Pourquoi tu devrais calculer tes propres cotes dans les paris sportifs

Gagner aux paris sportifs > ANALYSE  > Pourquoi tu devrais calculer tes propres cotes dans les paris sportifs
Pourquoi tu devrais calculer tes propres cotes dans les paris sportifs

Pourquoi tu devrais calculer tes propres cotes dans les paris sportifs

[hurrytimer id="9068"]

Dans les paris sportifs, tu le sais…

Les cotes, c’est le nerf de la guerre !

 

On te le rabâche assez souvent, il faut toujours jouer la meilleure cote.

Il vaut mieux jouer une cote à 1,68 que une cote de 1,65 pour le même pari.

Logique.

Plus la cote est haute, plus ton bénéfice augmente.

Mais ce dont je voudrais te parler aujourd’hui va plus loin que ça…

 

Je voudrais te dire pourquoi tu devrais calculer tes propres cotes.

Et le faire sur chaque match où tu paries.

 

Tu as déjà entendu parler de VALUEBET je suppose…

C’est quand le bookmaker fait une erreur et propose une cote trop haute pour un événement donné.

C’est le seul vrai pari rentable au long terme, on ne le répétera jamais assez.

Tout le jeu du parieur est donc de trouver des valuebets.

 

Pour savoir si le bookmaker a fait une erreur, il faut pouvoir avoir une base de comparaison.

C’est pourquoi tu devrais calculer tes propres cotes pour chaque match que tu analyses.

Ça te permettrait de pouvoir comparer avec le bookmaker, de repérer des erreurs et donc de parier sur des valuebets.

 

Ça te permettrait aussi d’éviter de faire des erreurs qui peuvent coûter TRÈS cher au long terme.

Par exemple, tu vois bien une équipe gagner et la cote chez le bookmaker est à 1,90.

Tu te dis peut être : « Hmmm c’est intéressant… »

Mais si tu avais calculé toi même cette cote, tu aurais peut être trouvé qu’elle vaut 2,00 en réalité.

Dans ce cas là, la victoire de l’équipe est vraiment mal cotée par le bookmaker…

Et la majorité des parieurs se fait avoir car ils sont attirés par de belles cotes mais ne connaissent pas leur vraie valeur !

 

C’est comme si toi tu as un objet à vendre et que tu le vends en dessous du prix.

Si tu le vends (comme si le pari passe), tu fais rentrer de l’argent, certes, mais à perte.

Et dans les paris sportifs, en pariant comme ça, on perdra toujours de l’argent au long terme.

 

Prenons maintenant le cas inverse.

Si le bookmaker propose toujours cette cote à 1,90.

Et que ton calcul te donne une cote théorique de 1,80 pour ce résultat.

C’est un VALUEBET.

Le bookmaker a fait une erreur et ça devient un pari vraiment intéressant à faire.

 

Alors le pari ne sera pas forcément gagnant parce qu’il y a une erreur.

Mais notre espérance de gain est de suite plus importante.

Car à chaque pari gagnant, non seulement on gagne mais on gagne encore plus que prévu.

Et c’est la seule chose qui compte au long terme.

 

Le but de ces exemples c’est de te montrer tout l’intérêt de calculer soi-même les cotes dans les paris sportifs.

Pour pouvoir avoir un moyen de savoir si le bookmaker veut t’arnaquer ou si c’est toi qui va lui faire à l’envers 😉

 

Mais la démarche est toujours la même, estimer précisément les chances de qu’une équipe gagne, qu’un over/under passe…

Puis les convertir en cote et les comparer à celles des bookmakers.

C’est du travail.

Je ne te cache pas qu’il y a plusieurs manières de faire.

 

En ce qui concerne le football, j’ai une méthode.

Je la partage dans cette formation : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2019/01/formation-methode-danalyse.html