Pourquoi miser peu n’est pas un problème

Tout le monde a déjà sur les réseaux sociaux des tickets à plusieurs centaines voire milliers d’euros.

Ça fait rêver les parieurs débutants.

Ça fait bien rire les vrais parieurs.

 

Surtout le genre de ticket à 100€ en ARJEL même pas validé chez le bookmaker.

Pile le genre de mec qui n’assume pas qu’il mise 10€ ou moins par pari.

En tout cas, moi, ça me fait bien rire.

 

Sur Instagram d’ailleurs on m’envoie souvent des tickets comme ça.

Un jour j’ai d’ailleurs demandé au gars pourquoi son ticket n’était pas validé.

Il a répondu qu’il y avait un problème avec son bookmaker.

J’ai regardé son compte ensuite et apparemment ce problème persistait depuis très très longtemps…

 

(C’était la parenthèse inutile…)

 

Qu’on soit rentable avec des mises à 1€, 10€ ou 100€, le tout c’est d’être rentable.

Pas d’accord ?

Evidemment, si ton but c’est de gagner vraiment de l’argent, il va falloir en miser beaucoup.

Mais quand on mise beaucoup d’argent, la quantité d’argent qu’on peut perdre augmente aussi.

Alors que le risque de perdre, au niveau des probabilités, est le même.

 

Miser gros implique 2 choses.

Soit on a un capital élevé.

Soit on fait n’importe quoi.

 

Celui qui a un capital de 10000€ par exemple…

Il fera des mises par pari comprises entre 10€ et 250€ en général avec une moyenne à 100€.

Avec des mises comprises entre 0.1 et 2.5% ou une mise moyenne de 1% de son capital de départ par pari.

Avec des objectifs à long terme.

C’est la BASE en quelque sorte.

 

Celui qui fait n’importe quoi…

Il va miser 100€ par ci, 50€ par là avec aucune notion de gestion de capital.

Ou alors il va miser entre 5 et 10% de son capital (s’il en a un) par pari.

Avec des objectifs à court terme.

C’est la BAISE en quelque sorte.

 

Tu vois la différence ne tient à pas grand chose…

 

Mais tout ça, on s’en fout.

Parce que quand on est entre vrais parieurs, on ne parle jamais d’euros (ou très rarement).

On parle de mise en % ou unités

On parle de bénéfice en % ou unités

Les euros ne veulent rien dire.

Sauf à montrer qui a la plus grosse…

 

Il n’y a aucune honte à miser peu.

Petit à petit, avec l’habitude et la confiance, petit à petit, on va monter ses mises.

A chaque palier, cela fait bizarre, il faut un temps d’adaptation.

 

Car miser peu, en réalité, ce n’est pas un problème.

D’ailleurs en coaching ou autre, je ne demande jamais les montants misés par la personne en face, seulement son % de mise par pari.

Car parfois certains sont gênés de dire qu’ils parient peu, mais comme je te le dis, ce n’est pas ça qui est important.

 

Le tout c’est d’être un bon parieur (ou d’essayer de le devenir).

De se faire plaisir.

Avec ses moyens.

Et surtout d’être à l’aise avec ses mises.

Si on n’est pas à l’aise à miser 50€, on ne peut en miser que 25€ ou 10, ou 5…

 

Ceux qui jugent les parieurs qui misent peu…

Ce sont ceux qui n’ont pas compris grand chose.

Qui ont une vision étriquée.

Et qui n’ont pas les BASES.

En quelque sorte…

 

D’ailleurs, si tu veux tout savoir sur la gestion dans les paris sportifs, je te dis tout pendant les 6 heures de cette formation spéciale sur le sujet : https://www.gagnerauxparissportifs.com/formation-gestion-pp

 

 

 

 

Envie de progresser rapidement ?

Tous les jours à midi, j'envoie à mes contacts un conseil exclusif, du lundi au vendredi.

Et un pronostic le week-end.

Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c'est gratuit 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.