Comment faire une bonne analyse dans les paris sportifs?

Abonnez-vous à la chaine YouTube

Télécharger le pack de bienvenue

Formation Gestion

Transcription texte

Bonjour à tous ici Thomas David du site gagnerauxparisportifs.com.

On se retrouve aujourd’hui pour cette première vidéo dans laquelle on va voir comment faire une bonne analyse dans vos paris sportifs ?

C’est une question fréquente, qu’on me pose souvent :

Comment faire une bonne analyse dans les Paris sportifs ?

Que faut-il faire pour faire une bonne analyse ?

Que faut-il regarder ?

Que faut-il prendre en compte ?

Je vais vous expliquer tout ça aujourd’hui dans cette vidéo.

Mais d’abord, je vous invite à télécharger votre pack de bienvenue et aussi vous pouvez vous abonner à la chaîne YouTube pour recevoir toutes les prochaines les vidéos.

Une bonne analyse dans les Paris sportifs va vous donner 80% du résultat final.

C’est la clé du succès et sur le long terme ça va faire augmenter votre taux de paris gagnants. Si votre taux de paris gagnant augmente vos gains vont augmenter aussi ,forcément…

Pour y parvenir il y a quatre de façons de faire une bonne analyse

Tout d’abord, l’analyse selon ses connaissances. Selon notre connaissance des équipes, des joueurs, du sport. C’est ce qui va être le plus difficile.

Ensuite, il y a l’analyse selon les statistiques.

Troisièmement, l’analyse selon les analyses des autres personnes, des autres sites, des autres médias. Je vais vous expliquer tout ça plus en détail juste après.

Et le quatrième moyen d’y arriver c’est d’utiliser certaines informations utiles, qui vont vous permettre de faire ou justement de ne pas faire un pronostic.

Et avec tous ça , on va voir comment vous allez pouvoir gagner de l’argent plus facilement.

1- Analyse selon ses connaissances

Le premier moyen de faire une bonne analyse c’est selon nos connaissances du sport, d’une équipe, de plusieurs équipes, sur les joueurs notamment.

C’est le plus difficile, pourquoi?

Parce que vous n’êtes pas forcément un expert aujourd’hui dans un sport, vous ne connaissez pas tous les championnats, vous ne pourrez pas connaître toutes les équipes en détail si ce n’est pas votre métier. Ou si vous n’y  passez pas 8 heures par jour.

Donc si vous pariez pour le plaisir, il va falloir que vous en sachiez peut-être un petit peu plus. Et même si vous en savez pas beaucoup, c’est pas grave vous allez quand même pouvoir vous en sortir.

Et je vais vous expliquer comment.

Donc prenons un exemple tout bête :

On va prendre le tennis et l’exemple de Nicolas Mahut. C’est un joueur sur qui, dans les tournois en simple, je ne vais pas orienter mes choix car je sais que c’est quelqu’un qui va favoriser le double.

Donc sur un tournoi en simple, où il joue tout seul, ce n’est pas grave s’il perd car, en général, il est engagé dans le double sur le même tournoi. Du coup je ne vais pas parier sur lui en simple.

Par contre, je sais que c’est un spécialiste du gazon. Donc sur cette surface, cela vaut le coup de parier sur lui c’est sa surface de prédilection.

Vous voyez cette connaissance que j’ai sur ce sport là, sur ce joueur là, va m’aider à faire un pronostic.

Un autre exemple, au rugby qui est un sport sur lequel je ne suis pas du tout un expert. Je sais pourtant que dans le top 14 ou les autres championnats, en général quand il y a un match à domicile que l’équipe qui reçoit est largement favorite car elle va voir le meilleur effectif qui va être là. Alors que quand ils vont jouer à l’extérieur la semaine d’après, ils mettent en général l’équipe B parce que le rugby est un sport qui est physique, qui demande vraiment beaucoup aux organismes. Et donc d’une semaine sur l’autre, on les fait se reposer pour justement lors du prochain match à domicile, qu’ils soient au taquet et être sûr de remporter ce match là.

Vous voyez c’est une chose qui s’apprend sur le tas et que je peux utiliser dans les pronostics si je veux un jour faire des pronostics sur le rugby.

C’est un exemple de connaissances qui peuvent être utiles pour faire une bonne analyse.

Ensuite ou football par exemple, on sait très bien que l’Italie est réputé pour sa défense. Donc c’est quelque chose qu’il va falloir prendre en compte pour nos paris. Il y a aussi l’Allemagne, qui est championne du monde mais c’est aussi une équipe qui est très rude, qui ne lâche jamais rien jusqu’à la fin des matches. Donc c’est peut-être quelque chose qui va falloir prendre en compte pour nos pronostics.

On pourrait aussi parlé du cyclisme. Si vous savez que tel ou tel coureur est un super grimpeur, sur les étapes de montagne, c’est peut-être sur lui qu’il va falloir parier. Ou si vous savez que tel coureur est spécialiste du contre-la-montre…

Vous voyez c’est toutes les connaissances que vous pouvez avoir qui vont vous permettre de vous aider dans vos pronostics. Ce que je vous dis là c’est de la logique finalement et c’est quelque chose qu’il faut utiliser quand vous faites vos pronostics.

2- Analyser selon les statistiques

Si vous n’êtes pas un expert, vous ne connaissez pas tous sur toutes les équipes. Il faut donc des informations et les statistiques sont une très bonne source d’information. Pourquoi?

Parce que chaque équipe, que chaque joueur ont des tendances en général dans le temps qui se répètent plus ou moins à part quelques exceptions. Avec les statistiques, vous allez pouvoir par exemple au football savoir la forme d’une équipe sur les huit derniers matches donc ça va vous donner une tendance sur les huit derniers matches : si c’est une équipe en forme ou pas. Vous allez pouvoir voir aussi le résultat d’une équipe à domicile et à l’extérieur où vous allez voir comment elles se débrouillent chez elle et comment elles se débrouillent quand elle est en déplacement. Vous avez connaître les derniers résultats, les confrontations entre les équipes..

C’est tout un tas de chiffres qui va vous permettre d’orienter vos pronostics de faire vos choix pour vos propres paris. Par exemple, ça fait quelques saisons que l’Atletico Madrid fait partie du top trois du championnat espagnol. A domicile, ils sont quasiment imbattables. Toujours sur le championnat espagnol, cette année Séville n’a gagné aucun match à l’extérieur. Zéro match. Que des défaites, même pas un match nul il me semble.

Vous voyez c’est une tendance et même si on se dit que c’est une série qui va prendre fin, il y a eu tellement de résultats négatifs à l’extérieur qu’au bout d’un moment, ce n’est même pas la peine d’essayer de le jouer.

Comme Marseille en ligue 1 à domicile, qui n’a pas gagné un match pendant plus de six mois. C’étaient des choses qu’il fallait complètement zapper de ses pronostics.

Vous voyez quand je vous dis qu’une info, un chiffre, une statistique peut vous aider à faire vos paris.

Autre exemple.

Je vais encore revenir sur le tennis. Il y a des joueurs qui sont plus forts sur terre battue, sur le gazon, sur du dur ou en indoor. Vous pouvez aussi regarder les statistiques de service. Lorsque vous avez deux très gros serveurs face-à-face, si ce sont des joueurs qui remporte tous leurs jeux de service, il faut forcément s’attendre à ce qu’il y ait un tie-break dans le match. Donc cela va orienter au choix sur le pari qu’il aura un tie-break dans le match ou un over nombre de jeux, ou sur un certain nombre de sets…

Voilà ce sont tout un tas d’infos qui, regroupées ensembles vont vous permettre de faire une bonne analyse et de faire ou ne pas faire un prono.

Une bonne analyse va permettre de faire le bon choix et de ne pas faire le mauvais choix.

C’est pour ça qu’il est très important de rechercher des informations. Car vraiment une bonne analyse c’est 80% du résultat.

3- Analyser en utilisant les analyses des autres

Tout comme on peut utiliser les paris de certains tipsters, qu’il suffit de copier pour gagner de l’argent, pourquoi ne pas utiliser les analyses qu’on peut trouver à la radio, à la télé, dans les émissions sportives, sur les quotidiens sportifs, sur les sites Internet spécialisés…?

Ce sont des informations qui sont gratuites.

Donc utilisez-les, ramassez-les, ratissez large, à droite, à gauche… faites un mix de tout ça.

Listez les points positifs et négatifs.

S’il y a des contradictions, laissez tomber.

Mais si tout le monde va dans le même sens c’est peut-être une bonne idée de pronostics à faire avec un bon paris à la clé, qui sera certainement gagnant.

Ce sont des gens qui vont vous donner des informations qu’on aurait peut-être pas trouvé nous-mêmes. Et qu’on a peut-être même pas envie d’aller chercher. Si vous savez qu’il y a de bonnes informations sur ce site pourquoi s’en priver ou perdre du temps.

Attention petite parenthèse…

Il ne faut pas chercher l’info à tout prix qui nous intéresse. Si par exemple on a dans la tête envie de parier sur une équipe, il ne faut pas chercher des infos jusqu’à ce que l’on trouve les infos qui nous arrangent alors que tout le monde donne le contraire de ce que vous pensez. Dans ces cas-là il vaut mieux ne pas faire cepari car vous risquez de le regretter par la suite. Le feeling peut faire faire des bons choix mais parfois on peut regretter donc soit vous zappez le paris, soit vous ne cherchez pas trop d’infos pour ne pas regretter derrière.

4- Analyser selon une information particulière

Pour terminer, la quatrième façon de faire une bonne analyse et un bon pronostic en général, ça regroupe un petit peu tout ce que je viens de dire finalement. C’est de faire une analyse en fonction d’une info particulière : un joueur blessé, un joueur suspendu…

Par exemple il y a quelques jours, lors de la Copa America, la Colombie a perdu 3-2 contre le Costa Rica. Il y avait eu des changements dans la sélection colombienne. Il n’y avait donc aucun intérêt de parier sur la Colombie qui était favorite. Avec une info comme cela, on se doute bien qu’il y a quelque chose, qu’ils n’ont pas forcément besoin de la victoire. C’était donc un paris et éviter. Vous voyez c’est ce genre d’info qu’il faut utiliser pour ne pas faire un pari.

Une autre info. Avant Roland Garros, on savait que Jo Wilfried Tsonga avait mal aux adducteurs. Dans la plupart des médias, les spécialistes tennis disaient qu’on ne verrait pas un joueur français en deuxième semaine. Pour Tsonga, la première semaine s’est bien passé, arrivé en deuxième semaine, premier match il a abandonné alors qu’il venait de remporter le premier set. Avec cette info juste avant, pour moi il fallait complètement zapper les paris sur ce joueur.

Conclusion

Toutes ces façons d’analyser vous pouvez les mixer ensemble. Vous pouvez n’utiliser qu’une, deux, trois ou les quatre ensemble c’est l’idéal.

On peut quand même faire des paris sportifs qu’avec les statistiques. Sur les sports US par exemple, car ce sont des sports de statistiques. Mais cela ne sera peut-être pas suffisant. Il vous faudra d’autres infos. Si le meilleur marqueur de l’équipe est absent forcément les résultats risquent d’être différents. Si l’équipe a enchaîné cinq ou six matches l’extérieur de suite, si l’entraîneur a décidé de faire tourner l’effectif, sans cette info vous risquez de perdre votre pari. Il faut vraiment rechercher des informations, c’est la base d’une bonne analyse.

Je le répète encore une fois, une bonne analyse c’est 80% du résultat. Une bonne analyse va vraiment vous aider à sélectionner les bons paris et à éliminer ce qui vont vous faire perdre.

Mais attention, faire une bonne analyse c’est bien mais ce n’est pas parce que vous faites une bonne analyse que vous allez gagner tous vos paris derrière.

Analyser ça prend du temps. Donc il faut être prêt à y passer du temps. Ensuite une bonne analyse n’empêchera pas les surprises, la victoire n’est jamais assurée.

Et enfin gardez à l’esprit il vous faut toujours avoir une bonne gestion. Vous pouvez faire la meilleure analyse du monde, et les meilleurs analyses du monde de semaines en semaines, si la gestion de vos paris sportifs est catastrophique vous n’arriverez à rien.

C’est pour sa que j’ai fait une formation sur la gestion dans les paris sportifs, car c’est le plus important.

Il n’y a pas que la gestion du capital, il y a en tout cinq formes de gestion, cinq grands éléments à maîtriser. Une bonne gestion dans les paris sportifs, c’est ce que j’explique dans cette formation.

Cette vidéo est maintenant terminée merci la partager si elle vous a plu, vous pouvez toujours vous abonner à la chaîne Youtube et aussi télécharger votre pack de bienvenue.

Merci d’avoir suivi cette vidéo, je vous dis à très bientôt, salut.

Envie de progresser rapidement ?

Tous les jours à midi, j'envoie à mes contacts un conseil exclusif, du lundi au vendredi.

Et un pronostic le week-end.

Pour recevoir tout ça, inscris-toi ici, c'est gratuit 😉

1 réponse

  1. 11 décembre 2016

    […] la première astuce, c’est de faire une bonne analyse. Quand tu veux faire une bonne analyse comme je te l’ai expliqué dans ma dernière vidéo, tu vas voir le lien qui va […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.