Faut-il réinvestir ou se faire plaisir avec ses bénéfices