GESTION

Ce matin, pendant que je lisais, je suis tombé sur une phrase sympa :

 

« Jamais de privation quand on est en quête de d’une libération »

 

Dans le bouquin, ça parlait de nourriture.

Et ça m’a fait repenser à une séance de coaching individuel de la semaine dernière avec un membre du groupe privé.

 

Ce membre avait un gros souci de gestion de ses émotions

Qui se répercute sur ses mises.

En temps normal, il mise déjà beaucoup sur chaque pari, entre 2 et 5%.

Et il a tendance à augmenter ses mises quand il enchaîne des mauvaises séries.

 

Identifier le problème c’est bien, mais pas suffisant

Mais quand on est face à un problème, l’identifier, ce n’est pas le solutionner.

Pour le résoudre, il faut trouver l’origine du problème.

 

Pourquoi ce parieur arrive au tilt ?

En creusant, ensemble, on est arrivés à déterminer que ce qui l’amène au tilt.

 

C’est la frustration

Revenons par exemple sur son dernier weekend de pronostics.

Il a vu 6 ou 7 paris possibles pour au final n’en poser que 2 ou 3.

Et évidemment, ceux qu’il a choisis ne sont pas passés et les autres ont été gagnants.

Ça, ça le ronge et ensuite il s’emballe.

Et parfois, il tilte et peut miser du 10 ou 20% sur un seul pari !

 

Je te laisse imaginer comment on se sent dans ces cas-là et les dégâts que ça peut faire…

 

Que faire si tu es dans le même cas ?

Evidemment, il n’y a pas qu’une seule solution mais voici ce que je lui ai suggéré :

 

Pourquoi se priver si ça peut te faire du mal ?

Pourquoi ne pas réduire ta mise et faire tous les paris que tu voulais faire ?

 

Par exemple :

Au lieu de miser 2% sur 3 paris.

Tu pourrais miser 1% sur 6 paris.

Au final , tu mises la même chose car 2×3 = 1×6.

 

Ça ne peut avoir que des avantages

De cette manière, on prend moins de risque, on lisse la variance en augmentant le nombre de paris et on élimine la frustration liée aux paris non pris.

Jamais de privation quand on est en quête d’une libération…

 

C’est la première étape pour progresser.

Résoudre son plus gros problème.

Une étape indispensable.

Car une fois ce problème résolu, on se sent 10 fois mieux et remotivé.

 

 

C’est comme ça qu’on devient un parieur gagnant

Il pourra se concentrer sur autre autre point à améliorer.

Pas à pas, en améliorant une chose à la fois.

 

Un problème qu’il traîne depuis un an

Seul, il lui aurait peut être fallu encore plusieurs mois pour identifier ce problème, voire des années.

Avec des conséquences qui pourrait être dramatiques sur son mental et son bilan.

D’ailleurs, même pas sûr que son bilan s’améliore après ça, il faut être honnête.

 

L’important, c’est que maintenant, au niveau mental, il va être beaucoup plus serein.

Car il ne sera plus frustré suite à un pari non pris et surtout, son capital ne fera plus le yoyo comme avant, car il devrait avoir une meilleure gestion de ses mises.

 

Evidemment le coaching ne s’est pas limité à ça…

On a abordé d’autres sujets, celui-ci n’est qu’un exemple

Impossible de résumer une heure de coaching dans un seul email.

 

C’est l’intérêt des séances de coaching individuel

Gagner du temps et mettre en place des actions pour résoudre des problèmes qui nous empêchent d’atteindre nos objectifs.

Cela a un coût au départ.

Mais le temps gagné par rapport à l’investissement est largement rentable.

 

Le calcul est simple, il suffit de se poser une seule question : combien j’ai déjà perdu à cause mon plus gros problème/défaut dans les paris sportifs ?

 

Si toi aussi tu as un problème récurrent

Et que tu n’es jamais arrivé à le résoudre seul,

Tu peux dès maintenant réserver ta séance de coaching individuel

 

Tous les détails sont sur cette page : https://www.gagnerauxparissportifs.com/coaching-individuel

Paris-sportifs-6-paris-qui-peuvent-tout-changer.png

Première vidéo de l’année 2020 !

Et ce sera une série de 2 vidéos dans laquelle on va parler de petits écarts qui peuvent faire des différences énormes dans nos paris sportifs.

(La seconde vidéo sera publiée demain)

Je vais te montrer 6 paris qui peuvent tout changer sur un bilan.

Pour ça, on va parler de paris gagnants, de taux de réussite et de variance dans cette vidéo.

 

Clique sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Faire mieux que 75% des gens avec tes tipsters

Depuis 2 jours je te parle d’optimiser la gestion du suivi de tipster pour faire 10 à 30% de bénéfice en plus chaque année.

 

Tu dois encore te dire…

Encore une pseudo méthode miracle qu’il essaye de nous fourguer.

Une méthode oui, mais pour les miracles on repassera.

 

Peut être qu’il faut que je t’explique comment je fonctionne et d’où vient cette méthode à la base.

Si tu regardes mes anciennes vidéos, tu as dû remarquer qu’il y a quelques livres chez moi.

Je lis beaucoup.

Et sur tous les sujets.

 

Souvent, c’est dans d’autres domaines que je trouve des idées et je les adapte au paris sportifs.

Parfois c’est facile.

Comme la psychologie, on a tous le même cerveau et il fonctionne pareil.

Donc c’est simple d’adapter certains concepts de psychologie aux paris sportifs.

 

D’autres fois, c’est plus compliqué.

Comme adapter les méthodes d’investissement aux paris sportifs.

Et la méthode dont je te parle cette semaine est justement issue de ce milieu.

 

Cette méthode est tirée d’un concept et des résultats d’un des plus grands conseillers en investissement du 20e siècle.

Dans les années 1970, un américain a développé une méthode d’investissement dans 4 actifs différents pour répartir les risques et minimiser au maximum l’impact des crises financières et économiques.

Le but étant de préserver au maximum son portefeuille quand un actif subissait une crise et de maximiser les bénéfices quand un autre était en pleine croissance.

Avec un minimum de risque et avec un minimum de travail.

 

Le résultat : une augmentation en moyenne de 12% par an, faisant mieux dans 75% des cas que les plus grosses sociétés de conseils en investissement américaines (d’après Wikipédia).

C’est tout simplement énorme.

Alors oui, dans 25% des cas, cette gestion a fait moins bien mais elle n’a jamais fait courir autant de risque que les autres méthodes de gestion. Et prend moins de temps à gérer.

 

C’est cette méthode que j’ai adapté aux paris sportifs.

Alors comme tout investissement, il y a des risques et il peut y avoir des hauts et des bas.

Les paris sportifs et le suivi de tipsters ne font pas exception.

Je ne vais pas te mentir.

 

Et elle remplie les objectifs attendus :

✔ On répartit le risque entre les différents tipsters (les actifs)

✔ On minimise l’impact des bad runs et on préserve notre capital (crises)

✔ On maximise les profits des tipsters tout au long de l’année (croissance)

✔ On ne prend pas de risque car au global, on va miser moins que les préconisations des tipsters (risque minimum)

✔ Cela demande seulement 1 à 2 heures par an pour mettre le système en place (minimum de travail)

 

Elle permet de gagner plus dans la grande majorité des cas.

Et surtout de perdre moins dans le cas où cela se passerait mal.

C’est une réalité que je dois préciser car comme je le disais ce n’est pas une méthode miracle qui assure des bénéfices.

Elle offre simplement l’opportunité de faire plus dans la majorité des cas..

 

Mais…

Car oui il y a encore un mais…

Avec cette méthode, il y a certains tipsters qu’on ne pourra pas suivre (surtout si on a un petit capital)…

Et il va falloir parfois prendre des décisions contre intuitives comme baisser les mises de certains tipsters qui sont très bons sans baisser celles d’autres qui sont moins bons…

Je vais bien sûr t’expliquer pourquoi.

 

Mais je vais te montrer, à travers ma propre optimisation et mes propres bilans, comment faire pour tirer le meilleur de ta liste de tipsters.

Pas besoin d’être doué en maths pour ça, au cas où tu te demandes.

Car je t’ai créé tous les tableaux dont tu as besoin avec simplement quelques cases à remplir.

Et je vais te dire quoi mettre dans chaque case.

Tu auras juste besoin des bilans de tes tipsters.

 

Ensuite, tu auras un plan précis sur comment gérer ta liste de tipsters pour en tirer le maximum tout en préservant ton capital.

Et tu verras combien tu aurais pu gagner en plus sur la dernière année ou simplement sur les derniers mois.

Pour ainsi réaliser par toi même, l’intérêt et la puissance de cette méthode.

 

Je pourrais te montrer une méthode que je n’utilise pas. Et qui marche soi-disant…

Or, je l’utilise, elle fonctionne et tous les membres de mon groupe en sont témoins.

Je vais te montrer dans cette méthode, toutes les étapes à suivre et aussi …

Mes réussites, mes erreurs (dont une qui m’a coûté 880€) alors que je ne devrais peut être pas.

C’est le meilleur moyen de te montrer que ça fonctionne.

 

Je comprendrais que tu aies des doutes, que ça ne t’intéresse pas et que tu préfères continuer comme aujourd’hui.

La nouveauté fait toujours peur, surtout quand il faut sortir un billet pour y accéder.

Mais l’investissent de départ est dérisoire par rapport à ce que ça pourrait te rapporter au long terme.

 

Maintenant, si tu veux accéder à la méthode pour optimiser son suivi de tipsters et faire entre 10 et 30% de bénéfice en plus, je la partage ici : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2020/01/optimiser-son-suivi-de-tipster-la-methode-pour-faire-entre-10-et-30-de-benefice-en-plus.html

Et tu peux encore la récupérer avec un tarif spécial + tout un tas de bonus + 1 formation offerte jusqu’à dimanche 23h.

 

 

 

Toi aussi tu commets cette erreur avec tes tipsters

Si tu es dans les paris sportifs depuis plusieurs années maintenant, tu as compris une chose :

Le suivi de tipster est devenu LE meilleur moyen pour se créer un complément de revenu dans les paris sportifs.

Que le tipster soit un humain ou un algorithme, c’est un moyen d’augmenter ses bénéfices plus vite.

Car cela permet de faire plus de paris et sur des sports ou divisions qu’on ne connaît pas.

 

C’est devenu incontournable.

Qu’on fasse ses propres paris, ou pas.

Qu’on ait de l’expérience, ou pas.

 

Mais… car il y a un mais…

Les gens ont tendance a faire toujours les mêmes erreurs avec le suivi de tipsters.

Et je ne parle pas des mauvais choix de tipsters quand on manque d’expérience.

Au contraire…

 

Je parle bien des personnes qui suivent des tipsters depuis longtemps et qui font quasiment toutes la même erreur.

En gros, on passe des mois, voire des années à se créer un beau portefeuille de tipsters.

Certaines années ça cartonne, d’autres un peu moins.

 

Dans l’ensemble, seulement quelques tipsters se dégagent de la masse.

On en rajoute de nouveaux régulièrement. Mais avec plus de déceptions que de satisfactions.

Alors on garde toujours la même base et de temps en temps on finit par en trouver un nouveau qui tient la route.

On le rajoute et on enlève les autres.

 

Le problème, c’est que la plupart des personnes qui suivent des tipsters, sortis de la période de test, gèrent tous les tipsters plus ou moins de la même façon.

On a fait le plus dur, on les a trouvés et ils sont rentables.

Alors on les suit, c’est tout…

Le tipster 1 dit de miser 1% par pari, alors on l’écoute.

Le tipster 2 dit de miser 0.5% par pari, alors on l’écoute.

Le tipster 3 dit de miser 2% par pari, alors on l’écoute.

Etc…

 

Et on s’arrête là !

Mais est-ce que c’est la bonne manière de procéder ?

Est-ce qu’il n’y aurait pas mieux à faire ?

 

Trouver de bons tipsters, pour moi, ce n’est pas une finalité mais plutôt le commencement.

Le début d’un nouveau travail sur la gestion de ces tipsters.

Un travail d’optimisation.

 

Car maintenant qu’on a de bons tipsters, pourquoi ne pas en tirer le maximum ?

On a tellement galéré avec des tipsters moyens ou mauvais…

Maintenant qu’on en a des bons, autant gagner le plus possible, tu n’es pas d’accord ?

 

C’est pourquoi depuis 2 ans je travaille sur une méthode d’optimisation de la gestion du suivi de tipsters.

Cette méthode unique, permet de faire, peu importe la liste de tipsters, entre 10 et 30% de bénéfice en plus (ou de perte en moins si on perd de l’argent).

Et sans prendre de risque.

 

Car on pourrait se dire, pour gagner plus on va miser plus…

Et bien NON, au contraire, avec cette méthode, en général, tu vas miser moins que les recommandations des tipsters.

 

Oui mais alors, si je mise moins, je vais gagner moins ?

Bizarrement NON…

 

Comme je te l’ai dit dans mon message précédent, l’année dernière grâce à cette optimisation, j’ai fait 14 unités de plus en 2019 sur mon suivi de tipsters avec une mise moyenne de 0,81% de mon capital, contre 0,91% si j’avais écouté mes tipsters à la lettre.

Donc j’ai misé moins et eu de meilleurs résultats.

Le seul cas où ça serait possible, serait celui où 100% de tes tipsters fassent une année exceptionnelle et terminent tous en positif et que le meilleur ait misé beaucoup plus que les autres.

Depuis que j’ai commencé le suivi de tipsters en 2014-15, je n’ai jamais vu ça.

En même temps, je suis beaucoup de tipsters (une dizaine).

 

Je ne dirais pas que cette méthode va tout changer pour toi.

Mais si tu suis au moins 3 tipsters, tu as tout intérêt à la tester.

Ou au moins comparer tes résultats passés avec tes résultats réels pour voir la différence.

Surtout si tu as un capital important, tu pourrais bien être surpris.

 

Toute cette méthode d’optimisation pour faire entre 10 et 30% de bénéfice supplémentaire avec ton suivi de tipsters est accessible sur la page ci-dessous.

Avec un tarif spécial lancement + tout un tas de bonus + une formation offerte jusqu’à dimanche 23hhttps://www.gagnerauxparissportifs.com/2020/01/optimiser-son-suivi-de-tipster-la-methode-pour-faire-entre-10-et-30-de-benefice-en-plus.html

 

 

Au programme :

✔ Les principes fondamentaux tirés des concepts et résultats d’un des plus grands conseillers en investissement du 20e siècle et ancien candidat aux présidentielles des USA sur lesquels repose la méthode

 

✔ Comment appliquer ces principes dans les paris sportifs à son suivi de tipster peu importe qui tu suis aujourd’hui et peu importe la « qualité » de ta liste de tipsters du moment qu’on en suit au moins 3

 

✔ Comprendre TOUT ce que cela va changer pour toi au long terme et aussi au court terme en te rendant compte que ce sera toujours mieux dans les bons moments et moins pire dans les mauvais avec des chiffres à l’appui grâce à 1 à 2 heures de travail par an pour une augmentation de tes bénéfices de 10 à 30% en plus.

 

✔ Savoir exactement combien tu aurais gagné en plus si tu avais déjà optimisé ton suivi de tipster en appliquant la méthode lors des derniers mois, de l’année dernière et même toutes celles d’avant si tu veux
(Et bien sûr ce n’est PAS en augmentant les mises sur les meilleurs tipsters et en réduisant sur les mauvais… Ça serait de la triche et surtout, ça ne serait réaliste et ne serait d’aucune garantie pour l’avenir…
…D’ailleurs, on ne regarde même pas les bénéfices réalisés par les tipsters pendant l’optimisation mais seulement une fois qu’elle est terminée !)

 

✔ Tu seras par dessus mon épaule, je te montrerai sur mon écran comment faire en prenant exemple sur mes bilans personnels en toute transparence et tu n’auras qu’à faire comme moi

 

✔ Tu pourras bien sûr télécharger tous les fichiers que j’utilise pour avoir simplement des cases à remplir et t’éviter des calculs fastidieux

 

✔ Tu vas avoir accès à la liste des 5 étapes à suivre pour faire ton plan d’optimisation

 

✔ Nous allons ensuite mettre en place ton propre plan d’optimisation ensemble. Encore une fois je te montrerai comment faire par rapport à mon propre plan et tu n’auras recopier la méthode pour les tipsters que tu suis ou que tu comptes suivre

 

✔ Tu vas apprendre comment faire pour ta liste de tipsters actuels et aussi comment faire si tu veux en intégrer un ou plusieurs nouveaux ou en enlever de ta liste

 

Et ce n’est pas tout…

A tout ça, je vais rajouter 6 bonus !

✔ BONUS 1 : La méthode du sandwich pour tes futurs tipsters afin d’éviter qu’ils te fassent perdre de l’argent au cas où ils ne seraient pas à la hauteur de tes espérances…

 

✔ BONUS 2 : L’ERREUR n°1 à ne surtout pas commettre, qu’il est très facile de faire, que j’ai moi-même faite en 2019 et qui m’a coûté 880€…

 

✔ BONUS 3 : Une astuce qui va te faire gagner du temps et te faciliter la vie pour tes bilans, encore plus si tu suis beaucoup de tipsters

 

✔ BONUS 4 : Quels tipsters retirer ou ne pas intégrer à ta liste même s’ils sont très bons ! (Et oui ça paraît bizarre et pourtant…)

 

✔ BONUS 5 : Une autre mode de gestion du suivi de tipsters pour les parieurs qui ont une liste de tipsters solide depuis plusieurs années pour optimiser encore plus leurs résultats !

 

BONUS 6 : la formation « Trouver des tipsters rentables » offerte d’une valeur de 49€

 

Tu peux encore accéder à la méthode complète avec un tarif spécial lancement + tout un tas de bonus + une formation offerte jusqu’à dimanche 23h : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2020/01/optimiser-son-suivi-de-tipster-la-methode-pour-faire-entre-10-et-30-de-benefice-en-plus.html

 

La pire erreur que j'ai commise en 2019 (une erreur à 880€)

Fin 2018, j’ai découvert une méthode de gestion pour le suivi de tipsters qui permet d’augmenter considérablement ses bénéfices.

 

En gros pour deux personnes qui suivent exactement la même liste de tipsters, il peut y avoir un écart de bénéfice entre 10 et 30% entre l’un et l’autre.

Si j’avais mis le doigt dessus plus tôt, j’aurais multiplié mon bénéfice par 1,69 en 2018.

Je l’ai donc appliquée en 2019 à tout mon suivi de tipster.

 

Résultat sur le bilan fin 2019 : 14 unités de plus que si je n’avais rien fait !

(1 unité = 1% de mon capital de départ).

Génial n’est-ce pas !

 

Oui et non…

OUI car c’est génial de voir que ça a marché.

14 unités d’écarts avec une mise moyenne de 0.81% par pari, c’est énorme !

 

Mais non, car malgré tout ça, j’ai fait une très grosse erreur.

Une erreur qui m’a coûté 880€.

Et cette erreur aurait été facilement évitable.

 

La raison ?

J’ai fait une entorse, j’ai pris une liberté par rapport à la méthode.

Car je n’ai pas voulu optimiser la gestion d’un de mes meilleurs tipsters de l’année précédente.

Je pensais qu’il était intouchable…

Il a eu un bad run.

Et je l’ai payé CASH !

Sans cette erreur, mon bilan aurait été meilleur de +22,5 unités (au lieu de 14) que si je n’avais pas optimisé.

 

Ça fait une bonne leçon n’est-ce pas ?

Crois-moi que je ne la referai pas de si tôt !

 

Ça m’a permis une fois de plus de réaliser que rien n’est jamais gagné dans les paris sportifs.

Qu’il faut être carré dans tout ce qu’on fait.

Que la moindre erreur peut coûter cher.

Que la moindre astuce pour gratter des unités à droite à gauche est bonne à prendre.

 

Aussi bien quand on débute.

Et encore plus quand on a un capital conséquent.

Car 10 à 30% de bénéfice en plus sur un bilan, c’est différent quand on a un capital de 200€ ou un capital de 10000€.

En % c’est la même chose mais en euros, c’est pas la même.

 

C’est pourquoi, dans ma nouvelle formation, je vais te partager toute la méthode.

Qui est applicable du moment où on suit au moins 3 tipsters.

Et plus tu en suis, au plus elle aura de l’intérêt.

 

Cette formation, pour apprendre à optimiser son suivi de tipsters pour faire 10 à 30% de bénéfice en plus…

Je l’envoie demain midi, gratuitement et en avant première à tous les membres du groupe privé.

 

Si tu n’es pas encore membre et que tu veux la recevoir, il suffit de nous rejoindre avant demain midi : https://www.gagnerauxparissportifs.com/le-groupe-prive-gagner-aux-paris-sportifs

 

Autrement, pas de panique, j’en reparlerai à partir de demain, je donnerai plus de détails, tous les bonus…

Mais par contre, le prix ne sera pas le même.

 

Pour nous rejoindre dès maintenant dans le groupe et recevoir gratuitement la formation demain midi, c’est juste là : https://www.gagnerauxparissportifs.com/le-groupe-prive-gagner-aux-paris-sportifs

 

Ce qui a le plus aidé les parieurs depuis 2016

Si tu suis l’actualité, tu as remarqué que c’est la semaine du Black Friday.

Clairement, je ne vais pas laisser ça qu’aux autres…

Et je vais te faire profiter moi aussi d’une semaine exceptionnelle !

 

C’est pourquoi, chaque jour, je vais offrir une réduction sur une formation en particulier.

Un jour = une promo sur une formation.

Le lendemain, ce sera une autre.

Etc jusqu’à la fin de la semaine.

 

Cela permettra de récompenser les lecteurs fidèles de mes emails, qui suivent mon travail et qui veulent avancer dans leurs paris sportifs.

 

Je n’ai fait ça qu’une seule fois en 3 ans.

Pour ceux qui arriveront trop tard, ce sera bien dommage mais c’est comme ça…

 

On va commencer la semaine par le grand classique.

Une des 3 formations qui aide le plus les parieurs :

Celle sur la gestion dans les paris sportifs.

 

Pourquoi c’est une de celle qui aide le plus les parieurs ?

Parce que c’est celle qu’on me demande le plus depuis mes débuts, qui est toujours d’actualité et qui le sera encore dans 10 ans…

Et d’ailleurs, je ne fais jamais de promo sur celle-là (raison de plus pour que ça ne dure qu’aujourd’hui…)

 

Je vais te raconter l’histoire de cette formation…

Il y a quelques années je lançais ce site web pour partager simplement ce que j’apprenais dans les paris sportifs.

Apparemment ça intéressait du monde car, au fil des semaines, la fréquentation augmentait de plus en plus.

Et puis on m’a dit un jour que je devrais faire des vidéos, que ça toucherait plus de monde.

Alors j’ai commencé à faire des vidéos (de l’audio en fait au début).

Effectivement, ça a touché encore plus de monde !

 

Je me suis mis à rencontrer plein de parieurs.

Et je m’apercevais d’une chose : le plus gros problème restait la gestion dans leurs paris sportifs.

Et un jour une personne m’a demandé simplement si je n’avais pas une formation sur le sujet ?

 

Une formation ?

« Ben oui, un genre de cours en ligne dans lequel j’explique comment il faut s’y prendre pour avoir une bonne gestion dans les paris sportifs !

Qui ferait gagner du temps au lieu de passer des heures et des heures à chercher des réponses. Et de perdre de l’argent bêtement… »

Et c’est ce que j’ai fait.

C’était en mai 2016.

 

Depuis, elle a aidé des centaines de parieurs…

Cette formation a évidemment été mise à jour et enrichie avec tout ce que j’ai appris depuis.

Au départ, ce n’était que de l’audio.

Maintenant elle est au format vidéo.

Mais elle reste indémodable, c’est mon Big Mac à moi 🙂

 

Et si tu te lances dans les paris sportifs ou si tu n’es pas clair sur ce point-là, c’est clairement la formation que je te conseille.

Certains penseront qu’il n’y a pas grand chose à savoir sur la gestion.

« Faut pas miser plus de 5% par pari… » ou « Faut miser 1% par pari… »

Effectivement, c’est un excellent point de départ.

Mais il y a tellement plus à connaître…

 

En tout, il y a 5 grands principes à maîtriser.

Parce que si on veut être un bon parieur, il ne faut pas faire n’importe quoi ni faire les choses au feeling.

Gestion du capital

Gestion des mises

Gestion du type de pari

Gestion des cotes

Gestion des émotions

 

La formation comporte 7 modules et dure 4h30 (sans les bonus et vidéos complémentaires).

Je te laisse donc imaginer que ça va un peu plus loin que le 1% par pari…

 

Et en plus il y a une garantie de résultats de 365 jours sur cette formation, donc c’est zéro risque pour toi

 

Pour profiter de la réduction valable jusqu’à mercredi 27/11/2019 à midi, sur les formations standard et premium, avec le code promo GESTIONPRO

Accès direct : https://www.gagnerauxparissportifs.com/choix-programme

Revoir la présentation : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2019/03/formation-gestion-paris-sportifs.html

Dans ce nouveau podcast, je vais te donner une astuce qui va te permettre de :

✔️ Progresser dans tes paris sportifs
✔️ Eviter le tilt
✔️ Être plus responsable
✔️ Te (re)motiver pour la suite

C’est hyper simple et hyper efficace.

 

CADEAU
Tous les outils que j’utilise dans mes paris sportifs
Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c’est gratuit 😉 : https://www.gagnerauxparissportifs.com/contacts-wp

Quand on débute dans les paris sportifs ou qu’on gère mal ses émotions, on s’inquiète souvent quand un parti est mal parti.

Et on peut essayer de sécuriser son pari en direct pendant le match pour sauver les meubles.

Est-ce que c’est une bonne ou mauvaise chose ?

C’est ce que nous allons voir dans ce nouvel enregistrement

Et pour aller plus loin voici un article sur le valuebet

Régulièrement, dans les coachings de groupe, on parle d’une erreur fréquente dans le suivi de tipsters.

Et elle concerne presque tous les parieurs, même ceux qui ont de l’expérience.

Il me semblait donc important de revenir dessus pour te mettre aussi en garde car si tu travailles sur ce paramètre dans ton suivi de tipsters, tu vas pouvoir augmenter tes bénéfices de 30% facilement…

On discute de tout ça dans ma dernière vidéo

Et pour aller encore plus loin je t’invite ensuite à regarder celle-ci en complément (je te montre comment j’ai triplé le bénéfice de mes tipsters avec cette approche)

Beaucoup de parieurs cherchent à générer un complément de revenus avec les paris sportifs.

En moyenne le montant souhaité est de 300€ par mois (10€ par jour).

Dans cette nouvelle vidéo, je vais t’expliquer comment et par qui c’est faisable.

 

Le but ?

Eviter que tu te fasses arnaquer par les pronostiqueurs malhonnêtes sur Instagram, Snapchat, Facebook etc…

Et que tu connaisses la réalité dans les paris sportifs.

 

Paris sportifs Par où commencer

Il y a quelques jours, on m’a posé une question hyper simple et très intéressante sur les paris sportifs.

Par où commencer ?

C’est vrai que quelqu’un qui découvre ma chaine Youtube ou le site gagnerauxparissportifs.com aujourd’hui doit être un peu perdu.

Pas loin de 300 vidéos.

Presque 600 articles sur le site.

Pour s’y retrouver là-dedans, surtout quand on débute, ça ne doit pas être simple.

Cela peut faire vraiment beaucoup d’informations, voire même décourager.

Evidemment, tout regarder et lire demanderait un temps considérable.

En même temps, je pense que beaucoup de ceux qui liront ça ont déjà passé un temps considérable sur Fifa ou d’autres trucs du style qui n’apprennent pas grand chose (j’en ai fait partie je te rassure).

C’est pourquoi, il vaut mieux fonctionner par thème.

En commençant par ce qui est le plus important.

Et pour commencer voici ce qui est le plus important à connaître :

D’abord, il y a la gestion.

C’est la base.

Celui qui sait gérer son argent dans les paris sportifs, n’a quasiment aucune chance de tout perdre (à moins de partir en tilt total).

Ensuite, il y a l’analyse de matchs (et la notion de valuebet à intégrer).

Ce sont des petits détails qui peuvent faire une grosse différence à l’arrivée.

Savoir gérer son argent c’est bien mais si on mise sur n’importe quoi, au mieux, on fera partie des joueurs qui ne gagnent pas et qui ne perdent pas non plus.

C’est moins frustrant que de perdre, mais si on en est là, c’est qu’il ne nous manque pas grand chose.

Enfin, le mental.

Même s’il est en 3e position, le mental est le côté le plus important sur la durée.

Pour garder sa ligne de conduite et ne pas craquer dans les moments difficiles et ne pas s’emballer non plus dans les bons moments.

C’est le plus difficile à travailler et c’est pourquoi maîtriser les 2 premiers points avant, va grandement faciliter le développement d’un mental solide.

Tout le reste dans les paris sportifs, ne servira qu’à améliorer tes résultats et ta manière de parier.

Un peu comme au football.

Quand tu commences, tu apprends à faire des passes, des contrôles et à conduire la balle sur un petit terrain.

Ensuite, tu vas apprendre à attaquer, à défendre, le hors-jeu et à jouer sur un terrain de plus en plus grand avec plus de possibilités.

Et finalement, jouer à un poste qui permettra de mettre en avant tes points forts que tu auras développé au fil du temps.

Que ce soit sur le site ou sur Youtube, tu as une barre de recherche pour trouver des articles ou vidéos sur ces sujets-là.

Au niveau des formations, il y a également tout ce qu’il faut.

Il y en a des spécialisées sur chaque domaine.

Et vu que les championnats en sports collectifs redémarrent bientôt, je t’ai préparé un pack spécial avec 2 formations qui peuvent t’aider à progresser sur ces 3 aspects :

Réapprendre à parier : Quand on vise le sommet, il faut avoir des bases solides, autrement tout peut s’écrouler rapidement. Le plan d’actions complet pour (re)partir du bon pied.

+

Pronos Faciles : Rendre les pronostics plus faciles avec une méthode de travail simple pour trouver des valuebets, se détacher de la peur, de la chance et permettant de prendre de bonnes décisions

Pourquoi miser peu n'est pas un problème

Tout le monde a déjà sur les réseaux sociaux des tickets à plusieurs centaines voire milliers d’euros.

Ça fait rêver les parieurs débutants.

Ça fait bien rire les vrais parieurs.

 

Surtout le genre de ticket à 100€ en ARJEL même pas validé chez le bookmaker.

Pile le genre de mec qui n’assume pas qu’il mise 10€ ou moins par pari.

En tout cas, moi, ça me fait bien rire.

 

Sur Instagram d’ailleurs on m’envoie souvent des tickets comme ça.

Un jour j’ai d’ailleurs demandé au gars pourquoi son ticket n’était pas validé.

Il a répondu qu’il y avait un problème avec son bookmaker.

J’ai regardé son compte ensuite et apparemment ce problème persistait depuis très très longtemps…

 

(C’était la parenthèse inutile…)

 

Qu’on soit rentable avec des mises à 1€, 10€ ou 100€, le tout c’est d’être rentable.

Pas d’accord ?

Evidemment, si ton but c’est de gagner vraiment de l’argent, il va falloir en miser beaucoup.

Mais quand on mise beaucoup d’argent, la quantité d’argent qu’on peut perdre augmente aussi.

Alors que le risque de perdre, au niveau des probabilités, est le même.

 

Miser gros implique 2 choses.

Soit on a un capital élevé.

Soit on fait n’importe quoi.

 

Celui qui a un capital de 10000€ par exemple…

Il fera des mises par pari comprises entre 10€ et 250€ en général avec une moyenne à 100€.

Avec des mises comprises entre 0.1 et 2.5% ou une mise moyenne de 1% de son capital de départ par pari.

Avec des objectifs à long terme.

C’est la BASE en quelque sorte.

 

Celui qui fait n’importe quoi…

Il va miser 100€ par ci, 50€ par là avec aucune notion de gestion de capital.

Ou alors il va miser entre 5 et 10% de son capital (s’il en a un) par pari.

Avec des objectifs à court terme.

C’est la BAISE en quelque sorte.

 

Tu vois la différence ne tient à pas grand chose…

 

Mais tout ça, on s’en fout.

Parce que quand on est entre vrais parieurs, on ne parle jamais d’euros (ou très rarement).

On parle de mise en % ou unités

On parle de bénéfice en % ou unités

Les euros ne veulent rien dire.

Sauf à montrer qui a la plus grosse…

 

Il n’y a aucune honte à miser peu.

Petit à petit, avec l’habitude et la confiance, petit à petit, on va monter ses mises.

A chaque palier, cela fait bizarre, il faut un temps d’adaptation.

 

Car miser peu, en réalité, ce n’est pas un problème.

D’ailleurs en coaching ou autre, je ne demande jamais les montants misés par la personne en face, seulement son % de mise par pari.

Car parfois certains sont gênés de dire qu’ils parient peu, mais comme je te le dis, ce n’est pas ça qui est important.

 

Le tout c’est d’être un bon parieur (ou d’essayer de le devenir).

De se faire plaisir.

Avec ses moyens.

Et surtout d’être à l’aise avec ses mises.

Si on n’est pas à l’aise à miser 50€, on ne peut en miser que 25€ ou 10, ou 5…

 

Ceux qui jugent les parieurs qui misent peu…

Ce sont ceux qui n’ont pas compris grand chose.

Qui ont une vision étriquée.

Et qui n’ont pas les BASES.

En quelque sorte…

 

D’ailleurs, si tu veux tout savoir sur la gestion dans les paris sportifs, je te dis tout pendant les 6 heures de cette formation spéciale sur le sujet : https://www.gagnerauxparissportifs.com/formation-gestion-pp

 

 

 

 

Pourquoi tu vas aimer faire ton bilan après ça

On ne va pas se mentir, personne n’aime faire son bilan.

On a toujours l’impression de faire le boulot en double.

On passe déjà assez de temps avec une connexion pas toujours au top pour faire nos paris.

Pas envie de passer 30 minutes ou une heure chaque semaine pour faire notre bilan.

Mais perso, je le fais quand même.

Et je ne te conseillerai jamais assez de faire de même car il faut toujours suivre ses investissements de prêt.

 

Que ça soit sur un fichier excel (celui que je propose gratuitement ou un autre), que ce soit sur Bet-Analytix, sur Blogabet, sur Betting Tracker, sur Tipstrr, sur Tipstop, sur Betivore ou sur une application exprès, dans tous les cas, c’est du travail en plus.

Et ce travail en plus, personne n’aime le faire.

 

Ce que j’aimerais ici, c’est te montrer comment voir ton bilan d’une manière différente.

Car si tu es comme la plupart des parieurs, aujourd’hui, pour ton faire ton bilan, tu recopies des lignes de paris pour lire la case bénéfice à la fin…

Comme je te l’ai déjà dit cette semaine, si ton bilan ne te sert qu’à ça, c’est normal que ça te gave et ensuite autant regarder simplement le solde chez ton bookmaker d’une semaine à l’autre, ça ira plus vite.

 

Le truc avec ton bilan, c’est un peu comme le ménage de printemps ou ranger le garage…

Personne n’a envie de le faire.

Tout le monde repousse le plus longtemps possible mais à un moment donné, c’est plus possible, faut mettre le nez dedans.

Le bon côté, c’est que quand on fait ça, on tombe toujours sur des trucs supers auxquels on ne pensait plus, d’autres trucs complètement inutiles qu’on ne sait pas pourquoi on garde…

On fait du tri, on ne garde que le meilleur (ou au moins on se sépare du pire).

Et une fois qu’on a terminé, on est super contents, on se sent mieux.

Parce qu’on sait qu’on sait, au fond de nous, que c’est une bonne chose de faite.

 

 

Faire son bilan dans les paris sportifs, c’est un peu pareil.

Il y a la partie ennuyeuse : remplir des lignes. Et c’est franchement pas rigolo (automatiser son bilan c’est faisable aussi…).

Et il y a la partie intéressante : analyser son bilan pour apprendre des choses.

Surtout si tu as les outils qui te permettent d’analyser ton bilan en détail, avec des données qui vont te donner de vraies informations sur ta manière de parier et comment tu peux progresser.

 

Il y a plein d’outils qui sont biens, suffisants, mais…

Je t’en propose un unique, peut être le plus complet à ce jour.

Avec des indicateurs uniques qu’aucun site spécialisé ne prend en compte aujourd’hui.

Comme la marge de value, ou des indicateurs de performances permettant de savoir si la bonne ou mauvaise série va arriver.

Ou encore de savoir quand tu dois arrêter tel ou tel type de pari et pourquoi si c’est nécessaire.

Et bien sûr sur quel championnats, types de paris etc… tu dois concentrer tes efforts pour augmenter ta rentabilité.

Parce que ça serait quand même couillon de continuer à parier sur des choses qui ne fonctionnent pas et de ne pas le savoir…

 

Le but, c’est que tu ne vois plus le bilan comme un truc ennuyeux à faire.

Mais plutôt comme le moyen le plus utile de progresser par toi même, de trouver ta propre méthode (après laquelle tu cours certainement depuis longtemps).

 

Tout ça, c’est ce qu’on va voir dans la formation « Comment faire de son bilan l’outil ultime pour progresser et maximiser ses bénéfices« .

 

Pour te montrer comment ça fonctionne, je prends mon bilan personnel (plus de 500 paris d’historique) et je te montre en toute transparence ce que je fais de bien, de mal, là où je suis bon, là où je suis très mauvais etc…

Et ce qu’il serait judicieux de faire dans ma situation.

Comme quoi arrêter, quoi continuer (même si c’est en négatif) et les scénarios auxquels je dois m’attendre dans les semaines à venir grâce aux indicateurs de performance.

Et aussi comment l’adapter à ta propre situation avec le même outil UNIQUE que je vais te fournir.

Mais pas seulement…

 

  • Je te montre aussi comment tester plein de choses pour optimiser tes gains dans tes paris sportifs en travaillant sur ta gestion de mises.

 

  • Comment être mieux mentalement grâce à des indicateurs rassurants (et s’ils sont inquiétants c’est qu’il faut arrêter certaines choses donc pas de panique).

 

  • Et plein d’autres conseils pour tes paris sportifs en bonus sur des méthodes de travail et d’organisation

 

 

Je ne peux pas te faire de fausses promesses.

Mais par contre, je t’annonce de belles découvertes qui risquent de te surprendre mais qui seront toutes bénéfiques.

Avec bien sûr du travail.

Mais en même temps, au moment où j’écris ces lignes la trêve estivale arrive et comme la majorité des sports sera à l’arrêt, le temps ne sera pas une excuse pour travailler sur ton bilan de la saison qui vient de s’écouler et te préparer au mieux pour la saison suivante.

 

Si tu es prêt à te mettre au boulot et à voir le temps INVESTIT sur tes bilans différemment, tout est disponible ici (la formation et l’outil) et seulement jusqu’à dimanche 12 mai 2019 à 23h : https://www.gagnerauxparissportifs.com/comment-faire-de-son-bilan-loutil-ultime-pour-progresser-et-maximiser-ses-benefices

 

Après, ni la formation, ni le fichier ne seront disponibles, je retire tout.

 

 

Aucun doute que ce titre va faire des clics 🙂

 

En même temps je m’en tape des clics, ça ne rapporte rien et même sur ma chaine Youtube, comme il n’y a pas de pub, ça rapporte carrément zéro.

 

En fait, si je fais des titres comme ça, c’est pour alerter les parieurs ou faire prendre conscience de certaines choses.

 

Aujourd’hui, mon but est de te parler d’un outil qui va te permettre de prédire ce qui va se passer.

 

Attention, pas de prédire qui va gagner un match !

Mais de prédire ce qui va se passer au niveau de notre bilan et de nos résultats.

Car si tu as bien lu le titre, c’est « Paris sportifs : prédire ce qui va se passer » et pas « prédire ce qui va se passer dans un match ».

Donc on parle bien de paris sportifs.

Donc bye bye à tous ceux qui croyaient trouver la méthode miracle ici 🙂

 

Bon maintenant qu’on est entre personne qui veulent progresser dans les paris sportifs, on va pouvoir entrer dans le vif du sujet.

 

Pour te parler de ça, je vais d’abord faire un détour par les expected goals (xG).

Connais-tu cette statistique déjà ?

C’est une statistique qui mesure la qualité d’une action au football.

Au plus l’action est dangereuse et la probabilité de marquer est élevée, au plus la valeur de xG sera élevée (proche de 1) et inversement.

Exemple, un tir aux 6 mètres avec un but vide devrait tourner aux alentours des 0.95 (forte probabilité de marquer)

A l’inverse, un coup franc direct à 40 mètres aura un xG très faible de l’ordre de 0.01 ou 0.02 (très peu de chances de marquer)

Avec ces indicateurs, on fait maintenant des moyennes par équipe qui disent combien elles auraient dû marquer de buts par rapport à combien elles en ont marqué en vrai.

 

Certaines sur-performent et d’autres sous-performent.

Ce qui fait qu’une équipe qui n’arrive pas à marquer pendant 3/4 matchs des fois va mettre 3 ou 4 buts quand ça va bien vouloir rentrer.

Et l’inverse fonctionne aussi, une équipe qui a beaucoup de réussite sur plusieurs matchs, n’arrivera pas à marquer un autre jour.

 

C’est simplement un équilibre qui se rétablit.

Seule les meilleures équipes et les pires équipes restent au-dessus ou au-dessous tout le temps.

C’est un indicateur de performance qui permet de prédire que ça va aller mieux ou que ça va s’aggraver.

 

Le rapport avec les paris sportifs maintenant ?

C’est qu’on peut utiliser le même genre d’indicateur pour savoir en gros quand on sur-performe ou qu’on sous-performe.

Et avoir ces indicateurs va permettre plusieurs choses :

  • Anticiper les bad runs ou sans aller jusque là les mauvaises séries qu’on peut avoir (nous et nos tipsters)
  • Mieux accepter les moments où justement cela ne se passe pas très bien car on saura qu’on est en sous performance momentanément

 

Par exemple, lors du dernier coaching mensuel avec les membres de mon groupe privé, on a parlé d’un tipster très intéressant.

En analysant ces résultats et en prenant en compte ces critères de performance, nous avons pu nous rendre compte qu’il était en sur-performance et que ce n’était vraiment pas le bon moment pour commencer à le suivre.

Résultat : – 4 unités sur les 2 semaines suivantes.

 

Alors quand je dis prédire, il n’y a aucune certitude sur le moment exact mais on parlera plutôt de tendance à laquelle il faut se préparer.

 

Et ce critère, cet indicateur de performance, dont personne ne parle encore dans le petit monde des paris sportifs, on en parle dans la formation « Comment faire de son bilan l’outil ultime pour progresser et maximiser ses bénéfices« .

Et dans l’outil à la disposition des élèves de la formation, cet indicateur est intégré pour leur permettre d’anticiper au mieux ce qui va se passer dans leurs paris sportifs.

 

Cette formation et cet outil, je ne veux pas les mettre entre toutes les mains. Les membres de mon groupe y ont déjà eu accès.

pour le public, ils ne sont disponibles que jusqu’à dimanche 12 mai 2019 23h, après ils ne seront plus accessibles, je les retire de la vente

 

Ton accès ici : https://www.gagnerauxparissportifs.com/comment-faire-de-son-bilan-loutil-ultime-pour-progresser-et-maximiser-ses-benefices

Paris sportifs Gagner plus grâce à Philippe Etchebest

Tout le monde (en France au moins) a déjà vu l’émission « Cauchemar en Cuisine » avec le chef Philippe Etchebest.

Pas trop mon genre d’émission mais des fois ça faire rire…

 

En gros, le principe, c’est le mec il se pointe dans un restaurant qui est en galère pour redresser la situation.

Il arrive comme un client classique, il regarde le menu, il commande et en général ça commence à partir en live…

Il y a toujours un truc qui ne va pas…

 

Ensuite, il va en cuisine et regarde ce que fait le cuistot.

Et là, pareil. En général, le mec se fait fracasser, même s’il y a de bonnes choses, les mauvaises prennent toujours le dessus.

 

Et enfin, ils mettent tout un tas d’actions en place pour améliorer la carte, la salle et le service et l’organisation du resto d’une manière générale.

En se concentrant sur les choses qui sont importantes et qui seront bénéfices au restaurateur immédiatement et par la suite.

 

Ce que fait Philippe Etchebest, tu peux toi aussi le faire dans tes paris sportifs.

Avec des méthodes pas forcément plaisantes mais efficaces !

 

Tes paris sportifs, c’est un peu comme la carte d’un restaurant…

Si tu as 20 plats à la carte et que tu n’en vends que 10, les 10 autres plats te font perdre de l’argent.

Ou en tout cas, ils mangent tout ou partie de tes bénéfices.

A un moment donné, la bouffe ça se périme et tu jettes.

Et ce que tu jettes, c’est tes bénéfices directement à la poubelle.

 

Toi, dans tes paris sportifs, il y en a forcément qui marchent mieux que d’autres.

Il y en a forcément certains sur lesquels tu es bon.

Et il y en a forcément d’autres sur lesquels tu es moins bon.

Dans tous les cas, il y a forcément quelque chose qui rogne tes bénéfices.

Et donc forcément quelque chose à améliorer.

 

La différence avec le restaurant ?

Le restaurant, il a un moyen de voir ce qu’il ne vend pas car il va le jeter.

Toi, dans tes paris sportifs, dans tout ce que tu fais, pas sûr que tu te rendes compte de ce qui ne va pas, sauf si…

 

Sauf si tu as un bilan.

Et là encore pas sûr…

Car si tu es comme 90% des parieurs qui tiennent un bilan, tu te tapes des cases à remplir chaque semaine pour connaître simplement ton bénéfice, sans aller chercher plus loin.

Si c’est sa ta vision et ton utilisation du bilan, autant ne pas en faire.

Compare plutôt l’évolution du solde chez tes bookmakers chaque semaine, ça ira plus vite.

 

Par contre, si tu as envie de savoir EXACTEMENT ce qui fonctionne…

Ce qui cloche, ce sur quoi tu dois te concentrer, ce que tu dois éliminer…

Et savoir comment être encore plus rentable (ou commencer à le devenir).

Seule une étude approfondie de ton bilan pourra te le permettre.

Et je vais te montrer comment faire.

 

OK sympa… Mais c’est d’un ennui mortel de faire son bilan.

Attention, je ne te parle pas de faire un bilan, je te parle d’étudier, de mettre à profit ton bilan.

Avec un outil que j’ai développé exprès et que personne (à part les membres de mon groupe depuis quelques jours) possède.

Un outil qui va te faciliter le travail (même s’il faudra toujours remplir des cases avant) pour analyser ton bilan et en tirer de VRAIES enseignements qui te serviront pour la suite (et sûrement aussi immédiatement).

 

 

Tout ça, je le montre dans une formation que j’ai créée pour les membres de mon groupe.

La bonne nouvelle, c’est que j’ai décidé de la partager aussi au public jusqu’à dimanche (après elle ne sera plus accessible).

 

Dans cette formation, je te montre comment :

  • Utiliser cet outil que tu vas pouvoir télécharger et repartir immédiatement sur des bases saines avec un bilan exploitable
  • Trouver ce qui fonctionne pour toi (et surtout ce qui ne fonctionne pas)
  • Faire évoluer tes paris sportifs dans la direction que tu souhaites
  • Des méthodes pour ne pas répéter les mêmes erreurs au fil du temps
  • Avoir une approche professionnelle des paris sportifs (la seule différence entre toi et le pro étant le montant de ta BK)

 

Un peu comme Etchebest le fait dans les restaurants en partant d’un truc pas toujours joli joli pour arriver à des résultats qui peuvent être surprenants.

 

Tout le détail est sur cette page et sera retiré dimanche soir 23h : https://www.gagnerauxparissportifs.com/comment-faire-de-son-bilan-loutil-ultime-pour-progresser-et-maximiser-ses-benefices

 

 

L’outil connu de tous et négligé par les parieurs qui est pourtant l’un des plus importants à maîtriser pour faire évoluer ses paris sportifs et ses résultats.

Et te dire aussi pourquoi, beaucoup de parieurs n’ont pas compris l’importance de cet outil et ce qu’il peut leur apporter de positif.

Voir si c’est encore disponible (réouverture de temps en temps) : https://www.gagnerauxparissportifs.com/comment-faire-de-son-bilan-loutil-ultime-pour-progresser-et-maximiser-ses-benefices

capital trading Betting Exchange

On me pose souvent des questions sur le betting exchange…

 

Est-ce que c’est compliqué ?

Est-ce qu’on peut faire du betting exchange depuis la France ?

Quel est le capital minimum pour faire du trading ?

Etc…

 

C’est justement à cette dernière question que je voudrais répondre aujourd’hui, le capital minimal pour se lancer dans le trading.

Sache déjà que c’est beaucoup plus accessible que les paris sportifs au niveau du rapport capital/bénéfice possible.

 

Parce que le betting exchange c’est pas des paris sportifs peut être…?

Oui, on peut l’utiliser pour faire des paris classiques et/ou faire d’autres types de paris avec le lay.

Et non dans le cas où tu veux faire uniquement du trading car c’est une approche qui n’a rien à voir.

 

 

Alors évidemment, on peut faire n’importe quoi et se lancer dans le trading sans capital ou avec un capital plus faible que ce que je vais t’annoncer.

Mais il faut garder en tête que les préconisations que je vais te donner sont faites pour que tu puisses découvrir ce mode de pari avec le moins de risques possibles.

 

 

La différence principale avec les paris sportifs ?

C’est que le but est de faire quasi systématiquement des arbitrages pour s’assurer des bénéfices, même des faibles bénéfices en jouant sur les évolutions de cotes.

Ou de réaliser le moins de pertes possibles, surtout de faibles pertes en jouant avec ces mêmes évolutions de cote.

Surtout en live (mais on peut faire ça aussi en pré-match).

Et on peut le faire manuellement, mais ça peut être long et source d’erreur ou être aidé d’un logiciel qui calcule tout pour nous en une fraction de seconde.

 

Ce qui fait que même si tu mises 1%, tu ne perdras jamais 1% en totalité lors d’un trade perdu. 

Du coup, le capital nécessaire pour se lancer n’a pas besoin d’être aussi élevé que pour les paris sportifs.

 

Il faut savoir que certains traders en paris sportifs professionnels ont seulement 5000-10000€ de BK.

Contrairement aux 50000-100000€ pour un parieur pro !

Donc pour commencer, tu te doutes bien que le capital nécessaire est moindre.

Et pour des résultats souvent bien meilleurs que dans les paris sportifs classiques.

 

 

Tu te demandes peut être si c’est si rentable que ça, pourquoi je ne fais pas que ça au lieu de continuer à faire des paris sportifs.

Simplement parce que le trading prend beaucoup plus de temps que les paris sportifs et que je préfère privilégier mon temps libre.

 

 

C’est pourquoi, je recommande 200€ minimum et 400€ idéalement pour débuter dans le trading.

Et il pourrait être encore faible faible si la mise minimale n’était pas de 2€.

En tout cas, pour apprendre, c’est largement suffisant.

Pas besoin de plus, cela ne sert à rien.

 

Et je dis bien pour apprendre.

Car on ne devient pas trader du jour au lendemain, il faut apprendre et surtout pratiquer pour en comprendre les mécanismes et subtilités.

Un peu comme dans tout ce qu’on fait en fait…

 

Si c’est quelque chose qui t’intéresse et que tu veux te lancer là-dedans, j’ai créé un pack spécial de formations pour ce weekend de Pâques :

Le pack « Betting Exchange + Trading Tennis » avec -40% de réduction valable jusqu’à lundi 22 avril 2019 23h : https://thomasdavid.kneo.me/form/47697eaf00d476c.html

 

Pour revoir les présentations :

Betting Exchange : https://www.gagnerauxparissportifs.com/apprendre-le-betting-exchange

Trading Tennis : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2018/06/gagner-en-live-avec-le-trading-la-methode-complete.html

Faire son bilan c’est chiant, faut le reconnaître…

 

A titre perso, entre mes paris et ceux de mes tipsters, je fais une centaine de paris par semaine.

 

Et quand il faut faire les bilans, que je fais chaque semaine (sinon cela décourage…), j’y passe au moins 1 heure.

 

Donc 4 heures par mois, et avec la trêve pour certains sports l’été, on peut dire environ 30 heures par an.

 

Depuis plus d’un an maintenant, je cherchais une solution pour automatiser mon bilan car ces 30 heures, je préférerais les utiliser à autre chose…

 

Comme étudier mon bilan plutôt que faire des copier-coller.

Comme passer plus de temps sur mes propres paris.

Comme chercher des nouveaux tipsters.

Comme lire ou regarder des vidéos sur les paris sportifs pour progresser.

Comme discuter avec d’autres parieurs.

Etc…

 

Et dans mon groupe, je suis tombé sur une perle (il s’appelle Thomas aussi 🙂 )

 

Au cours d’une discussion avec Thomas, il m’a dit que c’était dans ses cordes.

 

Et bien il l’a fait, il a créé un fichier pour automatiser son bilan Pinnacle.

 

Il lui a fallu quand même 3 mois pour le développer, mais ça marche du tonnerre !

 

En gros, tu ouvres le fichier, tu exportes ton historique de chez Pinnacle, et il se met en forme dans mon tableau de gestion (légèrement modifié et amélioré) en quelques secondes.

 

Aujourd’hui, je passe environ 1 heure par mois sur mes bilans

 

Un gain de temps de malade !

Divisé par 4 !

 

Ça paraît tellement simple maintenant…

 

 

Donc si tu paries sur Pinnacle (via PS3838) et que tu fais tes bilans, je pense que c’est un outil qui devrait t’intéresser.

 

Pour te faire une idée, j’ai fait une petite vidéo de démo que tu peux voir juste ici

 

Et tu peux bien sûr retrouver tout ça sur son site web dans la partie OUTILS : https://tennisbettingvalue.wixsite.com/tennis

Mon-premier-pari-à-plus-de-1000€.png

Samedi soir, 23h37…

 

Je suis éclaté de ma journée passée à déménager des amis…

 

Et j’ai un pari à faire pour sécuriser le pari d’un tipster.

 

Deux jours auparavant, mon tipster tennis avait donné Fucsovics gagnant au tournoi de Sofia, cote à 10.

 

En suivant sa préconisation de mise, je valide ce pari à 300€.

 

 

Il y a plusieurs caps dans les mises, des paliers psychologiques.

 

Le premier, c’est 100€.

 

Faire des paris à 100€, c’est déjà un cap.

 

150€ c’est un autre cap je trouve, peut être parce que j’ai connu les francs avant l’euro et que ça représente 1000F de l’époque.

 

Pour être honnête, c’est les mises que j’ai l’habitude de faire.

Au quotidien, je mise entre 25 et 150€ par pari.

 

Et là miser 300€, sur une cote à 10, crois-moi que ça a beau être mon meilleur tipster, j’ai réfléchi quand même…

 

Si ça passe, c’est jackpot.

 

Mais je le connais, et je sais qu’on va devoir faire un arbitrage derrière (miser une nouvelle fois pour s’assurer des bénéfices)

 

Et que pour sécuriser ça, va falloir envoyer du gras…

 

 

C’est ce que je voudrais te raconter aujourd’hui, l’histoire de mon premier pari à plus de 1000€.

 

Bien plus même…

 

Et comment j’ai éclaté 10 paliers psychologiques d’un coup…

 

 

Dans cette histoire, je savais d’avance que le but, c’est pas de faire les 3000€ de gains.

 

Comme prévu, Fucsovics arrive jusqu’en finale du tournoi.

 

La cote de son adversaire, Medvedev… 1.20.

Aïe !

Au plus c’est bas, au plus je sais que je vais devoir parier gros par la suite…

 

 

Et là, comme prévu, le tipster recommande de faire un arbitrage.

 

En gros, soit je mise pour être remboursé si Fucsovics perd, soit je mise pour faire une chance double et empocher quoi qu’il arrive.

 

De là, j’utilise ma calculatrice de chance double et de pari remboursé :

Récupère ton pack de fichiers pour sécuriser tes paris ici : https://www.gagnerauxparissportifs.com/contacts-wp
Tu peux aussi y accéder en ligne juste là : https://www.gagnerauxparissportifs.com/calculer-vos-mises

 

Pour la chance double, ça me fait une cote à 1.07 et je dois miser 2500€ sur Medvedev pour un bénéfice final de 196€ peu importe le vainqueur.

 

Pour le pari remboursé, je dois miser 1500€ sur Medvedev pour un bénéfice de 1200€ si Fucsovics gagne mais rien du tout, je suis remboursé si c’est Medvedev qui l’emporte.

 

Je connais les 2 joueurs et même si je n’ai pas regardé un seul match de ce tournoi, je sais que c’est mal embarqué et que Medvedev a de grandes chances de gagner.

 

 

J’opte alors pour la chance double car le tipster a fait ce choix lui aussi.

 

Certains auraient tenté, mais là j’y croyais vraiment pas.

 

Je vais devoir miser 2500€ bordel…

 

Au max j’avais jamais dépassé les 600€ et encore, c’était une erreur de manip…

 

 

Il est donc 23h37.

 

Je suis décidé, je vais le faire maintenant.

 

J’ai PEUR que la cote de Medvedev baisse d’ici le lendemain matin.

 

Evidemment, j’ai pas assez sur mon compte Pinnacle…

Obligé de faire un dépôt.

C’est réglé en quelques minutes.

 

Je recalcule au moins 3 fois encore pour pas faire d’erreur sur la mise.

 

Je sélectionne mon pari…

 

Je clique sur le champ où mettre la mise…

 

Le clavier de du téléphone apparaît à l’écran…

 

2-5-0-0

 

Mon pouce tremble presque au moment de valider le pari.

 

« Etes-vous sûr de valider le pari ? »

 

Putain oui.

 

Je revérifie encore que j’ai pas fait d’erreur.

 

Et puis je valide.

 

 

 

Je peux te dire que ça m’a fait quelque chose de parier un montant à 4 chiffres.

 

Un montant plus élevé que le salaire moyen des français…

 

Je peux dire que j’ai misé plusieurs milliers d’euros sur un pari même (et oui, plusieurs ça commence à 2…)

 

J’ai éclaté 10 paliers psychologiques d’un coup.

 

 

C’est important de se dissocier de l’argent quand on fait des paris sportifs.

 

C’est facile à faire quand on mise toujours pareil.

 

Et puis en général quand on augmente ses mises, on va rarement plus loin de le double.

 

 

Là, j’ai multiplié ma mise de base par 25 pour faire ce pari.

 

Il n’y avait aucun risque au fond, mais psychologiquement, j’ai vérifié 10 fois un calcul que je fais presque tous les jours sans me poser de question.

 

 

Tout ça pour te dire que c’est important d’être à l’aise avec ses mises et qu’il ne faut pas griller les étapes.

 

Pas miser plus que de raison et surtout ne pas risquer des sommes qui seraient douloureuses si tu les perd.

 

Faire des paris à 3 chiffres c’est déjà un sacré palier.

 

Mais faire des paris à 4 chiffres, faut vraiment avoir un capital de minimum 50-100000€ (ou le faire dans des cas exceptionnels comme celui-ci).

 

 

Et franchement, tous ceux que tu vois sur les réseaux sociaux, qui parie en ARJEL ou au tabac et qui font des paris à plus de 1000€, je peux te dire que soit c’est du fake, soit que te le faire croire ça leur rapporte beaucoup plus mais pas avec leurs paris…

 

Parce que franchement, OK ça doit être une habitude au final, mais je pense pas que tu fais pas autant le fanfaron que ces mecs là quand tu poses un pari à plus de 1000€.

 

En tout cas moi, j’étais loin de faire le beau…