Le mythe du parieur pro

Gagner aux paris sportifs > Méthodes / Conseils  > Le mythe du parieur pro
Le mythe du parieur pro_jpg

Le mythe du parieur pro

Montpellier, le 15 juillet à 9h32

On me demande souvent si je suis parieur pro ?

La réponse est NON !

OK, mais ton objectif c’est bien de faire 30000 de bénéfice par an avec les paris sportifs ?

Oui, mais ça ne sera JAMAIS mon activité principale. C’est un complément de revenus, un investissement.

Dans cet email, je vais casser le mythe du parieur pro.

Pour que tu comprennes ce qui se cache derrière et que tu réalises tout ce à quoi tu n’as peut être pas pensé.

Et l’approche à avoir si jamais tu veux le devenir.

On va parler purement de paris sportifs, pas de trading, ni de paris en live car ce sont des disciplines différentes.

Parieur professionnel c’est…

1- Un capital adapté

Tu veux devenir un parieur pro, il te faut le capital adapté.

J’ai l’habitude de dire qu’il te faut au grand minimum une bankroll qui fait le double de ce que tu veux gagner sur une année.

Exemple, tu veux gagner 2000€ par mois, soit 24000€ par an, il te faut au moins 48000€ de BK pour démarrer.

Ce n’est déjà pas donné à tout le monde comme tu peux le voir.

Ce capital doit être de l’argent dont tu n’as pas besoin, car il te sert à parier.

C’est un peu comme l’argent d’une entreprise, il appartient à l’entreprise, pas à toi.

Ce capital il faut donc le mettre de côté ou le gagner. Dans un cas comme dans l’autre, si tu vises les 2000€ par mois, c’est que tes revenus actuels ne sont pas ouf et donc mettre 50000€ de côté, ça va te prendre un petit moment…

2- Une formation solide

Le capital ne suffit pas à devenir parieur pro.

Parieur professionnel, c’est avoir un capital qui permet de générer un vrai revenu, mais c’est surtout parier comme un pro.

Pour ça, il faut une formation solide.

Tu ne deviendrais pas trader professionnel en bourse juste parce que tu as de l’argent, il faut savoir ce que tu fais.

C’est la partie qui est peut-être la plus négligée, car elle est invisible mais elle est essentielle.

3- Un mental solide

Le parieur professionnel fait en général beaucoup de volume avec plusieurs milliers de paris chaque année.

Il ne misera pas gros mais il misera beaucoup. Car il vaut mieux faire 10 paris à 200€ qu’un seul à 2000€, on répartit le risque.

Il peut donc y avoir des bad run.

Ce n’est pas parce qu’on est parieur professionnel qu’on gagne à tous les coups aux paris sportifs !

C’est IMPOSSIBLE.

Le mental est la qualité numéro 1 du parieur et dans le cas du parieur pro, encore plus.

4- Des revenus aléatoires.

Le mois où tu ne gagnes pas tes 2000€, il faudra en gagner plus les mois suivants.

Et si tu perds de l’argent pendant un mois, il faut en gagner encore plus les mois suivants.

C’est pourquoi, il faut viser des revenus à l’année et pas au mois.

Sinon tu vas finir par taper dans ton capital pour vivre et il ne sert pas à ça !

5- Un travail à plein temps

Ce n’est pas parce que tu es parieur pro que tu as la belle vie. Même si tu peux l’avoir.

On n’est pas sur Instagram en mode plage paradisiaque, grosse bagnole etc…

Parieur pro, ça ne veut pas dire gagner des millions. C’est vivre des paris sportifs.

Parieur professionnel, c’est un travail à plein temps dans lequel tu ne maîtrises pas tes revenus.

Tu ne vas pas travailler 24h/24 7j/7, mais cela va occuper ta tête 24h/24 7j/7.

Tu vas devoir analyser des matchs à certains moments précis, faire tes bilans, analyser tes résultats, suivre les actus des équipes avec encore plus d’assiduité que les autres parieurs.

Si tu paries avec un algorithme, il va falloir le réajuster sans cesse.

Si tu fais du suivi de tipsters, tu vas devoir saisir une tonne de paris chaque jour et à tout moment.

Tu ne te diras plus jamais que ta journée est finie, car elle ne s’arrête jamais.

Je ne dis pas que c’est du stress permanent, mais c’est toujours là, dans ta tête.

Sans parler des matchs que tu vas regarder…

6- Etre exclu de la société

Ce que les autres pensent, on s’en fout !

C’est vrai dans un sens, chacun vit sa vie.

Etre parieur pro, ça fait cool en apparence quand on a 20-30 ans.

Mais parieur pro, en France, ce n’est pas un statut qui fait rêver. Ce n’est même pas un statut d’ailleurs

Le parieur pro va passer pour un mec qui peut perdre sa baraque sur un pari, quelqu’un d’inconscient et qui a des problèmes avec l’argent.

Dans la case profession au niveau administratif, tu vas marquer quoi ?

Ton proprio ou ton banquier, il va en penser quoi de tout ça ?

Et ta nouvelle copine ? Et tes beaux-parents ?

Sans parler de ton entourage direct.

Tu auras beau expliquer 100 fois que tu gères ton capital comme ci ou comme ça, que tu es un investisseur et pas un joueur etc…

Tu resteras incompris, pour ne pas dire un clown, aux yeux de tous ces gens.

Et si un jour tu viens à arrêter ou à avoir un le moindre problème, les gens parleront en mal de toi, car parieur pro ça restera toujours une lubie pour eux.

OK les autres on s’en fout, mais il faut savoir ce qui t’attend.

7- Plaisir vs obligation

Quand on parie au départ, c’est pour le plaisir.

Avoir un métier dans lequel on ressent du plaisir, c’est le top.

Il faut se demander si le plaisir sera toujours au rendez-vous quand on devra parier pour manger et payer ses factures ?

Manger, payer son loyer/crédit ou ses factures, c’est une obligation.

Ce tournant peut devenir problématique pour certains alors il faut le prendre en compte.

Parieur pro, ce n’est pas une vie facile.

8- Etre obligé de partir ?

Les bookmakers à avoir pour parier comme un pro n’acceptent pas les français.

Il y a bien des solutions pour y accéder quand même.

Mais à un moment donné, il faudra peut être partir à l’étranger

Ne serait-ce que pour les impôts ou le coût de la vie.

S’il te faut 1500€ par mois pour vivre en France, il te faut peut être la moitié en Thaïlande ou dans un pays de l’Est…

Du coup, devenir parieur pro demande moins de capital de départ et/ou moins de bénéfice.

Et c’est peut être moins de pression.

9- Adapter sa vie

Pour en revenir à l’adaptation qui était le sujet de la semaine, parieur pro, c’est adapter toute sa vie au sport et aux paris sportifs.

Et l’imposer à sa famille et à ceux autour de soi.

C’est un choix à faire et il vaut mieux que ton entourage te suive et te soutienne sinon ça risque d’être compliqué…

Juste parier comme un pro

Parier comme un pro c’est suffisant pour moi.

La différence se fait au niveau du capital et des bénéfices. On peut parier comme un pro avec 500, 5000 ou 50000€ de capital.

Et c’est là que je voudrais te faire ouvrir les yeux.

Parier comme un pro, ce n’est pas faire des grosses mises, c’est avoir une formation solide, une bonne gestion de son capital et de ses émotions.

Et de générer un complément de revenus sur le long terme.

Pour moi c’est suffisant.

Comment devenir parieur pro ?

Je viens de démonter le mythe du parieur professionnel avec toutes les raisons qui font que ça ne m’intéresse pas d’être parieur pro.

J’aimerais quand même finir sur une note positive et te dire comment je m’y prendrais pour devenir parieur pro :

1- Préparation d’un capital d’au moins 20-30000€

2- Formation ultra solide et pratique intensive pendant au moins 2 ans

3- Trouver d’excellents tipsters car le suivi de tipster occuperait une grande partie des paris engagés

4- Je partirai m’installer dans un pays où le coût de la vie est très bas.

5- Je profiterais du chômage pour vivre ou alors j’aurais un an de salaire minimum d’avance pour parier sans pression la première année et le but serait de maintenir cette année de salaire d’avance.

6- Je me donnerai 2-3 ans pour voir si c’est viable, si le plaisir est toujours là, si j’arrive à avoir une vie et si l’équilibre entre les deux est correct.

7- Prendre la décision de continuer ou de revenir aux paris sportifs comme un complément et non un revenu principal.

Et toi ? Que pense-tu de devenir parieur pro ?

Ça te fait rêver ? Ça te fait peur ? Ça t’intrigue ? Je suis curieux de savoir…

Et bien sûr, tu peux rejoindre plus de 7000 parieurs qui reçoivent les emails privés tous les jours à midi : https://www.gagnerauxparissportifs.com/contacts-wp