfléchir à l’envers dans un premier temps.

De regarder ton résultat et de faire ton auto analyse en marche arrière.

 

Le résultat du match

Le résultat d’un match est aléatoire.

Tout peut arriver dans la vie, ça tu le sais déjà.

 

Il y a 4 cas de figure possibles

 

1- Tu avais vu juste.

Ça s’est très bien passé.

Et tu trouves ça normal.

 

2- C’était chaud, c’est passé de justesse.

Tu te dis que tu as été chanceux.

 

3- L’autre équipe/joueur a mieux joué que d’habitude.

Ton équipe/joueur ont été surpris.

Ils n’ont pas pu ou su faire le job.

Ce n’est pas une histoire de malchance, c’est juste le sport.

 

4- Tout est allé de travers

Exclusion, maladresse, blessure…

Là, OK, c’est vraiment pas de chance.

 

Finalement si on y réfléchit bien, les cas de malchance sont quand même bien moins nombreux…

Tu n’as aucun contrôle là dessus.

Sur aucun des 4 points.

Donc cela ne sert à rien de te prendre la tête avec ça pour commencer.

 

Ton analyse du match

Est-ce qu’avec les informations d’après match, recoupées avec celles d’avant match, ton pronostic était judicieux ?

Est-ce que tu avais bien préparé ton pronostic ?

Est-ce que tu avais toutes les informations nécessaires ?

Est-ce que tu avais vu la bonne opportunité ?

Ou finalement non…

 

C’est dans un deuxième temps que tu fais ton auto-analyse et que tu peux savoir si…

 

Est-ce que ton choix de pronostic était bon…?

Au plus tu auras de NON dans tes réponses au plus tes résultats seront dus à la chance ou à la malchance.

Au plus tu auras de OUI, au plus tes résultats seront dus à de la maîtrise.

 

De la maîtrise découle beaucoup de choses positives.

On est plus serein.

On a plus de réussite.

D’ailleurs je préfère ce mot, réussite, plutôt que chance.

 

Chance vs Réussite

Une réussite est l’aboutissement d’un travail.

Alors que la chance est le fruit du hasard.

 

C’est pourquoi je préfère utiliser le mot réussite à chance.

Parce que dans la vie, comme dans les paris sportifs, on n’a rien sans rien.

 

Beaucoup confondent les deux. 

Peut être parce que la langue française est une langue riche.

Ou parce que les gens voient les paris sportifs comme un jeu.

Et qu’on associe la chance au jeu.

 

Ce n’est pas le cas des vrais parieurs.

Eux, ils parlent de réussite, de variance mais jamais de chance.

Car ils sont toujours bien préparés et savent repérer les opportunités quand elles se présentent.

 

Et toi alors, où est-ce que tu te situes ?

Es-tu prêt à changer d’état d’esprit si besoin ?

Car quand on a le bon état d’esprit, la réussite est beaucoup plus facile à atteindre.

Même si on a besoin de travailler.

Au lieu d’attendre que la chance nous tombe dessus…

Ou que la malchance s’en aille ailleurs…

 

 

prono aston villa - chelsea

Pour le pronostic de cette semaine, on part sur de la Premier League avec le match Aston Villa – Chelsea qui se jouera samedi 14 mars 2020 à 18h30.

 

La dernière journée

Aston Villa reste sur une lourde défaite en Premier League, 4-0 en début de semaine, à l’extérieur contre Leicester.

Chelsea, de son côté, a largement dominé Everton à domicile, sur un score logique de 4-0 vue la physionomie du match.

 

La forme des équipes

Aston Villa est 19e au classement, à 2 points du premier non relégable. Les Villains restent sur 4 défaites de suite en championnat, avec à chaque fois au moins 2 buts encaissés.

A domicile, c’est mitigé pour le promu avec 2 victoires et 2 défaites lors des 4 derniers matchs. 2 victoires contre des mal classés, Norwich et Watford. Et 2 défaites contre des équipes du big 6, Manchester City et Tottenham.

 

Chelsea est 4e au classement avec 3 points d’avance sur Manchester United qui se déplace à Tottenham. Le bilan des Blues est mitigé ces derniers temps. Ils n’ont gagné que 2 de leurs 7 derniers matchs de Premier League (2V 3N 2D). La faute certainement à de nombreuses absences et notamment celles de Kanté et de Abraham.

A l’extérieur, là aussi c’est compliqué : aucune victoire lors des 4 derniers matchs (0V 3N 1D), et pas forcément contre des grosses équipes à part Leicester.

Il faut noter aussi qu’ils iront jouer leur 8e de finale retour de Ligue des Champions à Munich la semaine prochaine, avec de très maigres chances de se qualifier vu le résultat du match aller.

 

Les blessés et suspendus

Coté Aston Villa, on notera les absences depuis un moment maintenant de Heaton dans les buts et celle de Wesley en attaque. Et aussi celle de Mc Ginn au milieu de terrain.

A Chelsea, les absents sont nombreux. Kanté, Jorginho, Pulisic, Abraham, Hudson Odoi et Kovacic. Auxquels se rajoute une incertitude pour Mason Mount.

 

Les dernières confrontations

Si on jette un oeil aux précédentes confrontations entre Aston Villa et Chelsea, on peut voir que :

  • Chelsea est invaincu dans 30 de ses 37 derniers matchs contre Aston Villa en Premier League (20V 10N 7D)
  • Chelsea est invaincu dans 5 de ses 6 derniers matchs à l’extérieur contre Aston Villa en Premier League (4V 1N 1D)
  • Chelsea est invaincu dans 13 de ses 18 derniers matchs à l’extérieur contre Aston Villa en Premier League (6V 7N 5D)

 

Mon analyse du match

La Ligue des Champions, cette année, c’est mort pour Chelsea. Reste à sauver le championnat et se qualifier pour la prochaine. Et ça, ça passe par gagner des matchs. De plus, les Blues réussissent bien contre les promus avec 17 victoires sur les 25 derniers matchs.

Et ce match tombe bien car les poursuivants s’affrontent ce weekend (Tottenham et Man Utd notamment).

Aston Villa a de bons joueurs offensifs avec Grealish ou encore El Ghazi. Mais la défense reste un problème majeur. Les Villains sont la pire défense de Premier League avec 56 buts encaissés jusque là !

 

Et les absents alors ?

Les Pedro, les Giroud, les Wilian et les autres remplaçants à Chelsea ont une carte à jouer en l’absence des titulaires. Donc pour moi, vu la qualité du banc, cela ne change pas grand chose. Chelsea est une des équipes avec le meilleur banc en Europe.

Ils peuvent toujours se faire accrocher, ça reste du foot, mais je ne crois pas…

C’est pourquoi, je trouve que la cote pour la victoire de Chelsea assez value pour la tenter. Une cote pour une équipe du big 6 à l’extérieur supérieure à 1,60 contre un promu, c’est pas tous les jours qu’on verra ça.

 

J’ai donc proposé ce pronostic aux membres du groupe privé dès lundi.

Et je pense que si Mount est annoncé présent, la cote devrait encore baisser.

 

Et peut être même qu’en raison du Coronavirus, le match voire tout le championnat seront reportés.

Pronostic Aston Villa – Chelsea :

Chelsea gagne @1,69 mise max 1% de la BK

Pronostics publics Pourquoi ça ne me gêne pas de te faire perdre de l'argent avec

Chaque vendredi, je t’envoie le pronostic public de la semaine.

Des fois ça gagne, des fois ça perd.

Des fois, on est remboursé.

 

Que tu suives ces paris que j’envoie ou pas, peu importe pour moi.

Car le but ce n’est pas de te faire gagner de l’argent (même si dans l’idéal c’est mieux on est d’accord).

 

J’irais même plus loin en te disant que ça ne me gêne pas de te faire perdre de l’argent avec mes pronostics publics.

Et ici, je vais t’expliquer pourquoi en détail.

 

1- Apprendre aux gens à parier

Ma mission dans les paris sportifs et celle de mon site est d’aider les parieurs à progresser.

De leur partager tout ce que j’ai moi-même appris pour qu’ils deviennent des parieurs gagnants au long terme.

De les former jusqu’à ce qu’ils puissent être sereins dans ce qu’ils font et qu’ils en dégagent des bénéfices financiers et personnels.

Donc quand je partage un pronostic public, c’est pour te montrer le raisonnement qu’il y a derrière.

 

2- Avoir une vision long terme dans les paris sportifs

Gagner ou perdre un pari, ce n’est pas important.

L’important, c’est d’être gagnant au long terme.

C’est une des raisons principales qui font que je m’en cogne royalement que le pronostic public soit gagnant ou perdant.

 

3- Des value bets avant tout

Mon approche dans les paris sportifs, c’est la recherche d’erreurs dans les cotes proposées par les bookmakers (valuebets).

Des fois j’en trouve, des fois non.

 

C’est pour ça que je ne parie pas en automatique sur la victoire d’une équipe, c’est ridicule.

D’ailleurs celui qui parie une victoire du Barça ou de Manchester City à chaque match cette année doit pleurer.

 

En général, mon pronostic public est un de mes pronostics que j’estime le plus value.

Et cela a été le cas sur le dernier, Marseille @1,83 a fini à 1,73.

Cette baisse de cote entre mon pari et le début du match confirme que le bookmaker avait bien fait une erreur.

 

4- Priorités aux membres du groupe privé

Perdre un pronostic public ne me touche absolument pas.

Car le plus important, c’est que les membres du groupe qui choisissent de suivre mes pronostics soient satisfaits et gagnent de l’argent.

 

Comme n’importe qui, mes clients sont plus importants que ceux qui ne le sont pas.

Si tu t’es déjà fait recalé à l’entrée d’une boite de nuit car on ne te connaissait pas, tu vois ce que je veux dire.

Ben là c’est un peu pareil.

 

Apparemment, depuis le début de l’année, ils sont contents.

Voici le graphe de suivi de mes pronostics d’un des membres :

Bilan GAPS 2020

 

C’est donc ça la raison principale qui fait que je m’en tape de donner des pronostics publics perdants.

Et puis c’est bête de ma part de donner des pronostics publics perdants…

Bah oui, s’ils sont perdants, personne ne va venir dans mon groupe.

Mais comme ce n’est pas qu’un groupe de pronostic, ce n’est pas grave.

 

5- Où sont mes résultats ?

Tu te demandes peut être pourquoi je ne présente pas mes résultats.

Excellente question.

 

Comme je l’ai dit au point numéro 1, je suis là pour aider les parieurs.

Je suis coach et formateur en paris sportifs.

Je ne me suis jamais considéré comme tipster.

C’est un choix.

 

Cela changera peut être bientôt…

Car quand on voit que les gens préfèrent payer 40 balles, 20 balles par là, pour se faire arnaquer par des pronostiqueurs un peu partout.

Mais qu’ils ne sont PAS prêts à payer 30 ou 50 balles pour se former…

Je me dis que je suis bien bête de me priver de ça…

 

En attendant, je te donne rendez-vous demain pour le pronostic public de la semaine.

Dans lequel je vais te partager mon analyse et qui a amené ce choix.

Il sera peut être gagnant ou peut être perdant.

Peu importe..

 

Le plus important, c’est qu’on soit en bénéfice à la fin du weekend avec les 6 pronos déjà publiés sur le groupe : https://www.gagnerauxparissportifs.com/le-groupe-prive-gagner-aux-paris-sportifs

 

stats football

Dans cette vidéo, on va voir comment connaitre les stats offensives de n’importe quel joueur de football en moins de 3 secondes avec un outil simple, rapide, gratuit et que tout le monde peut utiliser de suite.

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Paris sportifs et Coronavirus qu'est-ce que ça change

C’est officiel depuis hier.

En France, toutes les rencontres de football Ligue 1 et Ligue 2 par exemple, se dérouleront à huis clos ou avec une maximum de 1000 spectateurs jusqu’au 15 avril.

Forcément, cela va changer la donne.

Pour les sportifs déjà.

Mais aussi pour les parieurs et bien sûr pour les bookmakers.

 

Ici, je vais essayer de te donner mon point de vue sur ce que cette épidémie de Coronavirus peut changer et comment cela risque d’affecter les paris sportifs.

 

Avant de commencer je te rappelle que la promo avec jusqu’à 80€ de réduction sur la formation « Réussir sa première année de paris sportifs » est encore valable jusqu’à ce soir 23h : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2019/08/reussir-sa-premiere-saison-de-paris-sportifs.html

 

 

Annulation…

Huis clos…

Report…

Voici les termes qu’on peut lire tous les jours dans la presse ou entendre dans les médias.

Même le mec le plus zen du monde, à un moment donné, il commence à se dire que ça doit être un sacré truc ce virus si on fait tout ça.

 

Il paraît que les grandes surfaces ont même enregistrées des chiffres d’affaire record pour la période avec une augmentation de plus de 6% des ventes sur les denrées alimentaires.

Tout ça, ça peut se comprendre.

Tout le monde est concerné.

Je vais pas te faire le topo du lavage de main etc…

Je vais juste te parler de paris sportifs.

 

Qui va être impacté par le Coronavirus dans les paris sportifs ?

 

1- Les clubs, les équipes et les joueurs

Evidemment ce sont les premiers impactés.

Car on parie sur leurs performances.

Et les conditions dans lesquelles ils sont amenés à évoluer sont compliquées.

 

Et oui, les conditions d’entrainement, de préparation sont changées.

Vu le pognon en jeu, on doit encore plus les harceler avec les règles de contact et d’hygiène.

Ils n’ont plus de contact avec le public, fini les selfies à la fin des matchs et des entraînements.

Moins de contact avec la presse (et remarque pour certains ce n’est pas plus mal).

 

Mais surtout au niveau des matchs.

Le contexte est différent. Jouer dans un stade vide, sans public pour te pousser ou te huer, c’est différent.

La motivation est certainement différente, le comportement, l’engagement, les réactions.

Même les décisions des arbitres seront impactés par l’absence de public dans un stade.

Et tout cela devrait avoir un impact sur les performance des équipes et des joueurs.

 

Et enfin, au niveau financier.

Les recettes en moins à cause des stades vides, des buvettes qui ne tournent pas etc… ça va faire un trou à certains.

 

2- Les bookmakers

Les bookmakers sont sensés estimer les chances de gagner de chaque équipe et proposer des cotes en fonction aux parieurs.

Sauf que, dans un tel contexte, dans les pays, sports et championnats concernés, les sites de paris en ligne risquent de faire des erreurs.

Car comment le bookmaker peut estimer correctement les chances de se qualifier du PSG en Ligue des Champions face à Dortmund qui va se jouer dans un stade vide ?

Les cotes seraient forcément différentes si le stade était plein.

 

Et puis, si des événements majeurs comme Indian Wells au tennis sont annulés, c’est un perte de revenus considérable pour eux !

Car ce sont des millions d’euros qui sont pariés sur chaque match d’un tel événement sportif.

Et même s’ils restent les plus gros gagnants dans les paris sportifs, cela peut être un début de crise pour eux.

 

Et cette perte de recette doit bien être compensées autre part…

Les sites de paris sportifs, pour palier à cette crise du Coronavirus, pourraient être tentés de fausser certaines cotes pour inciter les parieurs à jouer.

Par exemple, en augmentant la cote d’un favori pour essayer de récupérer un peu d’argent ici et là…

 

Ou bien les bookmakers pourraient faire des promotions.

Avec des paris gratuits par exemple, pour inciter les parieurs à faire plus de pronostics dans cette période compliquée.

Ou des bonus sur dépôt, des cotes boostées, du cash-back…

Nous le verrons assez vite de toute manière.

 

3- Les parieurs

Pour nous parieurs, cette épidémie de Coronavirus, va certainement être contraignante aussi.

Si tout le monde est impacté, nous aussi, c’est logique car on est le dernier maillon de la chaine.

 

Il y aura moins d’événements sur lesquels parier.

Les conditions dans lesquelles les matchs vont se dérouler seront modifiées et il faudra les anticiper du mieux possible.

 

On verra forcément plus de surprises.

Surtout en défaveur des équipes chez qui il est difficile d’aller jouer en raison de leur public.

Ou en tout cas, on voudra bien voir plus de surprises.

Il faudra appuyer ça par des stats pour le confirmer.

Aucun doute qu’on en entendra parler.

 

Et il devrait y avoir de belles erreurs chez les bookmakers dont on pourrait profiter.

Il faudra savoir les repérer là encore.

Car ce n’est pas parce qu’une équipe n’aura pas son public pour la pousser qu’elle sera incapable de gagner le match….

 

Et puis certainement des promotions comme je viens de te parler.

Là aussi, il faudra faire attention aux conditions selon tes bookmakers et profiter un max de ce qu’on peut gratter.

D’ailleurs je te montre dans une vidéo comment gagner à tous les coups avec les paris gratuits

 

Bonne ou mauvaise chose ?

Forcément mauvaise on parle de la santé des gens là !

Car dans l’ensemble, c’est un sacré bordel.

 

Qui pourrait aussi amener certains à prendre un peu de recul par rapport aux paris sportifs.

D’ailleurs ça ne serait pas forcément une mauvaise chose…

 

Et tu pourrais peut être même en profiter pour te former un peu en profitant par exemple de la promo qui expire ce soir à 23h sur la formation « Réussir sa première année de paris sportifs« .

Une formation dans laquelle tu vas apprendre tout ce que tu es sensé savoir et maîtriser après un an de paris sportifs si tu veux réussir.

Certains passent des années sans maîtriser tout ça.

Ici, en moins de 3 heures, tu sauras tout ce que tu dois faire si tu veux réussir.

Alors plutôt qu’aller choper le Coronavirus au bistrot si t’as pas BeinSport ou RMC sport, tu pourrais mettre ce temps à profit pour quand le sport reprendra son cours normal.

 

La formation est disponible ici, en promo, avec jusqu’à 80€ de réduction, jusqu’à ce soir 23h : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2019/08/reussir-sa-premiere-saison-de-paris-sportifs.html