Sur quoi parier pendant l’été

L’été arrive à grand pas (ou il est déjà là selon quand tu liras ça…)

C’est la saison calme pour les paris sportifs.

Surtout si tu paries sur les sports collectifs en Europe.

 

Tous les championnats de football, de basket, de rugby, de handball etc… sont en pause.

Certains parieurs profitent de cette trêve de quelques mois pour faire une pause (et/ou se concentrer sur leur suivi de tipsters).

Alors que d’autres cherchent d’autres sports sur lesquels parier.

Alors est-ce un bonne idée ?

C’est ce que nous allons voir dans ce message…

 

Avant 2019, je pariais sur le tennis.

Le tennis se joue toute l’année avec une petite coupure en novembre/décembre.

Depuis 2019, j’ai arrêté et je parie sur le football.

 

(Si tu te demandes pourquoi j’ai arrêté…

Parce que je pariais beaucoup sur des marchés de niche au tennis avant 2018 avec notamment les doubles en Challenger, mais les limites de mises sont maintenant trop faibles par rapport à mon capital et je ne peux pas miser ce que je veux.

Après avoir tenté le tennis classique, qui est beaucoup mieux ajusté au niveau des cotes, et une mauvaise année de ma part, j’ai décidé d’arrêter.

Et aussi par rapport aux horaires du tennis qui ne sont jamais fixes).

 

Cela va donc être mon premier été, peut être sans paris sportifs personnels.

Mais ça me titille…

Je me demande si je vais suivre la MLS (football aux Etats Unis) ou la Superliga en Argentine par exemple, qui jouent en plein été…

Ou repartir sur du tennis…

 

Et puis d’un autre côté je me dis que, parier pour parier, n’est pas forcément une bonne idée.

C’est même une très mauvaise idée.

 

Je ne vais pas parier sur la CAN, ni sur le mondial féminin par exemple.

Car la CAN se joue en été pour la première fois.

Et parce que je ne connais absolument rien au foot féminin.

Et puis des compétitions internationales, c’est toujours particulier.

Et particulier, ça veut aussi dire risqué…

Sans parler des matchs amicaux…

 

 

Donc si c’est pour faire n’importe quoi, autant ne rien faire.

Et profiter de cette période pour se détendre et déconnecter des paris sportifs.

(Enfin des pronostics seulement car dans mon cas, j’ai un site à faire tourner aussi 🙂 )

Et conserver seulement son suivi de tipsters.

Qui, en toute logique, va considérablement diminuer lui aussi…

 

L’autre solution, serait de se dire : je vais mettre l’été à profit pour apprendre autre chose.

Et par autre chose, je veux dire me familiariser avec la MLS ou la Superliga citées plus haut par exemple.

Sans forcément engager beaucoup d’argent.

Faire un petit peu de trading tennis si je mate quelques matchs.

Faire des tests sur la saison qui vient de passer.

Etudier mes bilans.

Préparer la saison prochaine.

Etc…

 

L’erreur la plus dangereuse serait de vouloir parier à tout prix.

Sans avoir les connaissances nécessaires et en faisant confiance à n’importe qui.

Certains le font déjà toute l’année, cherchant des pronostics en milieu de semaine en attendant le weekend.

C’est une grosse erreur et je voulais simplement de recommander de l’éviter pendant l’été.

Pour ton bien et celui de ta BK : concentre toi sur ce que tu connais, sur ceux à qui tu fais confiance et oublie le reste (ou alors ne prends pas de risques inutiles).

 

D’ailleurs, tu peux aussi profiter de l’été pour te préparer pour la saison prochaine et ça tombe bien, j’ai tout ce qu’il faut pour toi ici : https://www.gagnerauxparissportifs.com/liste-des-formations

Envie de progresser rapidement ?

Tous les jours à midi, j'envoie à mes contacts un conseil exclusif, du lundi au vendredi.

Et un pronostic le week-end.

Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c'est gratuit 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.