Pourquoi le bon tipster devient bidon dès qu’on le suit

Tu connais ça hein…?

 

On a tous connu ça.

 

On observe un mec depuis des jours, des semaines.

 

Il a l’air franchement pas mauvais, voire même plutôt bon.

 

La majorité de ses pronos passent, belles cotes en plus.

 

Et au bout d’un moment on se dit :

« Putain, si je l’avais suivi tout ce temps, j’aurais empégué quand même…

Bon allez vas-y, je vais prendre un abo. »

 

 

Bim, on règle l’abo, on est chaud patate, on attend le prochain prono avec impatience…

 

Il arrive enfin…

 

On le place, on suit le match avec encore plus d’attention que d’habitude…

 

 

Le match se passe et bien sûr, le pari ne passe pas.

 

Là, on se rassure en disant :

« Merde, pas de bol…

Bon… Il assure depuis un moment c’est normal de perdre un pari de temps en temps. »

 

 

Deuxième pari, pareil.

 

« Re-merde.

Oh qu’est-ce qu’il fout ce con ?

Bon allez, c’est juste pas de chance. »

 

 

Au bout d’un mois, on fait les comptes… Et on voit qu’on a perdu de l’argent.

 

On a les boules alors évidemment, on arrête de le suivre.

 

Mais on continue de regarder ce qu’il fait, c’est plus fort que nous.

 

 

Et puis là, ça repasse dans le vert…

 

A ce moment, on commence à regretter d’avoir arrêté et on se dit :

« Et ouais, tous les autres couillons, ils disent de longue que les paris sportifs c’est du long terme et qu’on peut pas juger un tipster sur un mois.

Ils doivent avoir raison…

Bon aller, j’attends un peu que les résultats remontent et je reprends un abonnement. »

 

Quelques jours passent et on ressort la carte bleue.

 

Et là, patatrac…

 

Re-cassage de gueule.

 

Et là on se dit :

« Il commence à me gonfler le type.

Chaque fois que je le suis, il perd !

Je suis un chat noir ou quoi…?

Merde…

Bordel… »

 

 

C’est du vécu ou non ?

 

Ne cherche pas, on est tous passé par là.

 

Aussi bien avec des tipsters vraiment bidons, des pipsters, de vrais escrocs.

 

Mais aussi avec de vrais tipsters, qui ne trichent pas, en qui on peut faire confiance, qui sont rentables à long terme et qui peuvent le prouver.

 

 

A ce moment on peut se demander :

« Mais alors si ils sont rentables à long terme, pourquoi ils ne gagnent plus dès qu’on les suis ? »

 

Et c’est la mauvaise manière de réfléchir car en pensant ainsi, on est dans la réaction.

 

Quand on réagit, on n’est pas dans un mode de pensée tourné vers la résolution de problème car on se focalise uniquement sur le problème.

 

En réalité, il faut se concentrer sur les solutions. Passer en mode recherche de solutions pour mettre en place des actions correctives, être pro-actif.

 

Et c’est dans ce mode là qu’on commence à se poser les bonnes questions.

 

 

 

Les questions à se poser sont plutôt celles-ci :

 

  • Combien de temps il va falloir que je suive un tipster pour être rentable ?

 

  • A partir de quand est-ce que je peux commencer à suivre un tipster pour éviter de tomber directement dans les mois négatifs ?

 

  • Comment savoir si un tipster va se ramasser (car on peut le prévoir et je vais te montrer comment faire) ?

 

  • Comment repérer un pipster (un mauvais pronostiqueur) en moins de 30 secondes.

 

  • Comment réagir justement si le suivi de tipster se passe mal au niveau des résultats

 

  • Etc…

 

Et encore plein d’autres questions auxquelles je réponds dans ma dernière formation et tout ce qu’il faut savoir pour « Réussir son suivi de tipster en 2019 et optimiser ses mises pour faire jusqu’à 30% de bénéfices en plus » (qui est au tarif de lancement jusqu’à dimanche 10 février 2019 23h).

 

Tout le descriptif, le programme et les infos sont là : https://www.gagnerauxparissportifs.com/reussir-son-suivi-de-tipster-en-2019

 

 

 

 

 

 

Envie de progresser rapidement ?

Tous les jours à midi, j'envoie à mes contacts un conseil exclusif, du lundi au vendredi.

Et un pronostic le week-end.

Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c'est gratuit 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.