ARBITRAGE : comment sauver un pari mal parti ?

Vous devriez également aimer ...

3 réponses

  1. Coyote dit :

    Salut Thomas,

    Pour Nice, je peux pas dire ce que j’aurais fait, j’ai pas parié, je n’avais pas analysé le match.
    Mais je pense que j’aurais laissé couler : Schalke était qualifié, mais Nice en faisant tourner aurait pu arracher le nul ou la victoire : joueurs frais ou qui avaient envie de gagner une place de titulaire.
    Mais sur le principe sinon entièrement d’accord avec toi, je l’ai déjà fait.

    Et pour répartir la mise sur plusieurs prétendants à la victoire d’un tournoi, ça me parait une évidence. Je l’ai fait pour l’Euro de foot, je le ferai aussi surement pour les tournois de tennis du grand chelem.

  1. 11 décembre 2016

    […] un cas comme celui-là, on peut aussi se fabriquer un surebet, c’est ce que je vais vous montrer. On ouvre le fichier, on entre la cote de l’Islande […]

Laisser un commentaire