Expected Goals (xG) : Talent, chance ou pieds carrés…?

Gagner aux paris sportifs > INFOS / STATS  > Expected Goals (xG) : Talent, chance ou pieds carrés…?
Expected goals _ talent, chance ou pieds carrés __jpg

Expected Goals (xG) : Talent, chance ou pieds carrés…?

[hurrytimer id="9068"]

J’écris ce mail le 17 juin 2020 à 10h57, jour de reprise de la Premier League après 3 mois d’arrêt.

Aujourd’hui, je voudrais te parler de statistiques encore et peut être de statistiques qui vont changer ta vision du football pour toujours !

Je déconne pas, je suis très sérieux.

On a tous regardé un de ces matchs où une équipe n’arrive pas à marquer et où on se dit qu’ils auraient dû en marquer 4… Qu’ils ont vraiment les pieds carrés !

Et bien tu sais quoi, cette statistique, elle existe vraiment !

Elle te dit combien ils auraient du en mettre et aussi en prendre.

Incroyable non !

Ça s’appelle les Expected Goals (xG), les buts attendus en français.

Les Expected Goals c’est quoi ?

C’est une statistique qui mesure la qualité d’une occasion en terme de pourcentage de chance qu’elle aboutisse sur un but.

Pour ça, les centaines de milliers d’occasions, depuis des positions particulières sur le terrain et dans certaines configurations de jeu ont été analysées.

Et compilées pour dire combien de buts une équipe aurait dû marquer avec les Expected Goals (xG), combien elle aurait dû en encaisser avec les Expected Goals Against (xGA).

En réalité ça donne quoi les Expected Goals ?

Prenons l’exemple du match Lyon – Angers lors de la 2e journée de Ligue 1 de la saison 2019/20 :

Lyon l’emporte 6-0 avec un xG de 1,50 et un xGA de 0,35.

En gros ça veut dire que Lyon a mis une pile à Angers mais le score ne reflète absolument pas la physionomie du match.

En réalité, d’après les occasions lyonnaises, ils auraient dû l’emporter 1-0 ou 2-0 mais pas plus.

Donc on peut en déduire que l’OL a eu beaucoup de chance.

Si on avait parié sur ce match…

Si on avait parié sur un moins de 2.5 buts dans ce match admettons, on peut se consoler en se disant que ça aurait dû passer.

Par contre, si on avait parié sur le Plus de 2,5 buts, on a eu de la chance que ça passe.

Il faut rester objectif.

Aller plus loin avec les Expected Goals

Une fois qu’on a les expected goals, on peut calculer plein de dérivés.

Comme on peut le voir sur l’image ci-dessus, il y a les XPts, les Expected Points.

Ce sont les points attendus en fonction des Expected Goals qui permettent de calculer le classement qui serait le plus juste pour chaque équipe.

Ça permet de savoir si une équipe est à sa place ou non.

Que peut-on lire sur le tableau des expected goals et expected points ci-dessus ?

Une incohérence d’abord avec Marseille, 2e de Ligue 1, d’après les XPts, devrait avoir 14 points de moins. C’est donc Lille qui devrait être 2e.

Une triste vérité ensuite, Toulouse devrait avoir 15 points de plus d’après les xPTS, mais si on regarde les équipes devant, cela ne changerait rien au classement, il seraient toujours derniers.

Seulement 3 équipes qui sont cohérentes : Montpellier, Nantes et le PSG (qu’on ne voit pas car je voulais montrer Toulouse et mon écran est trop petit).

Ce sont les 3 seules équipes qui ont des écarts proches de zéro entre les buts marqués, encaissés et points obtenus par rapport à ceux attendus (xG, xGA et xPts)

On pourrait pousser encore plus loin les statistiques des xG…

Il existe aussi les Expected Goals par joueur, les Expected Assists (xA) aussi (passes décisives attendues).

Ces données là permettent de savoir si un joueur est en pleine bourre ou s’il est sur un rendement normal par rapport aux occasions qu’il a.

Et bien sûr de savoir s’il vendange beaucoup, s’il a les pieds carrés

Les Expected Goals deviennent des statistiques de références

Les clubs, les médias et les bookmakers utilisent les expected goals pour recruter, analyser et proposer des cotes justes.

Pour pouvoir lutter et devenir un meilleur parieur, tu dois t’y intéresser un minimum.

Savoir lire et utiliser ces statistiques, ça permet d’y voir parfois plus clair et d’être plus objectif face aux résultats (et moins dans l’émotionnel).

Savoir les utiliser fera de toi forcément d’être un meilleur parieur.

Comment utiliser les xG dans les paris sportifs ?

Il faut déjà les savoir lire et comprendre comment fonctionnent les Expected Goals. C’est la base et le but de cet article.

En parler ici prendrait vraiment trop de temps et puis ce n’est pas le seul critère statistique à prendre en compte tu t’en doutes bien.

Je vais quand même te donner un exemple juste après.

Mais avant, sache que si tu veux aller plus loin et les utiliser pour tes paris sportifs, je te montre comment faire en bonus de la formation « Statistiques faciles » qui est en promo jusqu’à dimanche 23h avec tout le détail sur cette page : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2018/08/formation-statistiques-faciles.html

Une formation dans laquelle je te montre comment lire et utiliser les statistiques pour parier sur le football car c’est une compétence indispensable pour rivaliser avec les bookmakers (et pas besoin d’être bon en maths pour ça)

Alors évidemment, ce n’est pas parce que tu sais lire des statistiques que tu vas éviter les mauvaises surprises ni que tu vas devenir un parieur gagnant du jour au lendemain.

Mais tu vas pouvoir en éviter un sacré paquet et ne tombant pas dans des pièges flagrants.

En conclusion…

Je te dirais que les xG ne sont pas une vérité mais un indicateur.

Une équipe peut gagner 3 ou 4 matchs de suite, elle peut perdre 3 ou 4 matchs de suite même.

Les xG vont te permettre de savoir si c’est de la chance, de la malchance ou si c’est simplement logique.

Ça ne consolera jamais les pertes que tu auras pu avoir mais ça te confortera souvent sur ton niveau de connaissance d’un championnat et sur la qualité de tes paris sportifs.

Et ça permet aussi de repérer ses erreurs et de progresser peu importe le résultat d’un match.

Et au final c’est encore plus important que le reste.

Pour en revenir à Lyon…

Après 2 journées de Ligue 1, voici le classement de l’OL :

Lyon est leader avec 2 victoires, 9 buts marqués, 0 encaissé et 6 points.

Alors qu’en réalité, ils auraient dû marquer seulement 2 buts, en prendre 1 et n’avoir que 4 points.

L’erreur…

Et là, tout le monde se dit : « Lyon cette année, il va falloir compter sur eux, ils sont déjà énormes !« 

3e journée, il se produit quelque chose d’intéressant…

Montpellier entre en piste

Le MHSC sort d’un nul mérité contre Bordeaux à l’extérieur lors de la 2e journée avec un xG de 0,68 contre un xGA de 0,77.

Mais lors de la 1ère journée, il ont été malchanceux à domicile contre Rennes où ils auraient dû gagner largement :

L’équilibre se rétabli…

Et lors de la 3e journée, contre Lyon, l’équilibre s’est rétabli en quelques sortes

1,89 -1,04 = +0.85 ce qui correspond à une victoire de Montpellier par 1 but d’écart, on est dans les clous.

Celui qui ne s’intéresse pas aux xG y verra une surprise.

Celui qui s’intéresse aux xG y verra une certaine logique qui était anticipable, notamment pour faire un pari sur ce match là.

Pour aller plus loin avec les xG et les statistiques en général sur le football, on en parle en détail sur cette page : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2018/08/formation-statistiques-faciles.html

Au programme :

  • Pourquoi les statistiques sont-elles devenues si importantes dans les paris sportifs et le sport ?
  • Peut-on parier seulement en fonction des statistiques et comment faire ?
  • Quelles sont les limites des statistiques ?
  • Les autres statistiques (qui n’ont rien à voir avec le sport) sur lesquelles tu dois absolument travailler pour améliorer tes résultats sans rien faire de plus qu’aujourd’hui
  • Les 3 calculs que tu dois à tout prix maîtriser dans les paris sportifs même si tu es nul en mathématiques (et qu’un enfant de 8 ans saurait faire)
  • Apprendre à transformer une statistiques chiffrée qui ne veut pas dire grand chose en français
  • Comprendre immédiatement les statistiques qu’on lit et faire le rapport avec les types de paris correspondants
  • Comprendre les forces et faiblesses des équipes en fonction des statistiques
  • Comprendre et différencier les statistiques collectives et individuelles
  • Les statistiques que tu dois prendre en compte selon le type de pari que tu veux faire
  • Apprendre à repérer un valuebet potentiel au milieu des statistiques
  • Le complément indispensable aux statistiques qu’il ne faut surtout pas négliger
  • Faut-il ou non sécuriser certains paris d’après les statistiques et savoir laquelle des deux solutions serait finalement la plus rentable à long terme
  • Comment fabriquer tes propres statistiques une fois qu’on sait lire des chiffres et sans avoir de calcul à faire
  • Où trouver des statistiques à fabriquer soi-même et réutilisables à long terme
  • Quels sites utiliser pour te mâcher une partie du travail
  • Comment te créer une petite base de données statistiques personnelle en quelques minutes par semaine (sans besoin de connaissances techniques)
  • La statistique qui va te permettre de comprendre ce qui se passe vraiment sur le terrain peu importe le résultat
  • La statistique qui va te permettre de trouver certaines surprises auxquelles personnes ne s’attend et d’éviter les bananes dans lesquelles tout le monde va tomber
  • Les dérivés de cette statistique qui vont de permettre de cibler sur quelles équipes sur lesquelles tu peux parier et celles à éviter
  • Comment te détacher plus facilement des résultats, mieux gérer tes émotions et comprendre quand tu as eu de la chance et que même si le résultat n’est pas en ta faveur tu avais quand même fait le bon choix

L’accès à la formation « Statistiques faciles » qui est en promo jusqu’à dimanche 23h avec tout le détail sur cette page : https://www.gagnerauxparissportifs.com/2018/08/formation-statistiques-faciles.html