La CHANCE, ça se travaille ! 🍀

Gagner aux paris sportifs > MĂ©thodes / Conseils  > La CHANCE, ça se travaille ! 🍀
Avoir plus de chance paris sportifs

La CHANCE, ça se travaille ! 🍀

Comme chaque lundi, je voudrais débuter la semaine avec une réflexion en partant d’une citation.

Cette semaine, j’ai choisi celle d’un expert en psychologie de la réussite qui a dit quelque chose de très vrai :

“La chance est non seulement une compétence, mais une compétence qui se travaille”.

Philippe Gabilliet

La majorité des parieurs s’en remet à la chance pour gagner

Quand on voit le nombre de parieurs qui font des combinés, ça crêve les yeux !

On empile les cotes les unes sur les autres pour faire monter la cote totale pour espérer gagner le pactole avec des paris combinés.

Alors qu’en fait, en faisant ça, à chaque cote qu’on rajoute, on réduit ses chances de gagner.

Tes chances de gagner, c’est 100 / cote totale.

Car si on a 2 fois 50% de chance de gagner en simple avec 2 paris sur des cotes à 2, en combiné, on n’a plus que 25% de chance que ça passe.

Si on combine 4 matchs avec des cotes Ă  2, on tombe Ă  6.25%.

Etc…

Une vision erronée de la réalité

Si ce gros combiné passe, ces mêmes parieurs n’auront pas conscience de leur chance.

Ils penseront qu’ils ont fait d’excellents choix.

Alors qu’en réalité, dès le départ, les probabilités étaient contre eux.

En revanche, si ça arrive 5 ou 6 fois que leur combiné ne passe pas à cause d’un seul match, ils diront qu’ils n’ont pas de chance.

Alors que comme tu peux le voir sur le dernier exemple, il y a quand même 93.75% de chance que ça ne passe pas !

Il faut avoir à l’esprit que le 100% n’existe pas

MĂŞme quand on a 98% de chance de rĂ©ussir, on a encore 2% de chance de se ramasser. 

Il faut toujours l’avoir en tête.

Et quand on a 0.000001% de chance de gagner, on peut gagner sinon personne ne jouerait au loto…

Faire un pronostic, c’est estimer qui va gagner avec les infos qu’on a à l’instant T.

En gardant à l’esprit que tout est possible.

Et que chaque nouvelle donnée fait évoluer tes chances de gagner.

Regarde au poker…

Je ne suis pas un expert mais c’est facile de comprendre que dès le dĂ©part, ta main et celle des autres joueurs ont chacune une probabilitĂ© de gagner.

Au flop, tes probabilités de l’emporter ou de perdre peuvent varier en fonction du tirage.

Et encore une fois au turn puis Ă  la river.

Tu peux passer de la meilleure main à la pire en un instant. Aussi faire l’inverse et même plusieurs fosi dans la partie.

C’est ta manière de jouer cette main qui fera de toi un joueur gagnant au long terme.

Tu peux gagner avec la pire main et ĂŞtre perdant avec les plus grosses proba de gagner.

Tu ne seras perdant au long terme en jouant 1000 fois quand les proba sont contre toi.

Alors que tu seras gagnant au long terme avec la meilleure main, même s’il t’arrivera d’en perdre.

Tous les bons joueurs de poker le savent. Ce qui est difficile c’est de savoir dire quand tu as eu de la chance, d’en être conscient.

D’être assez objectif pour se dire “j’ai gagné mais c’était mal joué”.

Et pas de se dire systématiquement “je suis trop balèze” chaque fois que tu gagnes.

Du moment que tu sais quand les statistiques sont en ta faveur, tu peux y aller les yeux fermés, car tu devrais gagner plus souvent en théorie.

Et les autres trouveront que tu as de la chance, alors qu’en fait tu auras travaillé sur tes compétences à estimer tes chances de gagner et à prendre la décision d’y aller ou pas.

Forcément, si tu évites les mauvais coups, tu risques d’avoir plus de réussite et plus de chance au bout du compte.

C’est dans ce sens que la chance se travaille.

Quand tes compétences issues de la formation et du travail te permettent de repérer des opportunités et de les saisir à force de répéter.

LĂ  oĂą les autres sont incapables de les voir.

Dans les paris sportifs, c’est un peu pareil

Et c’est là que le principe du valuebet entre en jeu.

Trouver les erreurs dans les cotes des bookmakers grâce à tes propres estimations. Analyse après analyse.

Savoir rentrer quand les probabilitĂ©s sont avec toi. 

Savoir choisir les cotes qui payent le plus par rapport au risque que tu prends et laisser aux parieurs perdants les cotes qui payent mal.

Au bout du compte, tu ne parleras plus de chance mais de réussite ou de variance.

Et tu pourras voir les effets sur la courbe de bénéfice.

Rejoins mes contacts privĂ©s et reçois mes prochains conseils pour t’aider dans les paris sportifs chaque jour Ă  midi dans ta boite mail + 1 pronostic par semaine : https://www.gagnerauxparissportifs.com/contacts-wp