Une arme pour battre les bookmakers

Qu’est ce qui fait le succès des bookmakers ?

Certainement pas leur connaissance en sport, on en a parlé hier.

 

Mais plutôt leur capacité à utiliser des données statistiques, les compiler etc… Pour créer les cotes les plus justes possibles.

(Et continuer de faire croire aux parieurs qu’ils ont une chance de gagner le jackpot)

 

 

Et ensuite, faire évoluer ces cotes en fonction des informations qui paraissent et des montants misés par les joueurs.

 

L’erreur que fait la majorité des parieurs ?

Ils se trompent à essayer de deviner qui va gagner.

Qui va gagner on s’en fout en fait…

 

 

Le vrai truc à faire ?

Repérer les erreurs du bookmaker au niveau des cotes proposées, de trouver des valuebets.

 

Il y a parfois des grosses erreur, qui en général ne restent pas longtemps, mais aussi de petites erreurs un peu partout.

Et le bon parieur saura en profiter.

 

Pour ça, il y a trois moyens.

Connaître le sport, les équipes, joueurs…

Et/ou avoir de bonnes infos…

Et/ou savoir lire et interpréter les statistiques.

 

Le premier n’est pas indispensable même si certains diront l’inverse.

Le second est plus important je trouve mais reste lié au troisième.

Et le troisième est le plus important des trois et c’est celui qui sera au long terme peut être le plus fiable.

 

Certains ne seront pas d’accord avec l’importance des statistiques, alors je vais m’expliquer.

 

Les statistiques sont des chiffres.

Les cotes sur lesquelles on joue sont des chiffres qui représentent des statistiques.

 

Comme le seul moyen de battre les bookmakers est de repérer les erreurs dans les cotes proposées (valuebets), il faut donc parler le même langage et savoir décrypter les statistiques.

 

Ne pas savoir lire ni utiliser les statistiques dans ses paris sportifs et espérer gagner, ce serait comme affronter des champions de pétanque avec des boules de plage.

On joue le même jeu mais on n’a aucune chance…

 

Quand on y réfléchit, comment peut-on espérer battre les bookmakers si on ne sait pas utiliser les stats… ?

Car les statistiques, ce n’est pas que le classement et la forme du moment…

Cela va beaucoup plus loin que ça.

 

Evidemment quand on a un esprit scientifique et qu’on aime les chiffres, c’est facile.

 

Mais quand on n’aime pas les maths, qu’on a des difficultés à lire des tableaux etc… Cela devient plus complexe.

 

Les statistiques, ce n’est pas des mathématiques. 

Les statistiques sont une manière de raconter des histoires avec des chiffres.

 

Et ce que j’aimerais te montrer aujourd’hui, c’est comment te familiariser avec ce langage, te le rendre accessible et intuitif.

Que tu puisses lire n’importe quel tableau avec des chiffres et des pourcentages facilement.

Que tu comprennes exactement le sens des données que tu lis en quelques secondes seulement.

Que tu puisses traduire les chiffres que tu lis en français avec des phrases et des mots simples.

Que tu saches comment utiliser ces statistiques dans tes paris sportifs.

Et quelles statistiques prendre en compte selon le type de pari.

 

Pour les parieurs expérimentés et ceux qui aiment les chiffres, c’est quelque chose de simple, qui est presque naturel.

 

Pour d’autres, c’est un blocage qui les empêche d’avancer dans leurs paris sportifs.

 

Il existe des méthodes pour lire des tableaux de statistiques et pour les exploiter et c’est une partie de ce que je vais te montrer dans la formation Statistiques faciles.

Pour se réconcilier avec les chiffres, parler la même langue que les bookmakers et augmenter ses chances de les battre.

Plus souvent qu’aujourd’hui en tout cas.

 

Tu peux accéder à cette formation dès maintenant à un tarif spécial lancement jusqu’à dimanche 7 mars 2019 23h : https://www.gagnerauxparissportifs.com/statistiques-faciles

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.