Psychologie du parieur : comment éviter les pièges

Gagner aux paris sportifs > Méthodes / Conseils  > Psychologie du parieur : comment éviter les pièges
Psychologie du parieur _ comment éviter les pièges

Psychologie du parieur : comment éviter les pièges

[hurrytimer id="9068"]

Aujourd’hui, je voudrais te partager un passage d’un bouquin que je suis en train de lire.

 

Ce livre s’appelle Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée

Il parle de psychologie et des systèmes de fonctionnement du cerveau.

Et surtout des erreurs de jugement et des pièges dans lesquels on est programmés pour tomber.

 

Forcément, il y a de quoi faire un parallèle avec la psychologie du parieur

Surtout qu’un des points de départ du livre est de dire que le cerveau humain est nul pour estimer des probabilités.

Et dans les paris sportifs, c’est pile ce qu’on doit faire…

 

Te résumer tout le livre serait bien trop long.

C’est pourquoi, j’ai voulu te citer simplement un passage pour qu’il te fasse réfléchir.

 

Ce que j’aime dans Système 1 / Système 2

C’est que chaque chapitre et sous chapitre est organisé de la manière suivante :

  1. On nous présente un sujet d’étude du comportement, ce qu’on cherche à tester
  2. On nous raconte l’expérience réalisée sur des gens
  3. On nous présente les résultats du test
  4. Puis des conclusions et recommandations pour pouvoir essayer de repérer, d’éviter des pièges et prendre de meilleures décisions

 

Exemple et petite expérience pour toi

Jean a 85 ans, il est veuf. Il n’a pas été très actif toute sa vie, sa santé est fragile. Il tombe souvent malade et n’est plus autonome. Il a besoin de quelqu’un pour l’aider à faire sa toilette. Il a été fumeur pendant 35 ans mais il ne fume plus aujourd’hui. Il ne peut plus boire d’alcool à cause de ses traitements, alors qu’il a toujours bu un petit verre le soir.  Sa famille vient le voir très régulièrement. Ces visites et la télévision sont ses seuls plaisirs désormais. Même s’il a toujours été jovial et positif, son moral est maintenant au plus bas.

 

A ton avis, qu’est-ce qui est le plus probable ?

  • Jean est hospitalisé
  • Jean est hospitalisé à cause d’un cancer

Je te laisse y réfléchir…

 

Ton cerveau te trompe

En théorie, avec les éléments du texte qui précède, tu devrais pencher automatiquement vers la 2e solution.

Avant peut-être de changer d’avis.

Age avancé, santé fragile, tabac, alcool et moral à zéro…

Il devient facile de faire un raccourci et de se dire qu’il va mourir bientôt.

 

Rassure toi…

Ce genre de test a été effectué sur des centaines d’étudiants de grandes universités.

Même avec des textes différents et 85-90% sont tombés dans le panneau.

En fait, il y a plus de probabilité que Jean soit hospitalisé tout court.

Et oui, si on réfléchit 2 secondes Jean hospitalisé = Jean hospitalisé pour un cancer + Jean hospitalisé pour n’importe quel autre motif

Tu comprends le piège ?

 

Revenons en aux erreurs que notre cerveau peut nous jouer dans les paris sportifs

Un peu plus loin dans le livre, il y a un paragraphe sur l’excès de confiance en soi.

Et voici l’extrait que je voulais te partager :

« La confiance subjective en un jugement n’est pas une évaluation raisonnée de la probabilité que ce jugement soit correct. La confiance est un sentiment, qui reflète la cohérence de l’information et l’aisance cognitive du traitement de cette dernière. Il est sage de prendre au sérieux les aveux d’incertitude, mais les déclarations de grande confiance ne vous disent qu’une chose, c’est qu’un individu s’est fabriqué une histoire cohérente, pas forcément que cette histoire est vraie. »
D. Kahneman, Système 1 Système 2 : Les deux vitesses de la pensée

 

En gros, que peut-on en déduire ?

Si tu paries (ou si tu suis un tipster) en fonction d’un pourcentage de fiabilité ou de confiance, il y a de fortes chances pour que cette confiance soit biaisée.

Qu’elle repose sur ce qu’on a envie de voir plus que sur une réelle fiabilité.

C’est pour ça qu’il indispensable être conscient de l’importance de la psychologie dans les paris sportifs.

Car notre cerveau peut nous jouer des tours sans qu’on s’en aperçoive.

Et forcément, au niveau financier, ça peut vite faire mal…

 

Faire des meilleurs choix de pronostics

Se faire avoir par notre cerveau peut nous amener à prendre des mauvaises décisions et donc faire des pronostics qui, même s’ils nous semblent hautement probables, le sont beaucoup moins en réalité.

Les bookmakers le savent très bien et ils en profitent.

C’est seulement une fois qu’on est conscient des tours que peut nous jouer notre cerveau qu’on peut les éviter.

Voici pourquoi des livres comme Système 1 / Système 2 sont intéressants et très instructifs.

 

D’ailleurs je suis sûr que tu es capable de te souvenir d’au moins 3 paris perdus à cause d’erreurs de jugements ou d’une trop grande confiance en toi… Bref, à cause de ton cerveau qui t’a joué un tour.

 

Une solution…

Pour en savoir plus et progresser sur la psychologie du parieur, je pourrais te conseiller au moins une dizaine de livres.

Le truc, c’est qu’il te faudrait plusieurs semaines, voire plusieurs mois pour les lire tous.

Et tu n’as certainement pas envie d’attendre tout ce temps…

Autrement, pour éviter les nombreux pièges dans lesquels on peut tomber dans la prise de décision, et pour travailler sur le mental et la psychologie, voici un article spécial sur le sujet qui devrait t’intéresser dans lequel je te partage tout ce que j’ai appris sur le sujet.

Pour que tu puisses toi aussi faire de meilleur choix dans tes futurs paris sportifs, mais aussi dans ta vie personnelle.

Comment faire les bons choix et prendre de meilleures décisions dans les paris sportifs