Comment utiliser les mouvements de cotes pour faire du bénéfice ?

Gagner aux paris sportifs > Méthodes / Conseils  > Comment utiliser les mouvements de cotes pour faire du bénéfice ?

Comment utiliser les mouvements de cotes pour faire du bénéfice ?

[hurrytimer id="9068"]

De bonne humeur ce matin après encore une bonne journée de pronostics hier avec les 3 paris proposés dans le groupe qui sont passés (cotes à 1,20, 1,62 et 2,06)…

Depuis le début de la semaine, on parle d’une des 6 stratégies que j’utilise pour atteindre mon objectif des 30000€ de bénéfice par an avec les paris sportifs.

C’est une méthode qui permet de faire des petits bénéfices réguliers en 15 minutes par jour à peine et pour laquelle on n’a pas besoin d’analyser ni de regarder les matchs.

Et pour ça, la méthode de TRADING PASSIF utilise les mouvements de cotes.

Donc aujourd’hui, on va voir pourquoi et comment les cotes bougent.

Et comment utiliser ces mouvements de cotes pour gagner de l’argent peu importe le résultat des matchs.

La sortie des cotes

Pour pouvoir parier sur un match, il faut que les cotes soit sorties chez au moins un bookmaker.

Il faut savoir que certains bookmakers établissent eux-mêmes les cotes grâce à leurs algorithmes et d’autres les copient simplement.

Et ce n’est pas à cet instant qu’ils recherchent une précision extrême.

Premiers arrivés, premiers servis

Quelque chose qui m’a changé la vie dans les paris sportifs c’est de parier très tôt (lundi/mardi pour le weekend suivant).

Au niveau organisation déjà, ça m’a permis de gagner du temps et d’éviter le stress d’analyser au dernier moment.

Et surtout, cela a augmenté considérablement le nombre de valuebets que je trouvais.

Pourquoi ?

Quand on parie en sortie de cotes (openning odds), il y a plus d’erreurs de la part des bookmakers. Et donc plus de bénéfices à la clé si le pari est gagnant.

Comme je l’ai dit, ils ne cherchent pas vraiment à être précis.

Ce sont les premiers parieurs qui vont les aider à l’être car les premiers parieurs vont se jeter sur les erreurs de cotes.

Les bookmakers pourront ainsi corriger à moindre frais les erreurs qu’ils auraient pu faire.

Et diminuant les cotes qu’ils ont surestimées et en augmentant celles qu’ils ont sous-estimées

Et puis vient l’actualité…

Sur du foot par exemple, selon les infos de la semaine, et selon le comportement des parieurs, on va pouvoir observer des fluctuations dans les cotes.

Aussi bien à la hausse qu’à la baisse.

Puis les groupes, les compos…

L’annonce du groupe la veille ou 2 jours avant le match peut aussi avoir une influence.

Et bien sûr, l’annonce du 11 de départ 1 heure avant le match, selon qui est aligné ou pas.

En général, sur le foot, le jour du match, les cotes bougent dans tous les sens sans forcément fluctuer beaucoup mais elles bougent.

Voici par exemple, les évolution de cotes du favori pendant les 2 dernières heures avant un match de Bundesliga

600

Pendant le match…

Et ensuite, pendant le match, les cotes bougent à chaque action, à chaque coup de sifflet de l’arbitre, à chaque corner, coup franc, but etc…

Des opportunités à la pelle…

Pour le parieur qui a fait son pari avant le match, les mouvements de cotes, il peut voir ça comme une bonne nouvelle si ça baisse ou une mauvaise si ça monte.

Mais pour lui seul le résultat final compte.

Pour le trader, chaque mouvement de cote est une opportunité de faire du bénéfice.

Au fil de la semaine et pendant le live, il va en avoir des dizaines sur chaque match !

Il se moque totalement du résultat final. Son but à lui, c’est de faire un bénéfice peu importe le résultat.

Voici comment fonctionne le trading !

Voici un exemple sur un match de Bundesliga

Sur le graphique ci-dessous, tu peux voir l’évolution de la cote de Leipzig depuis sa sortie à environ 1.70 jusqu’au début du match où elle a baissé à environ 1.60 :

400

Et sur l’image suivante, le bénéfice qu’on aurait fait si on avait acheté la cote de Leipzig gagne en ouverture de marché à 1.70.

Et ensuite revendu cette cote à 1.60 un peu plus tard, avant même que le match commence.

Avec les profits selon l’issue du match en dessous.

La solution que je te propose…

Ce que je te propose avec le trading passif, c’est de pouvoir faire ça :

Des petits bénéfices avant le début du match avec un avantage énorme : ne pas analyser ni besoin de regarder les matchs et sans jamais faire de live.

Car un des gros inconvénients du trading classique, c’est de devoir passer des heures devant son ordi en live vu que c’est là que les cotes bougent le plus.

Avec le trading classique, on fait plus de bénéfice mais ça demande beaucoup plus d’efforts, de temps et de travail.

C’est pourquoi ça ne me dérange pas de me contenter de petits bénéfices avec le TRADING PASSIF, comparé aux efforts à fournir, c’est peut-être même plus rentable…

Là, je te propose une stratégie avec laquelle j’ai pu avoir 60,77% d’augmentation de capital en 3 mois sur 427 trades au total en y passant à peine 15 minutes par jour (et souvent moins).

En faisant du trading passif, une méthode qui a tous les avantages du trading sans les inconvénients.

Tu veux en savoir plus sur cette méthode unique ?

Tous les détails sont sur cette page : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2020/06/la-methode-trading-passif.html