3 erreurs majeures sur les cotes dans les paris sportifs

En fait il y en a beaucoup plus…

 

On va seulement se concentrer sur les 3 plus grosses erreurs sur les cotes dans les paris sportifs.

 

Celles dont tout parieur doit absolument être conscient.

 

C’est pourquoi je compte sur toi pour partager ce mail à au moins une personne qui fait une de ces 3 erreurs…

 

 

Le but de ce mail est de te faire prendre conscience (si tu ne le sais pas déjà) :

 

  • Que la majorité des parieurs fait fausse route
  • Qu’en pariant comme tout le monde, on a les mêmes résultats que tout le monde (98% de perdants donc…)
  • Qu’en prenant un peu de risques, on a toujours de meilleurs résultats

 

 

Idée reçue numéro 1 : Les petites cotes c’est du sûr !

 

Classique…

 

Mais c’est quoi une petite cote d’abord ?

 

La limite varie selon les personnes mais en gros c’est inférieur à 1.30 (voire 1.50 pour certains).

 

Ce n’est peut être pas ton cas mais voilà comment la majorité des parieurs pense.

 

Certains ne comprennent pas pourquoi un favori peut ne pas gagner alors qu’il est favori.

 

Bah, parce qu’il est juste favori, sinon il serait gagnant d’avance…

 

Et que le sport reste du sport, et que tout le monde sait bien qu’en sport tout est possible…

 

Sinon pourquoi on irait supporter notre équipe préférée quand elle n’est pas favorite….?

 

La cote c’est juste les chances de gagner au départ estimées par le bookmaker, mais en plein match tout peut se passer différemment.

 

Rappelle toi d’une chose, plus c’est petit plus c’est douloureux quand ça ne passe pas !

 

Plus la cote est basse, plus la banane est grosse…

 

 

Idée reçu numéro 2 : Il faut parier sur des cotes minimum à 1,70 pour gagner

 

Deuxième énormité…

 

Pour réussir à être gagnant, il n’y a qu’un seul paramètre à prendre en compte : le taux de réussite en fonction de la cote jouée.

 

Admettons qu’on ne joue que des cotes à 1.70, il faut avoir minimum 59% de réussite pour être rentable.

 

Fais le test, joue toutes les cotes à 1.70 que tu trouves au hasard, sur plus de 1000 paris je ne suis pas sûr que tu sois en bénéfice à la fin…

 

Pour être en bénéfice, il faut jouer le seul pari qui est rentable : le valuebet.

 

Oui oui, toujours lui.

 

Le valuebet, c’est une erreur de cote du bookmaker, c’est ça qu’il faut trouver, peu importe la cote, qu’elle soit de 1,20, 1,60, 2,50 ou 8.

 

C’est le seul pari qui est rentable au long terme.

 

 

Idée reçue numéro 3 : Les grosses cotes c’est trop risqué

 

Pour une fois, c’est pas faux…

 

Effectivement c’est plus risqué.

 

Et c’est logique car au plus la cote est élevée, au plus les chances (estimées) de gagner de l’équipe sont faibles.

 

L’outsider gagne moins souvent, tout le monde le sait.

 

Mais quand il gagne, c’est jackpot.

 

Sinon pourquoi les parieurs tenteraient des combinés avec des cotes élevées si ce n’était pas pour faire un gros coup ?

 

D’ailleurs je n’ai jamais reçu de message de qui que ce soit me disant : » je ne comprends pas ça ne passe jamais« .

Contrairement à tous les messages que je reçois de personnes qui se plaignent que leurs tickets ne passent pas à cause d’une cote à 1,20…

 

Et crois moi, tu es plus content quand une cote à 3 ou 4 qu’une cote à 1,20…

 

Donc oui, on gagne moins souvent mais s’il y a value sur une grosse cote, ça se joue autant qu’une sur une autre cote.

 

 

Le plus difficile, c’est d’accepter de perdre plusieurs paris d’affilée avant d’en gagner un.

 

C’est particulier mais cela peut être très rentable comme je te l’expliquerai demain…

 

D’ailleurs, pour recevoir la suite et tous mes prochains conseils quotidiens par mail tous les jours à midi, il suffit de me laisser ton mail juste ici : https://www.gagnerauxparissportifs.com/contacts-wp

 

Envie de progresser rapidement ?

Tous les jours à midi, j'envoie à mes contacts un conseil exclusif, du lundi au vendredi.

Et un pronostic le week-end.

Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c'est gratuit 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.