90% des parieurs ne connait pas ce truc et c’est le plus important

J’espère que tu as passé une bonne soirée hier…

 

Pour ma part, elle a été excellente.

 

J’avais un coaching avec les membres d’une de mes formations.

Ça a duré presque 3h30, avec des participants venant d’horizons et sports différents (baseball, basket, tennis et football), cela a donné des sujets de discussion super intéressants.

Dont un en particulier sur lequel j’aimerais revenir aujourd’hui.

 

 

On a parlé de valuebet avec Julien qui parie sur le basket.

 

Tu sais, le valuebet…

Le seul pari rentable au long terme, celui que 90% des parieurs ne connait même pas…

 

En gros, il a dit deux choses que j’ai trouvé magiques.

 

La première, c’est sur le fait que la majorité des parieurs ne connaît pas la notion de valuebet.

Et pour illustrer ça et te montrer à quel point c’est grave, écoute un peu cet exemple génial qu’il a donné :

« Ne pas savoir ce que c’est un valuebet, c’est comme être un attaquant au foot ne pas savoir ce que c’est qu’un hors jeu… »

 

Ça paraîtrait aberrant et pourtant c’est trop ça, cet exemple est parfait.

 

 

La deuxième, c’est une approche sur le valuebet.

Beaucoup disent que le valuebet est quelque chose de subjectif (car on est sensé estimé les chances de gagner des équipes et déduire les cotes possibles)

 

D’après lui, il n’y a rien de subjectif dans le valuebet.

Seulement des personnes qui ne savent pas le calculer.

Et surtout ne savent pas utiliser les statistiques pour les calculer.

 

En se disant que les bookmakers établissent leurs cotes grâce à des stats et que c’est seulement en sachant manier les statistiques qu’on peut les battre.

Et que n’importe quel paramètres est quantifiable et qu’on peut et doit savoir comment en tenir compte dans son analyse.

Chaque joueur a une valeur, les précédents résultats ont une valeur, la météo a une valeur, le calendrier a une valeur etc…

Exemple, la cote du Real Madrid vainqueur à Valence cette semaine était de 2.50 alors que la saison dernière, avec Ronaldo, elle n’était que de 1.75.

Tu saisis mieux la valeur du joueur en moins là je suppose…

 

 

Au départ, mon avis était mitigé.

Car parfois il y a un pari que je ne trouve pas value et un de mes tipsters le propose.

Tout comme l’inverse doit arriver forcément (mais impossible de savoir les paris que n’envoie pas un tipster…)

 

Qui a tort, qui a raison ?

Là n’est pas la question au final.

 

Et puis j’ai réalisé très vite que dans un sens je pense comme lui.

Dans mes différentes formations sur l’analyse de matchs, presque tout est basé sur des calculs statistiques.

Calculs et statistiques (avec évidemment certaines infos en plus).

Donc au final nos avis se rejoignent.

 

Et surtout, sur la formation Statistiques Faciles dont je t’ai parlé cette semaine, le but est de rendre la lecture, la compréhension et l’utilisation des statistiques accessibles à tous.

 

Car le point sur lequel je suis 100% d’accord, c’est qu’on ne peut pas espérer devenir un parieur rentable si on ne maîtrise pas les stats.

 

Comme je l’ai déjà expliqué, pas besoin d’être un expert en maths pour savoir lire un tableau de statistique, ni d’être bilingue quand le tableau est en anglais.

Car il existe des méthodes pour lire les tableaux avec des chiffres à l’intérieur.

Tout comme tu sais certainement lire un ticket de caisse ou une fiche de paye.

 

Et c’est ce que je te montre dans cette formation, axée sur le football, comment déchiffrer, lire, comprendre, et utiliser les statistiques.

 

En gros, le but c’est que tu aies le mode d’emploi.

Pour savoir comment prendre une statistique brute, comment rendre cette statistique claire dans ton esprit, connaître son équivalent en terme de cote pour trouver des valuebets à partir de celle-ci.

 

 

D’ailleurs, tu peux encore accéder à la formation Statistiques pour un tarif avantageux jusqu’à dimanche 7 avril 2019 23h : https://www.gagnerauxparissportifs.com/statistiques-faciles

 

Au programme :

  • L’importance des statistiques dans les paris sportifs

 

  • Les 3 calculs que tu dois à tout prix maîtriser dans les paris sportifs même si tu es nul en mathématiques (et qu’un gamin de 8 ans saurait faire)

 

  • Apprendre à transformer une statistiques chiffrée qui ne veut pas dire grand chose en français

 

  • Comprendre immédiatement les statistiques qu’on lit et faire le rapport avec les types de paris correspondants

 

  • Les statistiques que tu dois prendre en compte selon le type de pari que tu veux faire

 

  • Apprendre à repérer un valuebet potentiel au milieu des statistiques

 

  • Le complément indispensable aux statistiques qu’il ne faut surtout pas négliger

 

  • Faut-il ou non sécuriser certains paris d’après les statistiques et savoir laquelle des deux solutions serait finalement la plus rentable à long terme

 

  • Comment fabriquer tes propres statistiques une fois qu’on sait lire des chiffres et sans avoir de calcul à faire

 

  • Les autres statistiques (qui n’ont rien à voir avec le sport) sur lesquelles tu dois absolument travailler pour améliorer tes résultats sans rien faire de plus qu’aujourd’hui

 

  • Où trouver des statistiques à fabriquer soi-même et réutilisables à long terme

 

  • Comment te créer une petite base de données statistiques personnelle en quelques minutes par semaine (sans besoin de connaissances techniques)

 

Tout ça pour être mieux armé pour battre les bookmakers…

 

Ton accès ici : https://www.gagnerauxparissportifs.com/statistiques-faciles

 

 

 

Envie de progresser rapidement ?

Tous les jours à midi, j'envoie à mes contacts un conseil exclusif, du lundi au vendredi.

Et un pronostic le week-end.

Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c'est gratuit 😉

1 réponse

  1. 22 mai 2019

    […] Le parieur qui ne se retrouve pas là-dedans (la dernière phrase) doit vraiment progresser en priorité sur la notion de valuebet. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.