Est-ce que tu aimes te faire plumer

En ce moment, je traîne pas mal sur les réseaux sociaux.

 

J’ai d’ailleurs trouvé un site de stats sur le football plutôt sympa que je présenterai plus tard certainement.

 

C’est toujours aussi hallucinant le nombre de parieurs pros qui parient sur des sites qui limitent les joueurs gagnants (les books ARJEL pour ne pas les citer).

 

Pourtant, aujourd’hui, ce n’est pas les pipsters des réseaux sociaux après qui j’en ai.

 

C’est après l’état français.

 

 

Et notamment la politique de taxation sur les bookmakers ARJEL.

 

Car finalement tous le monde critique les bookmakers ARJEL mais c’est l’Etat qui fait qu’on les critique.

 

90% des bookmakers du monde entier limitent les joueurs gagnants.

 

Seule une poignée d’entre eux proposent les meilleures cotes et ne limitent personnes.

 

Les bookmakers ARJEL font juste comme tout le monde…

 

 

Alors pourquoi je critique l’Etat français aujourd’hui ?

 

J’aime la France attention.

 

Je lui dois tout.

 

L’école, les études, la santé, le cadre de vie.

 

Et tout ça, on le paye avec nos impôts.

 

Et vu que les paris sportifs occupent une part de plus en plus grande dans les pratiques des français, forcément la contribution des parieurs en ARJEL (et au tabac aussi) est de plus en plus grande.

 

Car les parieurs sont taxés très sévèrement.

 

Tu n’as jamais remarqué peut être…

 

C’est normal car tu n’es pas taxé sur tes gains, tu es taxé sur tes cotes.

 

 

Pourquoi les cotes sont plus faibles en France qu’ailleurs à ton avis ?

 

A cause du TRJ.

 

Le TRJ, c’est le taux de retour joueur.

 

C’est le montant qui est reversé par le bookmaker entre les joueurs pour chaque type de pari.

 

En France il est de 85% en moyenne, ce qui veut dire que pour 100€ misés par les parieurs, le bookmaker ne reverse que 85€ entre les joueurs.

Et les 15€ restant vont en grande partie dans la poche de l’Etat, avec une toute petite part pour le bookmaker.

 

A l’étranger, le taux de retour joueur est en moyenne de 95% et montre même jusqu’à 99% chez certains bookmakers.

 

 

Ce qui veut dire quoi ?

 

Ce qui veut dire qu’en France les cotes sont plus faibles et que les parieurs gagnent moins qu’ailleurs.

 

Logique, on paye moins aux parieurs qui gagnent pour donner à l’Etat sa grosse part du gâteau.

 

C’est pour ça qu’on va avoir par exemple du 1.65 pour les 2 équipes marquent en France et du 1.85 à l’étranger pour le même pari.

 

 

Et c’est aussi pour ça que les parieurs qui ont un gros capital fuient les bookmakers ARJEL.

 

Pas seulement pour gagner plus, mais pour gagner tout court, car c’est difficile d’être bénéficiaire avec des cotes entre 10 et 30% plus faibles.

 

Et surtout pour ne pas être limité à 10€ de mise quand on gagne (c’est ce qui arrive quand on gagne un peu trop).

 

Sans parler du fait qu’on reste illimité dans ses mises quand on perd (ben oui forcément, ça remplit les caisses…)

 

 

Alors qu’il serait tellement plus simple que l’Etat augmente le TRJ.

 

Cela ferait revenir de nombreux parieurs et empêcherait certains de partir.

 

Enfin c’est mon avis.

C’est juste du bon sens.

 

 

La très grande majorité des parieurs s’en accommodent et/ou ne se posent même pas la question.

 

Il faut juste savoir que continuer à parier en ARJEL dans ces conditions revient à se faire plumer et à perdre de l’argent sur chaque pari…

 

C’est un peu comme utiliser un comparateur de prix et acheter le plus cher.

 

Et si tu veux te rendre compte par toi même de ce que prend l’Etat sur ta pomme à chaque pari, tu peux utiliser le calculateur de TRJ ci-dessous : https://www.gagnerauxparissportifs.com/contacts-wp

Envie de progresser rapidement ?

Tous les jours à midi, j'envoie à mes contacts un conseil exclusif, du lundi au vendredi.

Et un pronostic le week-end.

Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c'est gratuit 😉

1 réponse

  1. Ange Michel dit :

    Oui mais en réalité il faut compter sur ses propres revenus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.