Le paradoxe du valuebet

Gagner aux paris sportifs > Méthodes / Conseils  > Le paradoxe du valuebet
Le paradoxe du valuebet

Le paradoxe du valuebet

[hurrytimer id="9068"]

Tu dois l’entendre assez souvent…

Moi-même je le rabâche sans cesse.

Le valuebet, c’est le seul pari rentable au long terme.

 

Le parieur qui comprend cette notion a fait un bond de géant en avant par rapport au reste des parieurs.

Mais il y a quelque chose d’ambigu avec le valuebet et c’est ce que je voudrais te montrer aujourd’hui.

 

Je l’appelle le PARADOXE DU VALUEBET.

 

Pour ça, je vais essayer de t’expliquer d’une manière simple ce qui est le plus compliqué à comprendre avec le valuebet.

Et les erreurs classiques d’interprétation qu’on peut faire.

Comme exemple, je vais revenir sur les pronostics que j’ai partagé dans le groupe privé sur les 2 dernières semaines.

 

 

Le valuebet

Comme je l’expliquais dans l’article hier (sur le fait de parier tôt sur le football dans la semaine), on peut facilement savoir si on a parié sur un valuebet.

Il suffit de comparer notre cote jouée à celle au début du match.

Au plus l’écart est grand, au plus la value est grande.

Et au plus on peut dire que c’était un bon pari.

 

On peut facilement faire ça avec le comparateur de cotes OddsPortal par exemple.

 

C’est quoi le paradoxe du valuebet ?

Le paradoxe du valuebet, c’est d’arriver à trouver de belles erreurs de cotations chez les bookmakers mais que ces paris soient perdants.

Ou l’inverse.

Sue des paris qui ne sont pas du tout values, soient gagnants.

Pour à terme, douter de l’importance du valuebet.

 

Voyons une étude de cas réalisées sur mes pronostics personnels, ceux partagés avec les membres du groupe privé sur les 2 dernières semaines. 

 

Mes pronostics sur les deux dernières semaines

 

Semaine 1 Pronostic Cote jouée résultat Cote fermeture Value
Angers – Montpellier Montpellier H+0.25 1,79 Perdu 1,78 +0,56%
Marseille – Nantes Nantes H+0.25 mi-temps 1,97 1/2 Gagné 1,84 +7,07%
Lille – Toulouse Lille H-1 1,75 Gagné 1,51 +15,89%
Strasbourg – Amiens Over 2.5 buts 2,25 Perdu 1,67 +34,73%
Rennes – Nimes Rennes gagne 1,72 Gagné 1,57 +9,55%
Chambly – Nancy Under 2 1,88 Perdu 1,69 +11,24%
Southampton – Aston Villa Over 2.75 1,79 Perdu 1,83 -2,19%
Ajaccio – Le Mans Ajaccio gagne 1,75 Gagné 1,61 +8,70%
Leicester – Manchester City Manchester City gagne 1,78 Gagné 1,58 +12,72%
Arsenal – Everton Arsenal gagne 2,08 Gagné 2,00 +4,00%
Bénéfice +14,13€

 

Bilan des pronostics de la semaine 1

Sur cette première semaine de pronostics, 6 paris gagnants et 4 paris perdants (60% de réussite) pour un bénéfice total de 14,13€ pour une mise de 25€ par pari.

Peu de bénéfice mais de très belles values trouvées.

Seulement 2 paris n’ont pas été values sur cette semaine, celui sur Angers – Montpellier et celui sur Southampton – Aston Villa.

La plus belle value, sur le match Strasbourg – Amiens avec une chute de cote de 34.7%.

Mais ce pari a été perdant. Comme quoi ce n’est jamais gagné d’avance…

Semaine 2 Pronostic Cote jouée résultat Cote fermeture Value
Brest – Angers Brest H+0 1,82 Perdu 1,85 -1,62%
Montpellier – Strasbourg Montpellier H+0 mi-temps 1,66 Remboursé 1,76 -5,68%
Toulouse – Rennes Rennes gagne 2,24 Gagné 2,14 +4,67%
Nantes – Lille Under 1 mi-temps 1,64 Gagné 1,51 +8,61%
Chateauroux – le Havre  Chateauroux H+0.25 1,91 Perdu 2,19 -12,79%
Orléans – Troyes Troyes H+0 1,66 Gagné 1,88 -11,70%
West Ham – Southampton Over 2.5 1,79 Gagné 1,81 -0,94%
Tottenham – Wolves Wolves total but over 1 2,00 Gagné 2 0,00%
Bénéfice +58,25€

 

Bilan des pronostics de la semaine 2

Sur cette deuxième semaine, 5 paris gagnés, 2 perdus et 1 remboursé (62,5% de réussite) pour un bénéfice de 58,25€ pour une mise de 25€ par pari.

Plus de réussite, 4 fois plus de bénéfice et seulement 2 values trouvées !

Voilà le paradoxe du valuebet.

Et en même temps, le plus mauvais paris de la semaine a été perdant (Chateauroux – le Havre, avec une hausse de 12.79% de la cote après pari).

 

Pourquoi chercher des valuebets ?

On pourrait se dire, à quoi bon chercher des valuebets si on gagne plus quand on n’en joue pas…?

Evidemment, cette étude de cas est parfaite pour illustrer cette idée de paradoxe du valuebet.

Il faut donc aller plus loin que de simples observations.

 

Comment se rendre compte de l’intérêt de parier sur des valuebets ?

C’est très simple.

Il suffit de faire un bilan comparatif de nos cotes jouées par rapport au bilan avec les cotes de fermetures (closing odds).

Et de regarder l’écart de bénéfice.

 

Dans mon cas, cela donnerait :

Matchs Pronostic Cote jouée résultat Cote fermeture Value
Angers – Montpellier Montpellier H+0.25 1,79 Perdu 1,78 +0,56%
Marseille – Nantes Nantes H+0.25 mi-temps 1,97 1/2 Gagné 1,84 +7,07%
Lille – Toulouse Lille H-1 1,75 Gagné 1,51 +15,89%
Strasbourg – Amiens Over 2.5 buts 2,25 Perdu 1,67 +34,73%
Rennes – Nimes Rennes gagne 1,72 Gagné 1,57 +9,55%
Chambly – Nancy Under 2 1,88 Perdu 1,69 +11,24%
Southampton – Aston Villa Over 2.75 1,79 Perdu 1,83 -2,19%
Ajaccio – Le Mans Ajaccio gagne 1,75 Gagné 1,61 +8,70%
Leicester – Manchester City Manchester City gagne 1,78 Gagné 1,58 +12,72%
Arsenal – Everton Arsenal gagne 2,08 Gagné 2,00 +4,00%
Brest – Angers Brest H+0 1,82 Perdu 1,85 -1,62%
Montpellier – Strasbourg Montpellier H+0 mi-temps 1,66 Remboursé 1,76 -5,68%
Toulouse – Rennes Rennes gagne 2,24 Gagné 2,14 +4,67%
Nantes – Lille Under 1 mi-temps 1,64 Gagné 1,51 +8,61%
Chateauroux – le Havre  Chateauroux H+0.25 1,91 Perdu 2,19 -12,79%
Orléans – Troyes Troyes H+0 1,66 Gagné 1,88 -11,70%
West Ham – Southampton Over 2.5 1,79 Gagné 1,81 -0,94%
Tottenham – Wolves Wolves total but over 1 2,00 Gagné 2 0,00%
Bénéfice cotes jouées 72,38€ Bénéfice cotes fermeture 50,75€ +42,61%

 

Bilan avec les closing odds

Avec les cotes que j’ai joué, j’ai fait un bénéfice de 72,38€ sur les 2 semaines écoulées pour 25€ de mise par pari.

Le fait d’avoir parié tôt, et d’avoir recherché des erreurs de cotations chez les bookmakers m’a permis de dénicher une majorité de valuebets.

J’ai donc pu augmenter mon bénéfice par rapport à quelqu’un qui aurait parié au dernier moment de +42.61%.

Je ne sais pas si tu réalises mais c’est un écart considérable !

Et ce n’est que sur 2 semaines de pronostics !

 

Imagine au long terme les avantages de jouer des valuebets.

Cet écart ne fera qu’augmenter en ta faveur.

 

 

Au final peu importe le résultat du match.

Comme tu viens de le voir, un excellent pari peut être perdant (celui sur Strasbourg pendant la semaine 1).

Et un mauvais pari peut très bien être gagnant (celui de Troyes la semaine 2).

 

Bien sûr, on veut gagner le plus de pronostics possible.

Mais le plus important, c’est de changer ta vision des choses et de comprendre l’importance du valuebet dans les paris sportifs.

Une fois que tu as saisis ça, gagner ou perdre un pari n’aura plus vraiment d’importance.

Seule la value t’importera car tu auras compris que jouer des valuebets c’est déjà être gagnant au long terme.

C’est la seule méthode pour bien parier sur le foot ou n’importe quel autre sport.

Et tu ne te fera plus avoir par le paradoxe du valuebet.

 

Ni par les pièges classiques dans lesquels tombent tous les parieurs qui enrichissent les bookmakers car ils ne cherchent pas à comprendre les subtilités des paris sportifs…

 

J’espère en tout cas que ce message t’aura aidé à y voir plus clair.

Pense à le partager pour aider tout ceux qui n’en sont pas encore à ce stade dans les paris sportifs.

Par mail ou même dans des groupes, cela aidera forcément quelqu’un.

 

Et bien sûr, si tu veux profiter des mes pronostics et de mes valuebets, ça se passe ici dans le groupe privé GAPS