Faut-il parier sur les joueurs de tennis les plus grands?

Envie de progresser rapidement ?

Tous les jours à midi, j'envoie à mes contacts un conseil exclusif, du lundi au vendredi.

Et un pronostic le week-end.

Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c'est gratuit 😉

Voici un article invité écrit par Romain du site Point Décisif. Il va vous faire profiter d’un excellent conseil sur le tennis en vous racontant une petite histoire… Et vous pourrez en avoir davantage en vous rendant sur son site pour découvrir tout son travail, qui mérite le coup d’œil !

point decisif

Je rentre dans ce club de tennis. Ce genre de club où on a du mal à trouver l’entrée du club house, où les mauvaises herbes poussent en bordure des chemins de gravier. C’est le club typique de station balnéaire qui ne vit vraiment que la moitié de l’année.

 

J’avise les deux quarantenaires au bar qui donnent l’impression de ne pas être sortis de ce club depuis 20 ans. Je leur demande s’il est possible de taper la balle avec mon copain.

 

A ce moment-là, comme d’habitude un des deux larons m’interpelle et me dit « dis donc tu es très grand toi, tu dois être sacrément bon ».

 

Jeune, je ne comprenais pas cette remarque car, je trouvais qu’être grand donnait à la fois des avantages et des désavantages. Comment ne pas voir que même si je suis puissant je ne me déplace par parfaitement sur un court de tennis?

De plus, en admettant que cela soit un avantage je ne comprenais pas qu’on en parle plus que des qualités moins visibles comme l’endurance.

 

 

Maintenant que j’étudie le tennis avec attention depuis plusieurs années, cela vaut le coup de vérifier si ces deux quarantenaires (et toute la communauté des joueurs de club) avaient raison : être grand est-il un avantage sur le circuit ATP?

 

Examinons le sujet en posant de questions importantes pour les parieurs que nous sommes.

 

 

 

Comme vous le savez surement dans mon combat contre le classement ATP (oui je sais certains ont des combats plus nobles 😉), je préconise d’avoir une analyse par surface.

 

Est-ce que la taille compte pour gagner des matchs sur les différentes surfaces?

 

La réponse est « oui mais uniquement sur gazon ».

 

J’ai analysé les données des 3 dernières décennies. Les résultats montrent que la taille moyenne des vainqueurs sur gazon est significativement plus élevée que celle des perdants (d‘un point de vue statistique il s’agit d’une corrélation. On se rend compte que les plus grands ont plus de chance de l’emporter mais les statistiques ne nous disent pas si lesdits joueurs l’emportent parce qu’ils sont grands).

 

Mais cela ne se vérifie pas sur les autres surfaces. Sur terre battue, l’inverse semble même vrai. Les vainqueurs de matchs sont plus petits que les perdants. (En écrivant ces lignes je me rends compte qu’il est un peu bête pour moi de jouer dans un club qui n’a que des courts sur terre battue).

taille tennis

 

Pourquoi cette différence entre les surfaces?

 

Une grande taille donne un avantage important au service (malheureusement pour moi je suis l’exception qui confirme la règle) et dans une moindre mesure à la volée.

Le gazon est une surface beaucoup plus rapide que la terre battue. Il y est facile de tirer parti d’un très bon service. Sur terre battue c’est l’inverse, la surface ralentit les coups et permet aux joueurs plus petits de s’exprimer plus facilement.

 

 

Tiens mais au fait pourquoi la taille est un avantage au service?

 

Les grands joueurs servent mieux pour deux raisons :

  • Ils frappent la balle de pus haut. Ils ont donc plus de marge pour passer le filet , plus d’angle pour toucher des zones compliquées (comme un service sortant court). De plus comme le point de contact avec la raquette est plus haut, les rebonds sont plus hauts et les effets amplifiés.

 

  • Les bras des joueurs de grande taille sont…plus grands ce qui leur permet de frapper la balle plus fort. Ces bras leur donne beaucoup plus d’effet de levier (pensez au mouvement du bras qui rabat la balle après l’impact). Un joueur de taille moyenne ne pourra jamais récupérer cet avantage.

 

 

 

Ok, donc premier enseignement pour nous parieur : sur gazon il est intéressant d’examiner la taille et la performance au service des deux joueurs avant de parier. Mais, au-delà de ça, on peut d’ores et déjà éviter de tomber dans le piège de la taille en dehors des matchs sur gazon.

 

 

Mais être un bon parieur, c’est aussi bien identifier les tendances de long terme. Il est important de bien prévoir l’évolution des jeunes joueurs pour être en mesure d’en tirer parti avec des pronostics pendant des mois. Ces analyses long-terme sont celles qui rapportent le plus car elles portent sur des dizaines de paris.

 

 

Est-ce que les joueurs les plus grands font de meilleures carrières?

 

Le top 100 accueille des joueurs de plus en plus grands. La proportion de joueurs mesurant plus de 1m98 est passée de 3% en 1990 à 16% en 2016.

 

Il semblerait donc que la taille soit un facteur de plus en plus important pour accéder au top 100.

 

Mais au même moment il se passe un phénomène différent dans le top 10. Sur la même période (de 90 à 2016) la taille moyenne est restée quasiment stable autour de 1m85.

 

Plus étonnant encore les 3 joueurs qui ont remporté le plus de Grands Chelems de l’histoire du tennis (Federer, Nadal et Sampras) mesurent tous les 3 exactement 1m85!

 

Y aurait-il une taille optimale pour remporter des Grands Chelems?

 

Pendant ces 26 années d’analyse, seuls 3 vainqueurs de Grand Chelem mesuraient plus de 1m98 (Krajicek, Del Potro et Cilic). Cela représente 2,4% des Grands Chelems disputés pendant cette période.

 

Pourquoi les joueurs très grands ont-ils tant de mal à franchir la dernière marche ?

 

Chaque joueur de grande taille gagne au service ce qu’il perd au retour. C’est là que réside la beauté du tennis car ces deux coups sont les plus importants. En effet, avoir un centre de gravité très haut défavorise les grands au moment de retourner car il est plus dur pour eux de frapper la balle dans de bonnes conditions. Ajouté à cela que les grands joueurs se déplacent moins bien et vous obtenez une différence de performance importante au retour.

 

D’ailleurs, quand des joueurs de grande taille parviennent à dominer un tournoi, ils améliorent généralement leurs performances au retour. Par exemple, Del Potro en 2009 à l’US Open (qu’il a fini par gagner) a amélioré son pourcentage de retours bons de 40% (pour le reste de l’année) à 44% lors de l’US Open. Ca a peut-être l’air de rien mais c’est colossal.

 

Pour les grands joueurs, il est absolument nécessaire de s’atteler à bien retourner. Il n’y a pas de différence notable de performance au service entre les joueurs de plus de 1m98 dans le top 10 et ceux entre la 11eme et la 50eme place. Alors qu’au retour il y a une différence d’environ de plus de 5% de retours dans le court entre les joueurs du top 10 (de plus de 1m98) et les autres.

taille tennis 2

 

Quel sera le profil de la star de demain?

 

J’ai pensé à mettre une photo de moi de profil puis je me suis dit qu’à 28 ans c’était un peu tard pour percer 😉

 

Deux choix se présentent à nous.

 

Soit un joueur de taille moyenne qui sert extrêmement bien. Federer en est l’exemple parfait. Il arrive à servir, toutes les zones avec tous les effets qu’ils souhaitent et ceci avec une grande régularité. Mais ce qui est vraiment exceptionnel chez lui c’est sa capacité à masquer son service, c’est-à-dire à empêcher le retourneur de deviner où Federer servira. Cette vidéo en est l’illustration parfaite (à partir de 00 : 20).

Dans la même veine, Djokovic a fait des progrès considérables au service pendant sa carrière pour atteindre un niveau exceptionnel en 2016.

 

La 2ème possibilité est de voir un grand joueur, avec un bon service arriver à se déplacer comme un joueur de taille moyenne.

Kachanov et Alexander Zverev deux stars montantes du circuit qui mesurent chacun 1m98 se déplacent extrêmement bien pour leur taille.

 

 

Ce qui est certain c’est que les grands serveurs risquent d’être plus avantagés à l’avenir.  Les Directions des 4 Grands Chelems, après des années de ralentissement de leurs surfaces, commencent à accélérer les courts à nouveau. L’Open d’Australie, par exemple, a considérablement accéléré sa surface en 2017 et tiens coïncidence…un grand serveur a triomphé!

 

Je pense que la vérité se trouve dans ce que dit Kevin Anderson (74eme mondial de 2m03) : « Il est plus facile pour moi de me déplacer comme Djokovic, que Djokovic de servir comme moi ».

Les monstres sacrés du Big 4 nous font croire que certaines choses sont banales, comme avoir un service exceptionnel en mesurant 1m85, mais je pense qu’à terme les grands noms du tennis seront autour de 1m95.

 

Alexander Zverev a tout pour ouvrir la voie. Vous savez maintenant sur qui parier…

 

A bientôt,

 

Romain

 

PS : si vous voulez en savoir plus sur les paris tennistiques et recevoir mes pronostics tennis il vous suffit d’aller sur mon site Point Décisif, je vous enverrais par la suite tous mes meilleurs contenus

1 réponse

  1. D. Eric dit :

    c7 parfait je kif

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.